Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le comté de Tripoli sous la dynastie toulousaine (1102-1187)

 | 
Jean Richard

Chapitre II. Le comté de Tripoli et les États chrétiens. Le statut féodal du comté

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est au xiie siècle que nous apparaît le plus clairement la situation du comté de Tripoli par rapport aux Etats voisins ; au xiiie siècle, son union avec la « princeé d’Antioche » et la disparition de l’Empire byzantin, ainsi que celle du royaume de Jérusalem, amèneront un profond changement dans cette situation. A l’époque de la dynastie toulousaine, il nous semble possible de distinguer trois liens de dépendance, d’origine diverse, qui font du comte de Tripoli le vassal du Basileus byzantin, du roi de Jérusalem et du prince d’Antioche. Ces liens se recouvrent parfois sans que nous sachions comment les comtes arrivaient à les concilier. Nous verrons d’ailleurs qu’en dépit de leur vassalité à l’égard de ces trois souverains, les comtes de Tripoli parvinrent à garder une indépendance de fait presque complète.

A. — L’HYPOTHEQUE BYZANTINE

C’est ce titre que M. Grousset a donné aux droits de l’Empire byzantin sur les territoires qu’il avait occupés en Syrie et dont, à la fin du xie siècl...

© Presses de l’Ifpo, 1945

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter