Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le comté de Tripoli sous la dynastie toulousaine (1102-1187)

 | 
Jean Richard

Sources et bibliographie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous n’avons pas cru qu’il était nécessaire d’étudier nos sources sous l’angle du comté de Tripoli, M. Cahen ayant fait dans son ouvrage sur la Syrie du Nord une étude très complète des sources franques, orientales et musulmanes concernant la Syrie des xiie et xiiie siècles.

Aucune source n’est particulière à notre comté : ce sont des Occidentaux, des « Poulains » de Jérusalem ou de Chypre, des chroniqueurs alépins ou damasquins qui nous fournissent des renseignements indirects sur Tripoli. Le seul narrateur qui se soit attaché à l’Etat toulousain de Syrie, Raymond d’Aiguilhe, a terminé son œuvre avant la fin des mésaventures de Raymond de Saint-Gilles, dès 1099. Malgré les rapports entre le comté et son suzerain, l’Empire byzantin, les historiens byzantins ne sont pas plus riches en renseignements concernant le comté. Le biographe des comtes de Tripoli, Guillaume de Malmesbury, nous a fourni quelques précieux renseignements ; mais lui aussi termine son œuvre dès le début du xiie siè...

© Presses de l’Ifpo, 1945

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.