Version classiqueVersion mobile

La vie littéraire dans l’Espagne musulmane sous les Mulūk al-Ṭawā’if

 | 
Afif Ben Abdesselem

Deuxième partie. Notices sur les principautés andalouses les plus importantes

Chapitre XV. La principauté berbère de Morón1

Texte intégral

  • 1 Bayān, III, p. 113, 220, 230, 268, 270-721, 295-296 ; ‘Ibar, IV, p. 339-340 ; A‘māl, p. 119, 142, (...)
  • 2 Les Banū Dammar de Morón étaient des Ḫāriğites ibāḍites originaires de Gabès (Tunisie). Cf. Bayān, (...)
  • 3 Bayān, p. 113 ; A‘mal, p. 119 ; H.E.M., II, p. 322-323 ; Poésie, p. 258.
  • 4 D'après la chronique anonyme des Mulūk al-Ṭawā’if, Muḥammad b. Nūḥ se serait emparé du pouvoir à M (...)
  • 5 Bayān, III, p. 271 ; A‘māl, p. 239 ; infra, 177.
  • 6 Bayān, III, p. 296, H.M.E., III, p. 220 ; Poésie, p. 10, 259 ; Mu‘tamid, p. 23.

1Dès le début du second règne de Sulaymān al-Musta‘īn, les tribus Zanāta, les Banū Dammar2 et les Azdāğa, se firent octroyer le pays déjà berbérisé de Medina-Sidonia et de Morón3. Leur chef, Ibn Nūḥ al-Dammarī, seigneur de Morón depuis 403/1013, fut le premier souverain de ce nouvel État indépendant qu’il dirigea jusqu'à sa mort, en 437/1045-1046. Son fils Muḥammad b. Nūḥ ‘Izz al-Dawla, qui lui succéda4, fut l'un des trois princes zénètes morts dans le guet-apens tendu par al-Mu ‘taḍid b. Abbād, en 446/10535. Le successeur de ‘Izz al-Dawla, son fils Manād ‘Imād al-Dawla, essaya vainement de résister aux harcèlements du monarque ‘abbādide qui annexa Morón à son royaume, en 458/1065-10666.

Notes

1 Bayān, III, p. 113, 220, 230, 268, 270-721, 295-296 ; ‘Ibar, IV, p. 339-340 ; A‘māl, p. 119, 142, 237, 239 ; H.M.E., II, p. 219-220,322-323 ; Poésie, p. 9, 10, 95, n. 2, p. 258-259 ; Séville, p. 57 ; Ṭawā’if, p. 46 ; Mu‘tamid, p. 23 ; Party-Kings, p. 91 ; E.I., III, p. 647, art. « Morón » (E. Lévi-Provençal).

2 Les Banū Dammar de Morón étaient des Ḫāriğites ibāḍites originaires de Gabès (Tunisie). Cf. Bayān, III, p. 295 ; H.M.E., II, p. 219 ; Poésie, p. 95, n. 2.

3 Bayān, p. 113 ; A‘mal, p. 119 ; H.E.M., II, p. 322-323 ; Poésie, p. 258.

4 D'après la chronique anonyme des Mulūk al-Ṭawā’if, Muḥammad b. Nūḥ se serait emparé du pouvoir à Morón, en 433/1041-1042. Le même texte donne également de la mort de ce prince, qu’il situe en l'an 449/1057-1058, une version différente de celle qu'on trouve dans la plupart des autres sources. Cf. Bayān, III, appendice, p. 295-296.

5 Bayān, III, p. 271 ; A‘māl, p. 239 ; infra, 177.

6 Bayān, III, p. 296, H.M.E., III, p. 220 ; Poésie, p. 10, 259 ; Mu‘tamid, p. 23.

© Presses de l’Ifpo, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search