Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sacré et le salut à Antioche au IVe siècle apr. J.-C.

 | 
Emmanuel Soler

Deuxième partie. L’appel de la synagogue et des Trompettes juives

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les huit homélies de Jean Chrysostome, Contre les Juifs, prononcées à Antioche, en 386-387, sont nos sources essentielles. Elles éclairent non seulement le pôle religieux juif, à la fin du ive siècle apr. J.-C., mais aussi les pratiques festives et les comportements religieux qui lui sont attachés. Marcel Simon a fort justement dit que dans les homélies de Jean Chrysostome Contre les Juifs, « c’est des Juifs qu’il s’agit, des Juifs d’Antioche, ou mieux encore de ceux d’entre les chrétiens qui se compromettent avec eux1 ». À la fin du ive siècle apr. J.-C., la communauté juive d’Antioche compte soixante-cinq mille personnes2 selon C.H. Kraeling qui, cependant, ne fournit pas de justification à l’appui de son estimation. De son côté, R. Brändle avance le chiffre de quarante-cinq mille Juifs à Antioche3, sans apporter non plus d’argument convaincant sur le nombre de Juifs à Antioche. Toujours est-il que la communauté juive constitue l’un des pôles religieux d’Antioche, les « Grecs », c...

© Presses de l’Ifpo, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540