Versión clásicaVersión móvil

Le sacré et le salut à Antioche au IVe siècle apr. J.-C.

 | 
Emmanuel Soler

Troisième partie. Des martyria et des lieux d’intercession aux rues à portiques : l’emprise nicéenne et mélécienne et la « mise au pas » d’Antioche à l’époque de Jean Chrysostome

Chapitre VIII. Antioche : une cite marquée par le subordinatianisme et par le schisme

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Les homélies de Jean Chrysostome n’ont pas pour but de relater l’histoire du christianisme dans la métropole syrienne au ive siècle ; elles n’offrent qu’un aperçu fragmentaire de cette tumultueuse histoire. Un intérêt majeur de l’œuvre chrysostomienne réside dans la description que le prédicateur fait des comportements des fidèles et donc dans la réception même de ses discours par les chrétiens d’Antioche. En effet, l’auditoire est pris à témoin à propos d’événements qui ont marqué l’histoire religieuse de la cité au ive siècle ou de situations consécutives à ces événements et qui ont encore cours dans le temps où Jean Chrysostome prononce ses homélies. De plus, il est tenu, à cause de la présence dans son auditoire d’Antiochiens qui ont vécu ces événements et qui souvent y ont participé, d’observer une cohérence par rapport aux faits et de respecter leur historicité. Enfin, même si l’auditoire connaît parfaitement la situation ou les événements relatés par Jean Chrysostome, il y a ...

© Presses de l’Ifpo, 2006

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search