Version classiqueVersion mobile

Les campagnes de la Syrie du Nord

 | 
Georges Tate

Deuxième partie. Une civilisation agraire

Introduction à la deuxième partie

Texte intégral

1En l'absence d'inscriptions sur la plupart d'entre elles, les maisons du Massif calcaire ne peuvent être datées avec précision. La seule méthode consiste à ranger les pièces dont elles se composent dans des tranches de temps, d'après l'appareil des murs et le décor. Pour déterminer les limites de ces tranches de temps, deux moyens complémentaires : l'un consiste à envisager l'évolution des appareils et du décor dans un échantillon constitué des maisons datées par l'épigraphie ; l'autre, à exploiter les informations de chronologie relative que procurent parfois les relations architecturales entre les maisons. Les conditions de l'enquête ne sont pas les mêmes dans les chaînons nord et dans le Ǧebel Zāwiye. Dans les chaînons nord, les maisons datées sont nombreuses et les appareils des murs sont variés, mais le décor est peu abondant ; on peut déterminer directement, à partir des appareils, les limites des tranches de temps, quitte à les préciser ou à les nuancer, grâce aux données de chronologie relative procurées par les relations architecturales et par le décor.

2Dans le Ǧebel Zāwiye, au contraire, les maisons datées se réduisent à quatre, dont une seule a pu être repérée, et les appareils des murs n'appartiennent qu'à deux types indifférenciés, l'appareil à double parement et l'appareil orthogonal simple. Le décor est, en revanche, abondant sans être très varié et sa répartition obéit à des formules simples et répétées qui définissent des types entre lesquels les relations architecturales permettent parfois de découvrir un ordre de succession. Il conviendra donc d'abord de déterminer des critères pour classer les façades par catégorie et, ensuite, d'examiner si elles correspondent à une succession et, dans l'affirmative, de raccrocher celle-ci à une chronologie absolue.

© Presses de l’Ifpo, 1992

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search