Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les faubourgs de Damas

 | 
Yves Roujon
, 
Luc Vilan

Chapitre 7 - Le Midan

Les lotissements de Souk al-Midan

Texte intégral

1Les lotissements de Souk al-Midan sont un ensemble résidentiel du faubourg qui semble bien conservé et dont le tissu urbain, tracé des voies, découpage parcellaire et type des maisons, possède d’indéniables qualités.

2Trois lotissements prennent leur origine sur les rues du Midan, Quweiq/al-Riyad, et al-Ghawas. L’étude ne concerne que ceux de la rue du Midan et de la rue al-Riyad.

3Ces deux ensembles sont presque exclusivement résidentiels, les commerces sont implantés à l’est et à l’ouest sur les rues dont-ils sont issus, deux églises sont situées au nord de la rue al-Qurachi, et la mosquée Manjak se trouve en limite sud du lotissement. La mosquée est implantée à l’angle de la rue du Midan et de la rue al-Ghawas. Cette dernière, ancien chemin de la Ghouta au tracé sinueux, se distingue du réseau des voies parallèles des lotissements dont la géométrie s’appuie sur celle dictée par les jardins sur lesquels ils se sont installés.

  • 3 Réalisée à la suite de l’étude globale sur le faubourg du Midan (note p. 289).

4Une analyse précise de l’état du bâti a été menée en 20023. De nombreuses maisons ont été visitées, permettant de se faire une idée de l’état de conservation de l’ensemble, mais les visites n’ayant pas été systématiques, nous n’avons cartographié que l’état des façades, une information certes réductrice mais exacte.

5Sur l’ensemble des deux lotissements, on a pu dénombrer 307 parcelles, chiffre qui correspond au nombre de parcelles indiquées sur le cadastre de 1930 auquel on a ajouté celles qui ont été divisées depuis cette date et repérées lors du travail de terrain. Sur cet échantillon on trouve 10 maisons soit 3 % en ruine et 18 immeubles de trois à quatre étages, soit 6 % construits ces dernières années sur d’anciennes maisons. On dénombre 38 maisons anciennes en mauvais état, les autres sont, dans une proportion équivalente, en bon état ou dans un état d’entretien moyen. Cette situation montre un bon état général du bâti.

6La géométrie du parcellaire des lotissements est simple, entre deux impasses le terrain est divisé en deux formant une limite de fond de parcelle parallèle aux impasses, puis chaque côté est découpé perpendiculairement aux impasses pour créer des parcelles rectangulaires ou carrés.

7Cet état premier du lotissement évolue dans le temps à la suite de partages ou d’acquisitions effectuées sur les parcelles voisines. Les modifications que l’on peut observer montrent la persistance de la limite de fond de parcelle quand celles aboutissant sur les impasses et les rues bougent, les échanges fonciers se réalisant essentiellement avec les voisins de la rue ou de l’impasse, et de façon exceptionnelle avec les parcelles mitoyennes du fond de parcelle.

8Les maisons des lotissements des rues Quweiq / al-Riyad et de Souk al-Midan illustrent les différents cas de division parcellaire que nous avons rencontrés.

Les lotissements : repérage des maisons relevées

Les lotissements : repérage des maisons relevées

Les lotissements de souk al-midan

Les lotissements de souk al-midan

Notes

3 Réalisée à la suite de l’étude globale sur le faubourg du Midan (note p. 289).

Table des illustrations

Titre Les lotissements : repérage des maisons relevées
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4184/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 132k
Titre Les lotissements de souk al-midan
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4184/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 123k

© Presses de l’Ifpo, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540