Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sacré et le salut à Antioche au IVe siècle apr. J.-C.

 | 
Emmanuel Soler

Troisième partie. Des martyria et des lieux d’intercession aux rues à portiques : l’emprise nicéenne et mélécienne et la « mise au pas » d’Antioche à l’époque de Jean Chrysostome

Chapitre VIII. Antioche : une cite marquée par le subordinatianisme et par le schisme

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les homélies de Jean Chrysostome n’ont pas pour but de relater l’histoire du christianisme dans la métropole syrienne au ive siècle ; elles n’offrent qu’un aperçu fragmentaire de cette tumultueuse histoire. Un intérêt majeur de l’œuvre chrysostomienne réside dans la description que le prédicateur fait des comportements des fidèles et donc dans la réception même de ses discours par les chrétiens d’Antioche. En effet, l’auditoire est pris à témoin à propos d’événements qui ont marqué l’histoire religieuse de la cité au ive siècle ou de situations consécutives à ces événements et qui ont encore cours dans le temps où Jean Chrysostome prononce ses homélies. De plus, il est tenu, à cause de la présence dans son auditoire d’Antiochiens qui ont vécu ces événements et qui souvent y ont participé, d’observer une cohérence par rapport aux faits et de respecter leur historicité. Enfin, même si l’auditoire connaît parfaitement la situation ou les événements relatés par Jean Chrysostome, il y a ...

© Presses de l’Ifpo, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540