Version classiqueVersion mobile

Atlas of Jordan

 | 
Myriam Ababsa

Chapter six - Jordan’s Population and Demographic Trends

Introduction to Chapter six

Texte intégral

Jordan’s population is undergoing major changes in its demography and its family structure. The country started its demographic transition in the sixties, and has maintained a high fertility rate with 3.6 children per woman in 2007, while the rates in Lebanon and Turkey fell to 1.9 and 2.2. This high fertility rate is even more surprising considering that 90 % of women are educated and 80 % of the population lives in urban areas, as shown by the study of urbanization and population distribution.

The Jordanian social model is urban and poor (nearly a quarter of households) and both Transjordanians and Jordanians of Palestinian origin continue to arrange marriages within extended families. In this respect Jordan differs little from its neighbouring countries (the Palestinian Territories, Syria and Saudi Arabia) (de Bel Air 2003). The marriage age is rising both for men and women, particularly because of the prohibitive cost of dowries. More and more women over the age of 30 remain single (more than 100,000 in 2010) despite unmarried women being disapproved of by society. 5 % of marriages were polygamous in 2009, and in rural governorates the rate was 9 % (marriages with a married man). However, society is changing, and in 2010 women won the right to seek divorce unilaterally. Although it is on the decrease, inbreeding remains common (40 % of marriages are between first or second cousins), but the most interesting phenomenon is the tradition of marriage by exchange of sisters or brothers (badal), which avoids costly dowries and in theory protects women from domestic violence (Conte 2011).

***

La population jordanienne connaît de profondes transformations de sa démographie et partant de ses structures familiales. Ayant entamé sa transition démographique dans les années soixante, elle conserve une fertilité élevée avec 3,6 enfants par femme en 2007, alors que le Liban ou la Turquie sont, eux, tombés à 1,9 et 2,2. Cette fertilité élevée est d’autant plus étonnante que 90 % des femmes sont éduquées et que 80 % de la population est citadine, comme le montre l’étude de l’urbanisation et de la répartition de la population. La Jordanie présente un modèle de société urbaine qui continue d’arranger des mariages au sein des familles élargies, tant chez les Transjordaniens que chez les Jordaniens d’origine palestinienne. Elle diffère peu en cela de ses pays voisins (Territoires palestiniens, Syrie, Arabie saoudite) (de Bel Air 2003). L’âge au mariage est en recul tant chez les hommes que chez les femmes, notamment du fait du coût prohibitif de la dot. Un nombre croissant de femmes de plus de 30 ans restent célibataires, plus de 100 000 en 2010, situation que la société condamne. La polygamie atteint 5 % des mariages en 2009, avec dans les gouvernorats à la population rurale dominante des taux à 9 % (mariages avec un homme marié). Pourtant, la société est en pleine évolution, et les femmes ont obtenu en 2010 le droit de demander de façon unilatérale le divorce. Bien qu’en réduction, la consanguinité se maintient à un niveau élevé (40 % des mariages sont conclus avec un cousin au premier ou au deuxième degré). Mais le phénomène le plus intéressant à ce sujet concerne la tradition de mariage par échange des soeurs ou des frères (badal), qui permet d’éviter le coût élevé de la dot et protège théoriquement les femmes de la violence domestique (Conte 2011).

Wedding party Jabal Amman.

Wedding party Jabal Amman.

M. Ababsa

Children in Ramtha.

Children in Ramtha.

M. Ababsa

Table des illustrations

Titre Wedding party Jabal Amman.
Crédits M. Ababsa
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/5019/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Titre Children in Ramtha.
Crédits M. Ababsa
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/5019/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 38k

© Presses de l’Ifpo, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search