Desktop versionMobile version
OpenEdition Books

Les faubourgs de Damas

 | 
Yves Roujon
, 
Luc Vilan

Chapitre 1 - Salihiyya

Maisons de Salihiyya

Full text

  • 1 Elles ont été relevées par deux étudiantes de l’atelier Damas, Nathalie Roussel et Hélène Silvy-Lel (...)

1L’analyse des maisons de Salihiyya1 s’appuie sur les éléments graphiques conventionnels du dessin d’architecture, plans, coupes et façades, mais aussi sur des dessins spécifiques, des axonométries partielles isolant l’espace de la cour ou des vues perspectives montrant les différents points de vue qu’autorise la pente.

2Cette approche insiste d’une part sur l’importance de la cour comme espace de distribution et d’usage de la maison, la maison damascène est une maison à cour, et d’autre part sur les relations visuelles existantes entre la maison et l’extérieur, la relation au ciel à partir de la cour mais aussi les différents dispositifs, fenêtres et moucharabieh, ouvrant sur les rues et les impasses contiguës à la maison, voire lorsque la topographie le permet sur de vastes panoramas, les maisons damascènes sont des maisons à cour souvent ouvertes sur l’extérieur.

Plan de repérage des maisons relevées

Plan de repérage des maisons relevées

Maison de l’avocat – 1

3Maison installée sur une parcelle d’environ 100 m2 constituée de deux corps de bâtiments parallèles à la rue, elle est habitée par un avocat, sa mère, son fils sa belle-fille et leurs deux enfants.

4Le corps de bâtiment sur rue est ancien, sa façade au rez-de-chaussée est un simple mur enduit percé de deux fenêtres hautes et d’une porte en bois à deux vantaux surmontée d’une imposte en demi-cercle, porte et imposte étant réunies dans un encadrement en pierre superposant des lits de basalte noir et de calcaire blanc. À l’étage, la façade est composée de quatre grandes fenêtres rectangulaires formées de deux carrés superposés. La partie basse des fenêtres est pourvue de moucharabiehs, l’un d’eux, en encorbellement sur la rue, facilite les vues latérales et vers la porte. Le bâtiment originel sur cour a été démoli et remplacé par une construction neuve dont les éléments architecturaux ne respectent ni les formes ni les dimensions du bâtiment d’origine, mais qui conserve en volume les proportions de l’habitat ancien.

5La cour distribue toutes les pièces de la maison sauf le bureau de l’avocat auquel on accède directement depuis l’entrée ; les pièces de l’étage sont desservies à partir d’un escalier et d’une galerie située de part et d’autre de la cour.

Maison de l’avocat – 1

Maison de l’avocat – 1

Maison du violoniste – 2

6Cette petite maison dont la surface de la parcelle est de 95 m2, vient d’être rénovée et est habitée par une famille ayant deux enfants. Elle est située au sud de la rue Bayn al-Madaris, à l’angle d’une impasse et d’une rue perpendiculaire aux courbes de niveaux.

7La maison comporte deux corps de bâtiment en vis-à-vis installés de part et d’autre d’une cour de forme trapézoïdale. Au nord les pièces de réception et les pièces principales donnent sur le grand côté du trapèze, tandis qu’au sud le petit côté abrite la cuisine et une pièce annexe ; la dissymétrie est aussi volumétrique, bâtiment à un étage, côté nord et à rez-de-chaussée, côté sud.

8La distribution de l’étage prend place entre rue et cour, l’escalier côté cour menant à une galerie en encorbellement sur la rue ; cette disposition permet ainsi d’établir une épaisseur entre les deux espaces (p. 47).

9La maison n’a pas d’iwan, mais elle possède les qualités que lui procure une composition soignée des façades sur cour, alternance de lits de pierre calcaire et basaltique au rez-de-chaussée et galerie tripartite en bois à l’étage. Sur rue, la maison présente une volumétrie intéressante donnée par les encorbellements de la pièce située à l’étage et de la galerie qui relie les deux corps de bâtiment.

Maison du violoniste – 2

Maison du violoniste – 2

La galerie au premier étage de la maison du violoniste (2)

La galerie au premier étage de la maison du violoniste (2)

Maison de monsieur Ziky – 3

10La maison, construite en partie sur le Yazid, est située à l’angle d’une rue parallèle aux courbes de niveaux et d’une ruelle qui gravit la pente. Elle est constituée de deux corps de bâtiment disposés de part et d’autre de la cour :

11– Côté sud, on trouve à gauche de l’entrée la salle de bains, les toilettes et la cuisine desservie depuis la cour et à droite une pièce à laquelle on peut accéder depuis l’entrée ou depuis la cour. Cette pièce permet de recevoir un invité sans perturber la vie familiale.

12– Côté nord, l’iwan dessert une pièce ouverte sur la cour et sur l’iwan et une autre pièce un peu plus grande prenant le jour sur la ruelle et sur l’iwan.

13La cour, dallée, possède un bassin situé dans l’axe de l’iwan, sa périphérie contient des parterres plantés d’arbres fruitiers, figuier, grenadier et oranger, et d’un bougainvillier. À l’est de la cour un escalier de pierre d’une seule volée mène à une galerie qui distribue trois chambres à l’étage. Depuis la galerie un escalier de bois permet d’accéder au deuxième étage qui est une surélévation reproduisant le plan du premier étage. L’ouest de la cour est partiellement construit, une petite pièce isole au rez-de-chaussée la cour de la ruelle, au premier étage c’est l’escalier menant au second qui assure ce rôle de protection.

14Cette maison de taille moyenne, la surface de la parcelle est de 195m2, est assez caractéristique du quartier ; elle possède onze pièces, une cuisine, un iwan, soit une surface habitable de 290 m2, et une cour de plus de 60 m2. Au-delà de ses indéniables qualités domestiques, présence d’un iwan ouvrant sur une cour arborée et de belles pièces de réception et de services, la maison a su tirer parti de son site en offrant au sud un vaste panorama sur la ville et au nord des échappées visuelles sur le Qasiyoun. Aujourd’hui, la maison est malheureusement en grande partie inhabitée, parce qu’elle se trouve selon son propriétaire dans un secteur de rénovation urbaine.

Maison de monsieur Ziky – 3

Maison de monsieur Ziky – 3

Maison de monsieur Ziky – 3

Maison de monsieur Ziky – 3

Maison sur le Yazid (canal nord du Barada) – 4

15C’est une grande parcelle rectangulaire de 310 m2, amputée d’un L côté rue suite à une division parcellaire, dont le bâti, à rez-de-chaussée, occupe les quatre côtés de la cour. Sur rue les pièces de service sont divisées dans leur hauteur pour permettre l’installation des réserves à mi-niveau, pièce que l’on nomme « nussiyeh » et de l’autre côté, sur toute la largeur de la cour, se trouve un iwan d’un type particulier puisqu’il ne dessert aucune pièce et s’ouvre sur la cour à travers deux arcs soutenus par une colonne centrale. La grande pièce de réception, la qa‘a, occupe partiellement l’est de la cour en présentant une façade ordonnancée et symétrique qui la distingue comme un des éléments constituants de la cour.

16Sur la terrasse de l’iwan, les habitants ont installé une pergola et des plantes grimpantes rajoutant un espace extérieur à la vaste cour qui est entièrement recouverte d’une treille pour la protéger des vues provenant des immeubles voisins.

Cour de la maison sur le Yazid (4)

Cour de la maison sur le Yazid (4)

Maison sur le Yazid – 4

Maison sur le Yazid – 4

Maison de l’ami de Talal – 5

17C’est une parcelle traversante, construite dans les années trente en limite nord de l’urbanisation de Salihiyya. Elle n’est pas répertoriée sur le cadastre et lui est donc postérieure.

18La maison borde au nord la route des cimetières sur laquelle une entrée secondaire mène à la terrasse et à l’escalier extérieur qui permet de descendre dans la cour. Au sud la parcelle est desservie par une impasse, l’entrée donnant sur l’iwan en perturbe bien évidemment l’usage.

19Malgré ce double système d’accès, et les spécificités qu’il engendre dues en partie à la différence de niveau entre les deux entrées, le plan de la maison reste plutôt typique d’une maison à trois corps de bâtiment, deux corps de bâtiment principaux en vis-à-vis, au nord trois chambres et au sud l’iwan et deux pièces de réception, le troisième corps de bâtiment à l’est étant celui des services.

Maison de l’ami de Talal – 5

Maison de l’ami de Talal – 5

Maison tour – 6

20C’est une maison sans cour dont la surface au sol ne dépasse pas 50 m2. Elle comporte à rez-de-chaussée une pièce sur rue, l’entrée et l’escalier, et une pièce en fond de parcelle très peu éclairée en second jour sur la distribution centrale. L’étage reproduit globalement les mêmes dispositions de même que la terrasse qui est couverte en fond de parcelle et sur rue par une toiture en tuile soutenue par une structure métallique.

21On trouve ce type de maisons dans le haut du quartier de Salihiyya, elles sont de construction récente, réalisées en parpaing enduit, on peut les assimiler à des maisons à deux corps de bâtiment, la cour centrale se limitant ici à la distribution verticale et aux services.

22On assiste évidemment à un appauvrissement ou plutôt à une transformation du type, car ces maisons savent aussi tirer partie de leur situation de belvédère pour installer sur la terrasse la plus belle pièce, une loge offrant une vue panoramique exceptionnelle sur Damas. La terrasse est comme un iwan sur la ville, c’est d’ailleurs la première pièce dans laquelle nous avons été invités lors de la visite et du relevé de la maison.

Maison tour – 6

Maison tour – 6

Maison de l’ami de Guess – 7

23Cette maison, située aussi au nord de Salihiyya, est habitée par deux familles, son plan complexe révèle les aménagements rendus nécessaires par cette double occupation.

24La première famille habite l’ensemble du rez-de-chaussée et l’étage sur rue, la seconde famille occupe les deux étages sur cour et la terrasse.

25En fait cette maison est l’addition d’une maison à cour pour la première famille et d’une maison tour pour la seconde famille, dont la terrasse est un salon à ciel ouvert, clos de murs sur trois côtés et offrant au sud des perspectives lointaines sur la ville et son oasis.

26Il ne s’agit pas ici de décrire un nouveau type, mais plutôt de donner un exemple des multiples bricolages révélant l’ingéniosité des Damascènes à se doter, même dans des conditions difficiles, d’un habitat conservant en partie les qualités spatiales et d’usage des maisons anciennes, en particulier dans la présence de pièces extérieures, terrasses, loggias qui permettent certains des usages dévolus à la cour.

Maison de l’ami de Guess – 7

Maison de l’ami de Guess – 7

Maison de l’ami de Guess – 7

Maison de l’ami de Guess – 7

Exemple des « tableaux » sur la ville, offerts par les rues perpendiculaires aux courbes de niveaux. Au second plan le centre de Damas puis les faubourgs, les extensions récentes et enfin, la Ghouta en fond d’horizon

Notes

1 Elles ont été relevées par deux étudiantes de l’atelier Damas, Nathalie Roussel et Hélène Silvy-Leligeois. Elles sont représentées exceptionnellement à l’échelle du 1/333e au lieu du 1/200e pour les autres faubourgs.

List of illustrations

Title Plan de repérage des maisons relevées
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-1.jpg
File image/jpeg, 128k
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-2.jpg
File image/jpeg, 28k
Title Maison de l’avocat – 1
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-3.jpg
File image/jpeg, 120k
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-4.jpg
File image/jpeg, 28k
Title Maison du violoniste – 2
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-5.jpg
File image/jpeg, 124k
Title La galerie au premier étage de la maison du violoniste (2)
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-6.jpg
File image/jpeg, 128k
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-7.jpg
File image/jpeg, 36k
Title Maison de monsieur Ziky – 3
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-8.jpg
File image/jpeg, 120k
Title Maison de monsieur Ziky – 3
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-9.jpg
File image/jpeg, 128k
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-10.jpg
File image/jpeg, 12k
Title Cour de la maison sur le Yazid (4)
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-11.jpg
File image/jpeg, 124k
Title Maison sur le Yazid – 4
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-12.jpg
File image/jpeg, 116k
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-13.jpg
File image/jpeg, 36k
Title Maison de l’ami de Talal – 5
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-14.jpg
File image/jpeg, 124k
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-15.jpg
File image/jpeg, 12k
Title Maison tour – 6
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-16.jpg
File image/jpeg, 120k
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-17.jpg
File image/jpeg, 28k
Title Maison de l’ami de Guess – 7
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-18.jpg
File image/jpeg, 124k
Title Maison de l’ami de Guess – 7
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-19.jpg
File image/jpeg, 124k
Caption Exemple des « tableaux » sur la ville, offerts par les rues perpendiculaires aux courbes de niveaux. Au second plan le centre de Damas puis les faubourgs, les extensions récentes et enfin, la Ghouta en fond d’horizon
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/4137/img-20.jpg
File image/jpeg, 117k

© Presses de l’Ifpo, 2010

Terms of use: http://www.openedition.org/6540