La Syrie du nord à l’époque des croisades et la principauté franque d’Antioche

Claude Cahen
Études arabes, médiévales et modernes

Présentation

L’historiographie occidentale a longtemps considéré le royaume de Jérusalem comme le centre névralgique de la présence latine au Levant, reléguant les possessions d’Antioche, d’Édesse et de Tripoli au statut de simples annexes.

Pourtant, la principauté d’Antioche, fondée au début du XIIe siècle par des Normands de l’Italie du sud, a connu des développements historiques qui lui sont bel et bien propres. Contrairement au royaume de Jérusalem, peuplé majoritairement de musulmans, elle s’établit sur une terre, la Syrie du nord, de population en grande partie chrétienne et anciennement dominée par l’Empire byzantin, puissance régionale continuant à jouer un rôle important à cette époque.

Publié en 1940, le présent ouvrage rapporte les événements majeurs ayant touché la principauté de sa création au milieu du XIIIe siècle, période durant laquelle on assiste à la réaction des forces mameloukes face aux invasions mongoles.

En s’appuyant sur des sources aussi bien latines, qu’arabes, persanes, hébraïques, grecques, syriaques et arméniennes, l’historien Claude Cahen s’attache notamment à mettre en exergue la rivalité entre Francs, Byzantins et Égyptiens, qui veulent tous trois renforcer leurs positions sur ce territoire stratégique situé au carrefour entre Anatolie, Syrie et Mésopotamie. Malgré la rareté des informations qu’il possédait sur le sujet, l’auteur a également ouvert de nouveaux horizons pour les chercheurs médiévistes en s’intéressant à la vie économique, sociale, intellectuelle et religieuse des habitants de cette région à l’époque des croisades. 

Sommaire

© Presses de l’Ifpo, 1940

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540