Version classiqueVersion mobile

Institutions des Séleucides

 | 
Elias Joseph Bickerman

Chapitre II. La cour

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

§ 1. — Autour du monarque se groupait la Cour. Il en était le centre et par là même participait à la vie de cette société et devait observer les règles de bienséance de celle-ci ; il était soumis aux exigences de l’étiquette. Les fantaisies démocratiques d’Antiochos IV, qui visitait les boutiques et fréquentait les bains publics, en roi moderne et en admirateur de la simplicité républicaine des Romains, lui valurent le sobriquet de « tête folle »1. Posidonios d’Apamée note gravement2, pour l’en blâmer, qu’Antiochos IX osait quitter le palais seul, « à l’insu de la cour », avec deux ou trois esclaves, pour se livrer à la chasse sans être accompagné des courtisans. Antiochos III se faisait passer pour malade afin d’enfreindre l’ordre réglementaire du palais3.

Nous ne savons presque rien du cérémonial en usage à la cour d’Antioche. On s’adressait au roi en l’appelant « Sire »4, ou peut-être en ajoutant encore son nom propre : « Roi Séleucos »5. En le quittant on employait une formule de...

© Presses de l’Ifpo, 1938

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search