Version classiqueVersion mobile

Le faubourg du Mīdān à Damas à l’époque ottomane

 | 
Brigitte Marino

Préface

André Raymond

Texte intégral

1Le livre de Brigitte Marino représente une innovation remarquable dans les études sur la Syrie, et plus généralement sur le monde arabe, à l’époque ottomane. Il s’agit de la première tentative faite pour écrire l’histoire d’un faubourg d’une grande ville à l’époque ottomane. Il s’inscrit dans le mouvement des recherches menées depuis une trentaine d’années sur les villes arabes à partir des archives ottomanes en les développant dans une direction originale.

2Le choix du quartier effectué par Brigitte Marino est particulièrement heureux. Le grand faubourg du Mīdān à Damas, qui s’allonge sur deux kilomètres et demi le long de la route conduisant vers la Syrie du sud, la Palestine et le Hedjaz, paraît avoir connu un grand développement à l’époque ottomane, sans doute en liaison avec le pèlerinage vers les Lieux saints de La Mekke et de Médine qui était organisé à Damas. C’est ce qu’a suggéré Jean Sauvaget dans ses études sur Damas. Ce faubourg a été aussi, aux xviie et xviiie siècles, le théâtre de vifs conflits dont ‘Abd al-Karīm Rāfiq a montré l’importance, le Mīdān étant le lieu de résidence des janissaires locaux alors que les janissaires impériaux avaient de fortes positions dans la ville intra-muros. Procéder à une étude approfondie du Mīdān devait donc permettre de mieux comprendre les mécanismes politiques, sociaux et économiques de l’histoire de Damas à l’époque ottomane.

3Le travail de Brigitte Marino est le résultat d’une longue et difficile enquête dans les archives d’époque ottomane, notamment celles des tribunaux de Damas, venant appuyer un dépouillement des sources historiques disponibles qu’elle avait eu l’occasion d’utiliser au cours de recherches antérieures. Tous les chercheurs qui ont travaillé sur ce type de documents en connaissent l’importance ; mais ils savent aussi la difficulté de l’entreprise d’autant plus que Brigitte Marino a, à juste titre, voulu donner un caractère comparatif à son enquête, et se référer aux traits concernant l’ensemble de la ville de Damas. Au cours de séjours prolongés dans cette ville, Brigitte Marino a pu également procéder à des enquêtes sur le terrain en s’appuyant sur les recherches que l’Institut Français d’Études Arabes a menées il y a quelques années dans le cadre d’un inventaire général des quartiers extra-muros entrepris à l’initiative de la Direction Générale des Antiquités de Syrie.

4De ces recherches menées avec courage, compétence et intelligence, Brigitte Marino a tiré l’étude qu’elle présente aujourd’hui et qui nous donne un tableau tout à fait inédit de l’histoire du Mīdān depuis la période mamelouke jusqu’au milieu du xixe siècle. Son analyse de la structure sociale du Mīdān, du rôle joué par les grandes familles et les militaires, de la vie économique (largement fondée sur le commerce du blé), complète les recherches qui ont récemment abouti, à l’IFEAD, à la publication du remarquable livre de Colette Establet et de Jean-Paul Pascual (Familles et fortunes à Damas). Brigitte Marino apporte aussi sur l’habitat une moisson d’informations tirées des documents qu’elle a minutieusement étudiés et des investigations menées localement. C’est toute la vie d’un quartier, et sa place dans l’existence de la cité, que Brigitte Marino développe devant nous d’une plume alerte qui ajoute beaucoup à l’intérêt que procure sa savante étude.

5On ne peut que se réjouir de constater la fécondité des recherches sur Damas qui ont été encouragées depuis trois quarts de siècle par l’Institut Français d’Études Arabes : le beau travail de Brigitte Marino s’insère dans cette grande tradition. Avec cette recherche pionnière qui permettra d’affiner la connaissance que nous avons des villes arabes à l’époque moderne, Brigitte Marino prend place parmi les meilleurs spécialistes de l’histoire du monde arabe.

© Presses de l’Ifpo, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search