Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les notables de Palmyre

 | 
Jean-Baptiste Yon

Bibliographie

Texte intégral

ABRÉVIATIONS

AAES III : Publications of an American Archaeological Expedition to Syria. 1899-1900 III, Greek and Latin Inscriptions (éd. W. K. Prentice). New York. 1908.

AE : L’Année épigraphique, Paris. 1888-.

AAS : Annales archéologiques de Syrie.

AAAS : Annales archéologiques arabes syriennes.

Agathias : cité d’après A. Cameron. « Agathias on the Sassanians ». Dumbarton Oaks Papers 23-24. 1969-1970. 67-183 (texte et traduction).

AION : Annali Istituto Universitario Orientali di Napoli.

ANRW : Aufstieg und Niedergang der römischen Welt.

Appien, Guerres civiles : Appian, Roman History IV, The Civil Wars. Books III-V, éd. H. White, coll. Loeb. Londres. 1913.

AS : H. Seyrig, Antiquités syriennes (publiées dans Syria et en 6 volumes séparés).

BAH : Bibliothèque archéologique et historique (Institut de Damas. Haut Commissariat de la République en Syrie et au Liban, puis Institut français d’archéologie de Beyrouth, puis Institut français d’archéologie du Proche-Orient).

BAR IS : British Archaeological Reports. International Series.

BASOR : Bulletin of the American School of Oriental Research.

BCH : Bulletin de correspondance hellénique.

BCTH : Bulletin de la Commission des travaux historiques et scientifiques.

BE : Bulletin épigraphique (extrait de la Revue des études grecques). BEO : Bulletin d’études orientales.

BES : J. Teixidor, Bulletin d’épigraphie sémitique, dans Syria de 1967 à 1979, repris en un volume (avec addenda) : J. Teixidor, Bulletin d’épigraphie sémitique, BAH CXXVII, Paris, 1986.

BGU : Aegyptische Urkunden in den staatlichen Museen zu Berlin, Berlin, 1895-.

BiOr : Bibliotheca Orientalis.

BJPES : Bulletin of the Jewish-Palestinian Exploration Society.

BS : C. Dunant. Le sanctuaire de Baalshamîn. vol. III, Les inscriptions, Rome, 1971.

Bull. inst. Arch. : Bulletin of the Institute of Archaeology of the University of London.

Choix d’inscriptions grecques (éd. J. Pouilloux), Paris, 1960.

CIJ : Corpus Inscriptionum Judaicarum (éd. J.-B. Frey). 2 vol. Rome, 1936-1952.

CIL : Corpus Inscriptionum Latinanun, Berlin. 1863-.

CIS : Corpus Inscriptionum Semiticarum, Pars secundo, Tomus III : Inscriptiones Pahmyrenae (J.-B. Chabot éd.), Paris, 1926 et 1947.

CIS II : Corpus Inscriptionum Semiticarum, Pars secundo, Tomus I : Inscriptiones Aramaicas continens (M. de Vogüé éd.). Paris, 1899 (textes araméens proprement dits et textes nabatéens).

CIS V : Corpus Inscriptionum Semiticarum, Pars quinta, Tomus I : Inscriptiones Saracenicas continens (G. Ryckmans éd.), Paris, 1950.

Clermont-Ganneau Ch., RAO : Ch. Clermont-Ganneau, Recueil d’archéologie orientale I-VIII, Paris, 1888-1924.

CRAI : Comptes rendus de l’Académie des inscriptions et belles lettres.

DaM : Damaszener Mitteilungen.

DFD : J. T. Milik, Dédicaces faites par des dieux (Recherches d’épigraphie proche-orientale I), BAH XCII, Paris, 1972.

Dion Chrysostome, Disc. 33, Tarsica I : Discours, vol. III, éd. J. W. Cohoon et H. Lamar Crosby, coll. Loeb, Londres, 1940.

DNWSI : J. Hoftuzer et K. Jongeling, Dictionary of the North-West Semitic Inscriptions. 2 vol., Handbuch der Orientalistik I, 21, Leyde-New York-Cologne, 1995.

EPRO : Études préliminaires aux religions orientales dans l’Empire romain, (poursuivi avec une numérotation continue par Religions in the Graeco-Roman World), Leyde.

GRBS : Greek. Roman, and Byzantine Studies.

Hatra : cf. IIH.

Histoire Auguste, Tyr. trig. : « Vie des trente tyrans », dans Histoire Auguste, texte établi et traduit par A. Chastagnol, Paris, 1994.

Histoire Auguste, Vita Aurel. : « Vie d’Aurélien », dans Histoire Auguste, texte établi et traduit par A. Chastagnol. Paris. 1994.

Histoire Auguste. Vita Clau. : « Vie de Claude », dans Histoire Auguste, texte établi et traduit par A. Chastagnol, Paris, 1994.

Histoire Auguste, Vita Gall. : « Vie des deux Galliens », dans Histoire Auguste, texte établi et traduit par A. Chastagnol, Paris, 1994.

HSCP : Harvard Studies in Classical Philology.

I. Assos : Inschriften von Assos (éd. R. Merkelbach), Inschriften griechischer Städte aus Kleinasien n° 4. Bonn, 1976

IDR : Inscriptiones Daciae Romanae, Bucarest, 1975- (divers éditeurs).

IEJ : Israel Exploration Journal.

I. Ephesos : Inschriften von Ephesos I-VII, Inschriften griechischer Städte aus Kleinasien nos 11-17. Bonn. 1979-1984 (divers éditeurs).

IG II-III2 : Inscriptiones Graecae, Inscriptiones Atticae Euclidis anno posteriores (éd. J. Kirchner). Berlin. 1913-1940.

IG VIT : Inseriptiones Graecae, Inscriptiones Megaridae Oropiae Boeotiae (éd. W. Dittenberger), Berlin, 1892.

IG XII, 3 : Inscriptiones Graecae, Inscriptiones Symes, Teutlussae, Teli, etc. (éd. F. Hiller von Gaertringen). Berlin, 1898.

IG XII, 9 : Inscriptiones Graecae, Inscriptiones Euboeae insulae (éd. E. Ziebarth), Berlin, 1915.

IGBulg. : Inscriptiones Graecae in Bulgaria repertae (éd. G. Mihailov), Sofia, 1958-1970.

IGLS : Inscriptions grecques et latines de Syrie (I-V par L. Jalabert et R. Mouterde et avec la collaboration de Cl. Mondésert pour IV-V, 1929-1959 ; VI-VII ; par J.-P. Rey-Coquais. 1967-1970 : XIII, par M. Sartre, 1982 ; XXI (Jordanie), 4 par M. Sartre, 1993), BAH. Beyrouth, Paris, 1929-.

IGRR : Inscriptiones Graecae ad Res Romanas pertinentes (éd. R. Cagnat), Paris, 1906 et 1911.

IGUR : Inscriptiones Graecae Urbis Romae, 3 vol. (éd. L. Moretti). Rome, 1968-1979.

I. Iasos : Die Inschriften von Iasos, 2 vol. (éd. W. Bltimel), Inschriften griechischer Städte aus Kleinasien n° 28, Bonn, 1985.

IIH : Inventaire des inscriptions hatréennes (éd. B. Aggoula), BAH CXXXIX, Paris, 1991.

I. Ilion : Die Inschriften von Ilion (éd. P. Frisch), Inschriften griechischer Städte aus Kleinasien n° 3, Bonn, 1975.

ILS : Inscriptiones Latinae selectae (éd. H. Dessau), 3 t. en 5 vol., Berlin, 1892-1916.

IMP : M. Gawlikowski et Kh. As’ad, The Inscriptions in the Museum of Palmyra, Varsovie, 1997.

Inschriften von Priene (éd. F. Hiller von Gaertringen), Berlin, 1906.

Inv : Inventaire des Inscriptions de Palmyre (I-IX par J. Cantineau ; X par J. Starcky ; XI par J. Teixidor ; XII par A. Bounni et J. Teixidor), Beyrouth et Damas, 1930-1975.

I. Prusias ad Hypium : Die Inschriften von Prusias ad Hypium (éd. W. Ameling), Inschriften griechischer Städte aus Kleinasien n° 27, Bonn, 1985.

IRT : Inscriptions of Roman Tripolitania (éd. J. Reynolds et J. B. Ward-Perkins), Londres, 1952.

I. Selge : Die Inschriften von Selge (éd. J. Nollé et F. Schindler), Inschriften griechischer Städte aus Kleinasien n° 37, Bonn, 1991,

I. Stratonikeia : Die Inschriften von Stratonikeia, Inschriften griechischer Städte aus Kleinasien (éd. S. Sahin) n°s 21-22, Bonn, 1981-1982.

JHS : Journal of Hellenic Studies.

JRA : Journal of Roman Archaeology.

JRS : Journal of Roman Studies.

JSS : Journal of Semitic Studies.

LGPN : A Lexicon of Greek Personal Names (éd. P. M. Fraser et E. Matthews), Oxford, depuis 1987.

Lidzbarski M., Ephemeris : M. Lidzbarski, Ephemeris für semitische Epigraphik, I-III, Gießen, 1902-1915.

MAMA : Monumenta Asiae Minoris Antiqua.

MDA1 : Mitteilungen des Deutschen archäologischen Instituts, (A) - Athenische Abteilung, (R) = Römische Abteilung.

MUSJ : Mélanges de l’université Saint-Joseph (Beyrouth).

MVAG : Mitteilungen der vorderasiatischen Gesellschaft.

OGIS : Orientis Graeci Inscriptiones Selectae (éd. W. Dittenberger), Leipzig, 1903-1905 (2 vol.).

OLP : Orientalin Lovanensia Periodica.

OMS : L. Robert, Opera Minora Selecta, vol. I-VII parus, Amsterdam, 1969-1990 (recueil d’articles).

PAES III : Publications of the Princeton University Archaeological Expeditions to Syria in 1904-1905 and 1909 III, Greek and Latin Inscriptions, A : Southern Syria (éd. E. Littmann, D. Magie et D. R. Stuart), Leyde, 1915-1921, et B : Northern Syria (éd. W. K. Prentice), Leyde, 1922.

PAES IV A : Publications of the Princeton University Archaeological Expeditions to Syria in 1904-1905 and 1909 IV, Semitic Inscriptions, A : Nabataean Inscriptions from the Soulhern Haurân (éd. E. Littmann), Leyde, 1914.

Palmyre : Palmyre, Fouilles polonaises (éd. K. Michalowski), I-V, 1960-1966 (les tomes suivants au nom de l’auteur individuel).

PAT: Palmyrene Aramaic Texts (éd. D. R. Hillers et E. Cussini), Baltimore, 1996.

PIR : Prosopographia Imperii Romani. Saec. I. II. III., Berlin, 1897-1898 (3 vol.).

PIR2 : Prosopographia Imperii Romani. Saec. I. II. III., 2e éd., Berlin, 1933-, (7 vol. parus).

Pline l’Ancien, Histoire naturelle : Pliny, Natural History, vol. II (Libri III-VII), éd. H. Rackham, coll. Loeb, Londres, 1942.

Pline le Jeune, Lettres : Pliny, Letters and Panegyricus II (Letters, books VIII-X), éd. B. Radice, coll. Loeb, Londres, 1969.

PLRE : The Prosopography of the Late Roman Empire, Cambridge, 1971- .

PME : Prosopographia militiarum equestrium quae fuerunt ab Augusto ad Gallienum, Louvain, 1976-1993 (5 vol.).

PNO : D. Schlumberger, La Palmyrène du Nord-Ouest (avec un recueil des inscriptions sémitiques de la région par H. Ingholt et J. Starcky), BAH XLIX, Paris, 1951.

P. Oxy. : The Oxyrynchus Papyri, Egypt Exploration Society, Londres, 1898-.

Prel. Rep. : Excavations at Dura-Europos. Preliminary Reports, I-IX, 1929-1952.

PS : H. Ingholt, Studier over Palmyrensk Skulptur, Copenhague, 1928.

RB : Revue biblique.

RdA : Rivista di Archaeologia.

RE : Real Encyclopädie der klassischen Altertumswissenschaft (= Pauly-Wissowa).

REA : Revue des études anciennes.

REG : Revue des études grecques.

RHR : Revue d’histoire des religions.

RIB : Roman Inscriptions of Britain (éd. R. G. Collingwood et R. P. Wright). Oxford, 1965-.

RMD : M. M. Roxan, Roman Military Diplomas, Londres, 1978-(3 vol. parus).

Robert L., Hellenica : L. ROBERT, Hellenica. Recueil d’épigraphie, de numismatique et d’antiquités grecques, vol. I-XIII. Paris, 1940-1965.

RSP : Recueil d’inscriptions palmyréniennes provenant de fouilles syriennes et polonaises récentes à Palmyre (éd. M. Gawlikowski), extrait des Mémoires présentés par divers savants â l’Académie des inscriptions et belles lettres XVI. Paris. 1974.

RTP : Recueil des tessères de Palmyre (par H. Ingholt, H. Seyrig et J. Starcky, suivi de remarques linguistiques par A. Caquot), BAH LVIII. Paris, 1955.

Salamine de Chypre XIII : Salamine de Chypre XIII, Testimonia Salaminia 2, Corpus épigraphique (éd. J. Pouilloux, P. Roesch et J. Marcillet-Jaubert), Paris, 1987.

Sammelbuch V : Sammelbuch griechischer Urkunden aus Ägypten (éd. F. Bilabel et E. Kießling), Wiesbaden, 1955.

Sculptures of Palmyra : Sculptures of Palmyra I, éd. K. Tanabe, Memoirs of the Ancient Orient Museum, vol. I, Tokyo, 1986.

SEG : Supplementum Epigraphicum Graecum, Leyde, Alphen aan den Rijn puis Amsterdam, 1923-.

SEL : Studi epigrafici et linguistici.

SFP : A. Sadurska et A. Bounni, Les sculptures funéraires de Palmyre, Suppl. Rivista di Archeologia 13, Rome, 1994.

Tabari : Histoire de Tabari, cité d’après Th. Nöldeke, Geschichte der Perser und Araber zur Zeit der Sasaniden, Leipzig, 1879 (réimpression Graz 1973).

TAM : Tituli Asiae Minoris, Vienne, 1920- (divers éditeurs).

TAVO : Tübinger Atlas des Vorderen Orients.

Thomasson B. E., LP : B. E. Thomasson, Laterculi Praesidum (éd. B. Thomae), I, Göteborg, 1984.

Waddington : Waddington W. H., Inscriptions grecques et latines de la Syrie. Paris, 1870.

YCS : Yale Classical Studies.

ZDPV : Zeitschrift des Deutschen Palästina-Vereins.

ZPE : Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik.

Zosime : Zosime, Histoire nouvelle I, (texte établi et traduit par F. Paschoud, CUF), Paris. 1971.

ARTICLES ET OUVRAGES

Aggoula B., 1979, « Remarques sur l’Inventaire des Inscriptions de Palmyre, fasc. XI et XII ». Semitica 29. 109-118.

Aggoula B., 1995. « Arabie et Arabes en Mésopotamie (du iiie siècle av. J.-C. au iiie siècle apr. J.-C.) », Présence arabe dans le Croissant fertile avant l’Hégire (éd. H. Lozachmeur), Paris, 73-79.

Akazawa T., 1996. « A Reconstruction of the Middle Palaeolithic Cultural Ecology of the Douara Cave ». Palmyra and the Silk Road, AAAS 42. Damas, 63-73.

Alföldy G., 1984, Römische Statuen in Venetia et Histria. Epigraphische Quellen, Abhandlungen der Heidelberger Akad. der Wiss., phil.-hist. Kl., Heidelberg.

Amadasi Guzzo M. G., 1983. « Una grande famiglia di Lepcis in rapporto con la ristrutturazione urbanistica della città (1 sec. Α. C.-Ι sec. D. C.) », Architecture et société de l’archaïsme grec à la fin de la République romaine (actes du colloque international, Rome, 1980). Collection de l’École française de Rome 66. 377-385.

Ameling W., 1990. « Koivov των Σιδωνίων », ZPE 81, 189-199.

Amy R. et H. Seyrig, 1936, « Recherches dans la nécropole de Palmyre », Syria XVII, 228-266 (= H. Seyrig, Scripta Varia. Bah CXXV. Paris, 1985, 169-233).

Amy R., H. Seyrig et E. Will, 1975, Le temple de Bel à Palmyre, 2 vol., Bah LXXXIII. Paris.

Arnaud P., 1986, « Doura-Europos, microcosme grec ou rouage de l’administration arsacide », Syria LXIII, 135-155 (= Doura-Europos Études, 1986).

As’ad Kh., 1993, « Bas-relief funéraire d’un prêtre ». Syrie. Mémoire et civilisation (catalogue de l’exposition). Paris. 194-195.

As’Ad Kh. et M. Gawlikowski, 1986-1987, « New Honorific Inscriptions in the Great Colonnade of Palmyra ». AAAS 36-37, 164-171.

As’Ad Kh. et J. Teixidor, 1985a. « Quelques inscriptions palmyréniennes inédites ». Syria LXI1. 271-280.

As’Ad Kh. et J. Teixidor, 1985b, « Un culte arabe préislamique à Palmyre d’après une inscription inédite », CRAI. 286-293.

As’Ad Kh. et J. Teixidor, 1985c. « Votive and Funerary Inscriptions from Palmyra ». DaM 2, 37-44.

Baldassare I., 1987. « La necropoli dell’Isola Sacra (Porto) », dans H. Von Hesberg et P. Zanker, 1987a, 125-138.

Baldus H., 1996, « Uranius Antoninus of Emesa. A Roman Emperor from Palmyra’s Neighbouring-City and his Coinage », Palmyra and the Silk Road, AAAS 42, Damas, 371-377.

Balland A., 1981, Fouilles de Xanthos, VII, Inscriptions d’époque impériale du Létôon, Paris.

Balty J., 1996, « Composantes classiques et orientales dans les mosaïques de Palmyre », Palmyra and the Silk Road, AAAS 42, Damas, 407-416.

Balty J.-C, 1983, « Architecture à Pétra et Hégra. Chronologie et classes sociales ; sculpteurs et commanditaires », Architecture et société de l’archaïsme grec à la fin de la République romaine (actes du colloque international, Rome, 1980), Collection de l’École française de Rome 66, 303-324.

Balty J.-C., 1991, Curia Ordinis. Recherches d’architecture et d’urbanisme antiques sur les curies provinciales du monde romain. Académie royale de Belgique, mémoires de la classe des Beaux-Arts XV, 2, Bruxelles.

Balty J.-C, 1996, « Palmyre entre Orient et Occident : acculturation et résistances », Palmyra and the Silk Road. AAAS 42, Damas, 437-441.

Baranski M., 1997, « Western Aqueduct in Palmyra ». Studia Palmyrenskie 10, 7-17.

Baslez M.-F. et F. Briquel-Chatonnet, 1991, « De l’oral à l’écrit : le bilinguisme des Phéniciens de Grèce », Phoinikeia Grammata, Lire et écrire en Méditerranée (colloque de Liège, 1989, éd. C. Baurain, C. Bonnet et V. Krings), Namur, 371-386.

Bauzou Th., 1986, « Deux milliaires inédits de Vaballath en Jordanie du Nord », The Defence of the Roman and Byzantine East (éd. P. Freeman et D. Kennedy), BAR IS 297(1), Oxford, 1-8.

Bean C.E., 1965, The Inscriptions of Side, Researches in the Region of Antalya, Ankara.

Bean G. E. et T. B. Mitford, 1970, Journeys in Rough Cilicia 1964-1968, Ergänzungsbände zu den Tituli Asiae Minoris, 3, Öster. Akad. der Wiss., phil.-hist. Kl., Denkschriften, 102. Band, Vienne.

Bellinger A., 1949, The Coins, Dura Europos Final Reports VI, New Haven.

Ben-Hayyim Z., 1947, « Inscriptions de Palmyre » (en hébreu). BJPES 13, 141-148.

Bernand A., 1984, Les portes du désert. Recueil des inscriptions grecques d’Antinooupolis, Tentyris, Koptos, Apollonopolis Parva et Apollonopolis Magna, Paris.

Bernand E., 1985, « Θύρωμα ». ZPE 60, 81-84.

Bernard P., 1990, « Vicissitudes au gré de l’histoire d’une statue en bronze d’Héraclès », Journal des Savants, 3-67.

Bertinelli Angeli M. G., 1970, Nomenclatura pubblica e sacra di Roma nelle epigrafi semitiche, Pubblicazioni dell’Istituto di

Storia Antica e Scienze Ausiliarie dell’Università di Genova 7, Gênes.

Bertolino R., 1996, « Une stèle inédite de Hatra », Semitica 46, 143-146.

Bertolino R., 1997-1998, Arabi, Aramei e Parti : Lingua e Società di Hatra, Naples.

Bianchi L., 1987. « I Palmireni in Dacia : Comunità e tradizione religiose ». Dialoghi di Archeologia 5, 87-95.

Bianquis Th., 1986, « La famille en Islam arabe », Histoire de la famille, 2, Temps médiévaux : Orient/Occident (éd. A. Burguière, Ch. Klapisch-Zuber. M. Segalen, F. Zonabend), Paris. 389-449.

Bingen J., 1984. « Une dédicace de marchands palmyréniens à Coptos ». Chronique d’Egypte 59. 355-358.

Birley E., 1988, « Names at Lepcis Magna ». Libyan Studies 19, 1-19.

Borchardt J. et alii, 1975, Myra, Istanbuler Forschungen 30, Tübingen.

Boucheman A. de, 1939, Une petite cité caravanière : Suhne. Damas.

Bounni A., 1960. « Une nouvelle borne milliaire de Trajan dans la Palmyrène », AAS 10, 159-164.

Bounni A., 1976, « Nabû palmyrénien », Orientalia 45, 46-52.

Bounni A., 1986, Le sanctuaire de Nabu à Palmxre, thèse de l’université Paris I (sur microfiches de l’Atelier national de reproduction des thèses, Lille).

Bounni A., 1990a. « Métiers et fonctions à Palmyre », Études et travaux XV (= Mélanges A. Sadurska), Varsovie. 77-86.

Bounni A., 1990b, « Le sanctuaire de Nabû à Palmyre », Petra and the caravan cities (éd. F. Zayadine), 157-169.

Bounni A., 1994, « Un nouveau bas-relief palmyrénien à Doura-Europos ». CRAI, 11-18.

Bounni A., 1995, « Vierzig Jahre syrischer Ausgrabungen in Palmyra ». Palmyra Kulturbegegnung im Grenzbereich, Antike Welt Sondernummer (éd. A. Schmidt-Colinet), 12-20.

Bounni A. et Saliby N.. 1965, « Six nouveaux emplacements fouillés à Palmyre (1963-1964) », AAAS 15, 121-138.

Bowersock G. W., 1975, « The Greek-Nabatean Bilingual Inscription at Ruwwafa, Saudi Arabia ». Le monde grec, hommages à C. Préaux (éd. J. Bingen. G. Cambier. G. Nachtergael), Bruxelles, 512-522 (= G. W. Bowersock, 1994, 204-212).

Bowersock G. W., 1976, « A New Antonine Inscription from the Syrian Desert », Chiron 6, 349-355.

Bowersock G. W., 1980, « Mavia, Queen of the Saracens ». Studien zur antiken Sozialgeschichte : Festschrift Vittinghoff (Kölner historische Abhandlungen 28). 477-495 (= G. W. Bowersock. 1994, 127-140).

Bowersock G. W., 1982. « Roman Senators from the Near East : Syria, Judaea. Arabia, Mesopotamia ». Epigrafia e ordine senatorio II. Tituli 5, 651-668 (= G. W. Bowersock. 1994. 141-159).

Bowersock G. W., 1983, Roman Arabia. Cambridge (Mass.).

Bowersock G. W., 1987, compte rendu de J. Teixidor, Un port romain du désert, Semitica 34, Paris, 1984, Classical Philology 82, 178-181 (= G. W. Bowersock, 1994, 161-164).

Bowersock G. W., 1989a, « Social and Economie History of Syria under the Roman Empire ». Archéologie et histoire de la Syrie, vol. II (éd. J.-M. Dentzer et W. Orthmann). 63-80 (= G. W. Bowersock, 1994. 165-192).

Bowersock G. W., 1989b, « La Mésène (Maisan) antonine », L’Arabie préislamique et son environnement (éd. T. Fahd), 159-168 (= G. W. Bowersock, 1994. 275-284).

Bowersock G. W., 1994, Studies on the Eastern Roman Empire. Bibliotheca Eruditorum 9, Goldbach.

Briant P., 1982, États et pasteurs au Moyen Orient ancien, Paris-Cambridge.

Briquel-Chatonnet F., 1991, « Un petit autel votif palmyrénien », Semitica 40, 83-87.

Briquel-Chatonnet F., 1995a, « Un cratère palmyrénien inscrit », Aram 7, 153-163.

Briquel-Chatonnet F., 1995b, « Palmyre, une cité pour les nomades ». Semitica 43-44, 123-134.

Brock S., 1979, « Aspects of Translation Technique in Antiquity », GRBS.20, 69-87.

Brodersen K. 1987, « Das Steuergesetz von Palmyra », Palmyra. Geschichte. Kunst und Kultur der syrischen Oasenstadt (éd. E. M. Ruprechtsberger), Linz, 153-162.

Broughton T. R. S., 1938, « Roman Asia », An Economic Survey of Ancient Rome 4 (éd. T. Frank). Baltimore, 499-918.

Brunt P. A., 1976, « The Romanization of the Local Ruling Class in the Roman Empire », Assimilation et résistance à la culture gréco-romaine dans le inonde ancien (VIe congrès international d’études classiques, Madrid, 1974. éd. D. M. Pippidi). Bucarest-Paris, 161-173 (= P. A. Brunt. Roman Imperial Themes, Oxford. 1990, 267-281).

Buckler W. H. et Robinson M., 1932. Sardis VII 1, Greek and Latin Inscriptions, Leyde.

Burton G. P.. 1979, « The Curator Rei Publicae: Towards a Reappraisal ». Chiron 9. 465-487.

Calvet Y. et Geyer B., 1992. Barrages antiques de Syrie, Paris-Lyon.

Calvet Y. et Robin Ch., 1997, Arabie Heureuse, Arabie déserte. Les antiquités arabiques du musée du Louvre, Paris.

Cantineau J., 1929, « Fouilles à Palmyre », Mélanges de l’Institut français de Damas (section des arabisants) 1, 3-15.

Cantineau J., 1930a. « Textes funéraires palmyréniens ». RB 39. 518-549.

Cantineau J., 1930b. Inscriptions palmyréniennes, Chalon-sur-Saône.

Cantineau J., 1931, « Textes palmyréniens provenant de la fouille du temple de Bel ». Syria XII, 116-142.

Cantineau J., 1933, « Tadmorea », Syria XIV, 169-202.

Cantineau J., 1935, Grammaire du palmyrénien épigraphique, Le Caire.

Cantineau J., 1936 « Tadmorea », Syria XVII. 267-282 et 346-355.

Cantineau J., 1938. « Tadmorea », Syria XIX, 72-82 et 153-171.

Caquot A., 1962. « Sur l’onomastique religieuse de Palmyre », Syria XXXIX, 231-256.

Caquot A. et Lemaire A., 1977, « Les textes araméens de Deir Alla », Syria LIV, 189-208.

Caskel W., 1966, Gamharat an-Nasab. Das genealogische Werk des Hisham Ilm Muhammad al-Kalbi (2 vol.), Leyde.

Chabot J.-B., 1932, « Nouvelle inscription palmyrénienne d’Afrique ». Crai, 265-269.

Chaumont M.-L., 1974, « Études d’histoire parthe III. Les villes fondées par les Vologèse », Syria LI, 76-89.

Christol M., 1997, L’Empire romain du iiie siècle : histoire politique de 192 (mort de Commode) à 325 (Concile de Nicée), Paris.

Clermont-Ganneau Ch., 1920, « Odainat et Vaballat, rois de Palmyre et leur titre romain de corrector », RB 29, 384-419.

Colledge M. A. R., 1976a, The Art of Palmyra. Londres.

Colledge M. A. R., 1976b, « Le Temple de Bel à Palmyre : qui l’a fait et pourquoi ? », Palmyre, bilan et perspectives, Starsbourg, 45-52.

Contenau G., 1921, Mission archéologique à Sidon (extrait de Syria I, 1921), Paris.

Coulton J. J., 1987, « Opramoas and the Anonymous Benefactor ». JHS 107, 171-178.

Crouch D. P., 1972, « A Note on the Population and Area of Palmyra », MUSJ 47, 241-250.

Crouch D. P., 1975, « The Water System of Palmyra », Studio Palmyrenskie VI/VII, 151-186.

Cumont F., 1926, Fouilles de Doura-Europos (1922-1923), BAH IX, Paris.

Cussini E., 1992, « Two Palmyrene Aramaic Inscriptions in American Collections », Syria LXIX, 423-429.

Dabrowa E., 1998, The Governors of Roman Syria from Augustus to Septimius Severus. Anliquilas Reihe 1. Abhandlungen zur alten Geschichte 45. Bonn.

Dentzer J.-M., 1994, « Khans ou casernes à Palmyre ? A propos de structures visibles sur des photographies aériennes anciennes », Syria LXXI, 45-112.

Dentzer J.-M. et Saupin R., 1996, « L’espace urbain à Palmyre : remarques sur des photographies aériennes anciennes », Palmyra and the Silk Road, AAAS 42, 297-318.

Dentzer-Feydy J. et J. Teixidor, 1993, Les antiquités de Palmyre au musée du Louvre, Paris.

Devijver H., 1986, « Equestrians Officers from the East ». The Defence of the Roman and Byzantine East (éd. P. Freeman et D. Kennedy), BAR IS 297(1), 109-225.

De Visscher F., 1963, Le droit des tombeaux romains, Milan.

De Vries B., 1998, Umm el-Jimal, A Frontier Town and its Landscape in Northern Jordan, vol. 1, Fieldwork 1972-1981, JRA Suppl. 26, Portsmouth (R. I.).

D’Hont O., 1994, Vie quotidienne des Agedat. Techniques et occupation de l’espace sur le Moyen-Euphrate, Damas.

Dijkstra K., 1990, « State and Steppe, the Socio-Political Implications of Hatra Inscription 79 », JSS 25, 81-98.

Dijkstra K., 1995, Life and Loyalty, Religions in the Graeco-Roman World 128, Leyde-New York.

Dirven L., 1996, « The Nature of the Trade between Palmyra and Dura-Europos ». ARAM 8. 39-54.

Dirven L., 1999, The Palmyrenes of Dura-Europos. A Study of Religious Interaction in Roman Syria, Religions in the Graeco-Roman World 138, Leyde.

Di Vita-Evrard G., 1993, « Prosopographie et population. L’exemple d’une ville africaine, Lepcis Magna », Prosopographie und Sozialgeschichte (éd. W. Eck), Cologne, 293-314.

Dodgeon M. H. et S. N. C. Lieu, 1991, The Roman Eastern Frontier and the Persian Wars AD 226-363, A Documentary History, Londres-New York.

Drijvers H. J. W., 1978, « De mattre inter leones sedente. Iconography and Character of the Arab goddess Allât », Hommages à Marteen J. Vermaseren (éd. M. De Boer et T. Edridge), EPRO 68-1, Leyde, 331 -351.

Drijvers H. J. W., 1980, Cults and Beliefs at Edessa, Epro 82, Leyde.

Drijvers H. J. W., 1982, « After Life and Funerary Symbolism in Palmyrene Religion », La soteriologia dei culti orientali nell’Impero romano (éd. U. Bianchi et M. J. Vermaseren), EPRO 92, Leyde, 709-733.

Drijvers H. J. W., 1995a, « Greek and Aramaic in Palmyrene Inscriptions », Studia Aramaica, JSS Supplement 4 (éd. M. Gellner, J. Greenfield et M. Weitzman), Oxford, 31-42.

Drijvers H. J. W., 1995b, « Inscriptions from Allat’s Sanctuary », ARAM 7, 109-119.

Drijvers H. J. W. et J. F. Healey, 1999, The Old Syriac Inscriptions of Edessa and Osrhoene. Texts, Translations and Commentary, Handbuch der Orientalistik I, 42, Leyde-Boslon-Cologne.

Du Mesnil du Buisson R., 1939, Inventaire des inscriptions palmyréniennes de Doura-Europos, Paris.

Du Mesnil du Buisson R., 1942-1943, « L’inscription bilingue d’un Palmyrénien à Cos », Syria XXIII, 133-134.

Du Mesnil du Buisson R., 1966, « Première campagne de fouilles à Palmyre », CRAI, 158-193.

Dunant C., 1959, « Nouvelles tessères de Palmyre », Syria XXXVI, 102-110.

Dunant C., 1976. « Une inscription palmyrénienne au Musée de Genève », Mélanges d’histoire ancienne et d’archéologie offerts à P. Collart (éd. P. Ducrey), Cahiers d’archéologie romande, Lausanne. 161-164.

Dussaud R., 1935, « Les déesses Allat-Athèna et Simia », Syria XVI. 323-324.

ECK W., 1987. « Römische Grabinschriften », dans H. vox Husberg et P. Zanker. 1987a. 61-83.

Equini Schneider E., 1987, « Il santuario di Bel e delle divinità di Palmira. Comunità e tradizioni religiose dei Palmireni a Roma », Dialoghi di Archeologia 5, 67-85.

Equini Schneider E., 1988. « Palmireni in Africa : Calceus Herculis ». L’Africa Romana 5. 383-395.

Equini Schneider E., 1993, Septimia Zenobia Sebaste, Studia Archaeologica 61, Rome.

Ergeç R. et J.-B. Yon, à paraître. « Nouvelles inscriptions de Zeugma ». Zeugma, Rapport final (en préparation).

Euti.Ng J., 1887. « Epigraphische Miscellen (zweite Reihe) ». Sitzungsberichte der kön. Preuss. Akademie der Wiss. Berlin 25. 407-422.

Feissel D. et J. Gascou, 1989, « Documents d’archives romains du Moyen-Euphrate », CRAI. 535-561.

Feissel D. et J. Gascou, 1995. « Documents d’archives romains inédits du Moyen-Euphrate. I. Les pétitions (P. Euphr. 1 à 5) ». Journal des Savants, 65-119.

Feissel D., J. Gascou et J. Teixidor, 1997, « Documents d’archives romains inédits du Moyen-Euphrate, II, Les actes de vente-achat (P. Euphr. 6 à 10) ». Journal des Savants. 3-57.

Fellmann R., 1970. Le sanctuaire de Baalshamin V, Die Grabanlage, Rome.

Fellmann R., 1976, « Le tombeau près du temple de Baalshamin », Palmyre, bilan et perspectives, Strasbourg, 213-231.

Fellmann R., 1987, « Der Palast der Königin Zenobia ». Palmyra. Geschichte. Kunst und Kultur der syrischen Oasenstadt (éd. E. M. Ruprechtsberger). Linz, 131-136.

Fellmann R., 1995, « L’inscription d’un “optio princeps” au temple de Ba’alshamîn à Palmyre », La hiérarchie (Rangordnung) de l’armée romaine (éd. Y. Le Bohec), Paris, 239-240.

Fiema Z. T., 1986. « An Inscription from the Temple of Bel in Palmyra reconsidered ». BASOR 263. 81-83.

Fitzmyer A. et D. J. Harrington, 1978. A Manual of Palestinian Aramaic Texts, Biblica et Orientalia 34, Rome.

Fourdrin J.-P., 1989, « La Frons scaenae du théâtre de Palmyre », Contribution française à l’archéologie syrienne 1969-1989. Damas, 171-174.

Frezouls E., 1976, « A propos de l’architecture domestique à Palmyre ». Ktema 1, 29-52.

Frye R. et alii, 1955, « Inscriptions from Dura-Europos ». YCS 14. 123-213.

Gardner I, et S. Lieu, 1996, « From Narmouthis (Medinet Madi) to Kellis (Ismant el-Kharab): Manichean Documents from Roman Egypt », JRS 86, 146-169.

Garnsey P. et Saller R., 1994. L’Empire romain. Économie, société, culture, Paris (édition originale The Roman Empire. Londres, 1987).

Gatier P.-L., 1996, « Palmyre et Émèse ou Émèse sans Palmyre », Palmyra and the Silk Road. AAAS Al. Damas. 431 -436.

Gauthier Ph., 1985. Les cités grecques et leurs bienfaiteurs (ive-ier siècle avant J.-C). Contribution à l’histoire des institutions. BCH Suppl. 12, Athènes.

Gawlikowski M., 1969a, « A propos des reliefs du temple des Gaddé â Doura », Berytus 18, 105-111.

Gawlikowski M., 1969b, « La famille d’Elahbel » (en polonais avec résumé français), Studia Palmyrenskie 3, 47-58.

Gawlikowski M., 1969c, « Trois tombeaux palmyréniens » (en polonais avec résumé français), Studia Palmyrenskie 3, 59-69.

Gawlikowski M., 1970a, « Palmyrena ». Berytus 19, 65-86.

Gawlikowski M., 1970b, Monuments funéraires de Palmyre, Varsovie (compte rendu par M. Eisner. Gnomon 46, 1974. 800-805).

Gawlikowski M., 1971, « Inscriptions de Palmyre », Syria XLVIII, 407-426.

Gawlikowski M., 1972, « La notion de tombeau en Syrie romaine », Berytus 21, 5-15.

Gawlikowski M., 1973a, Le Temple palmyrénien (Palmyre VI), Varsovie.

Gawlikowski M., 1973b, « Liturges et custodes sur quelques inscriptions palmyréniennes », Semitica 23, 113-124.

Gawlikowski M., 1975, « Trois inscriptions funéraires de Palmyre ». Studia Palmyrenskie 6-7. 127-133.

Gawlikowski M., 1976, « Allât et Baalshamîn ». Mélanges d’histoire ancienne et d’archéologie offerts à P. Collart (éd. P. Ducrey). Cahiers d’archéologie romande, Lausanne. 197-203.

Gawlikowski M., 1983a, « Réflexions sur la chronologie du sanctuaire d’Allât à Palmyre ». DaM 1, 59-67.

Gawlikowski M., 1983b, « Palmyre et l’Euphrate », Syria LX. 53-68.

Gawlikowski M., 1984, Les principia de Dioclétien (« Temple des Enseignes ») / Palmyre VIII], Varsovie.

Gawlikowski M., 1985, « Les princes de Palmyre ». Syria LXII, 251-261.

Gawlikowski M., 1986, « Les comptes d’un homme d’affaires dans une tour funéraire à Palmyre », Semitica 36, 87-99.

Gawlikowski M., 1987, « Katalog. Objetbeschreibung Nr 1-76 ». Palmyra. Geschichte, Kunst und Kultur der syrischen Oasenstadt (éd. E. M. Ruprechtsberger), Linz, 287-339.

Gawlikowski M., 1988, « Le commerce de Palmyre sur terre et sur eau ». L’Arabie et ses mers bordières I (éd. J.-F. Salles), 163-172.

Gawlikowski M., 1990a, « Les dieux de Palmyre », ANRWII, 18-4. 2605-2658.

Gawlikowski M., 1990b. « Le “premier temple d’Allat” ». Resurrecting the Past. A Joint Tribute to Adnan Bounni (éd. P. Matthiae, M. Van Loon. H. Weiss). Istanbul, 101-108.

Gawlikowski M., 1994, « Palmyra as a Trading Center », Iraq 56, 27-33.

Gawlikowski M., 1995, « Les Arabes en Palmyrène », Présence arabe dans le Croissant fertile avant l’Hégire (éd.

H. Lozachmeur), Paris, 103-108.

Gawlikowski M., 1997a, « L’habitat à Palmyre de l’Antiquité au Moyen-Âge ». Les maisons dans la Syrie antique du IIIe millénaire aux débuts de l’Islam (éd. C. Castel. M. al-Maqdissi et F. Villeneuve). BAH CL. Beyrouth, 161-166.

Gawlikowski M., 1997b. « Du Hamana au Naos, le temple palmyrénien hellénisé ». TOPOI 7-2. 837-849.

Gawlikowski M., 1998, « Deux publicains et leur tombeau », Syria LXXV (Mélanges Will), 145-151.

Gawlikowski M. et Kh. As’AD, 1993, « Le péage à Palmyre en 11 ap. J.-C. », Semitica 41-42, 163-172.

Gawlikowski M. et Kh. As’AD, 1997. « Inscriptions de Palmyre nouvelles et revisitées ». Studia Palmyrenskie X. 23-38.

Germer-Durand J., 1904, « Rapport sur l’exploration archéologique en 1903 de la voie romaine entre Ammâne et Bosra », BCTH, 3-41.

Gibson J. C. L., 1975, Textbook of Syrian Semitic Inscriptions, II. Aramaic Inscriptions, Oxford.

Gibson J. C. L., 1982, Textbook of Syrian Semitic Inscriptions, III, Phoenician Inscriptions, Oxford.

Gros P., 1996, L’architecture romaine du début du iiie siècle av. J.-C. à la fin du Haut-Empire 1. Les monuments publics, Paris.

Guarducci M., 1975, Epigrafìa greca (vol. 2). Rome.

Gley J. et Th. Pekary, 1961, « Autour des Res Gestae Dilti Saporis

1. Deniers (d’or) et deniers d’or (de compte) anciens (J. GUEY) ; 2. Le « tribut » aux Perses et les finances de Philippe l’Arabe (Th. Pekary) », Syria XXXVIII, 261-283.

Haerinck E., 1975, « Quelques monuments funéraires de l’île de Kharg dans le golfe Persique », Iranica Antiqua 11, 134-167.

Hassani D. al- et J. Starcky, 1953, « Autels palmyréniens découverts près de la source d’Efca I », AAS 3, 145-164.

Hassani D. al- et J. Starcky, 1957, « Autels palmyréniens découverts près de la source d’Efca II », AAS 7, 95-122.

Henning A., 1998, Die Grabtürme von Palmyra, 2 vol., Magisterhausarbeit am Fachbereich Altertumswissenschaften der Freien Universität Berlin, Berlin (maîtrise dactylographiée).

Henninger J., 1959, » La société bédouine ancienne », L’antica società beduina (éd. F. Gabrieli). Studi semitici. Centro di Studi Semitici. Rome, 69-93 (= J. Henninger, Arabica Varia, Contributions à l’histoire culturelle de l’Arabie et de ses régions limitrophes. Orbis Biblicus et Orientalis 90, Fribourg-Göttingen, 1989, 13-48).

Herzig H. et A. Schmidt-Colinet, 1991, « Two recently Discovered Latin Inscriptions from Palmyra », DaM 5, 65-69.

Hesberg H. von et P. Zanker, 1987a, Römische Gräberstreißen, Selbstdarstellung - Status - Standard (éd. H. von Hesberg et P. Zanker) Bayerische Akad. der Wiss., phil.-hist. KL, Abh, NF, Heft 96, Munich.

Hesberg H. von et P. Zanker, 1987b, « Einleitung », dans H. Von Hesberg et P. Zanker, 1987a, 9-20.

Houston G., 1990, « The Altar from Rome with Inscriptions to Sol and Malakbel ». Syria LXVII, 189-193.

Ingholt H., 1926, « Un nouveau thiase à Palmyre ». Syria VII, 128-141.

Ingholt H., 1930. « The Oldest Known Grave-Relief from Palmyra », Acta Archaeologica 1, 191-194.

Ingholt H., 1932, « Deux inscriptions bilingues de Palmyre », Syria XIII. 278-292.

Ingholt H., 1934, « Palmyrene Sculpture in Beirut », Berytus 1, 32-43.

Ingholt H., 1935. « Five dated Tombs from Palmyra », Berytus 2, 57-120.

Ingholt H., 1936, « Inscriptions and Sculptures from Palmyra I », Berytus 3, 83-127.

Ingholt H., 1938, « Inscriptions and Sculptures from Palmyra II », Berytus 5, 93-140.

Ingholt H., 1962, « Palmyrene Inscription from the Tomb of Malku », MCSJ 38, 99-119.

Ingholt H., 1966, « Some Sculptures from the Tomb of Malku at Palmyra », Mélanges offerts à K. Michalowski (éd. M. L. Bernhard), Varsovie. 457-476.

Ingholt H., 1974, « Two unpublished Tombs from the Southwest Necropolis of Palmyra ». Near Eastern Numismatics, Iconography, Epigraphy and History, Studies in Honor of G. C. Miles (éd. D. K. Kouymjian), Beyrouth, 37-54.

Ingholt H., 1976, « Varia Tadmorea », Palmyre, bilan et perspectives, Strasbourg, 101-137.

Isaac B., 19922. The Limits of Empire, The Roman Army in the East, Oxford.

Isaac B., 1993, « An Open Frontier », Frontières d’Empire : Nature et signification des frontières (éd. P. Brun, S. Van deer Leeuw,

C. R. Whittaker), Nemours, 105-114 (= B. Isaac, The Near East under Roman Rule [Selected Papers], Mnemosyne Suppl. 177, Leyde, 1998, 402-426).

Israel F., 1995, « L’onomastique arabe dans les inscriptions de Syrie et de Palestine », Présence arabe dans le Croissant fertile avant l’Hégire (éd. H. Lozachmeur), Paris, 47-57.

Kaizer T., 1997, « De Dea Syria et aliis deis deabusque (part 1) », OLP 28, 147-166.

Kennedy D., 1983, « Cohors XX Palmyrenorum. An Alternative Explanation of the Numeral », ZPE 53, 214-216.

Kennedy D., 1998, The Twin Towns of Zeugma on the Euphrates. Rescue Work and Historical Studies, JRA suppl. 27 (éd.

D. Kennedy), Portsmouth (R. I.).

Klengel H., 1996, « Palmyra and International Trade in the Bronze Age », Palmyra and the Silk Road, AAAS 42, Damas, 159-163.

Kowalski S. P., 1997, « Late Roman Palmyra in Literature and Epigraphy », Studia Palmyrenskie 10, 39-62.

Kubinska J., 1968, Les monuments funéraires d’Asie Mineure, Varsovie.

Lankester Harding G., 1971, An Index and Concordance of Pre-Islamic Arabian Names and Inscriptions, Toronto.

Larfeld W., 1914, Griechische Epigraphik, Handbuch der klassischen Altertumswissenschaft, I, 5, Munich.

Laum B., 1914, Stiftungen in der griechischen und römischen Antike. Ein Beitrag zur antiken Kulturgeschichte I. Darstellung et II. Urkunden. Berlin.

Le Bohec Y., 1989, Les unités auxiliaires de l’armée romaine en Afrique proconsulaire et Numidie sous le Haut-Empire, Paris.

Lemaire A., 1985, « Les inscriptions de Deir Alla », CRAI, 270-285.

Lepelley C., 1998, « L’Afrique ». Rome et l’intégration de l’Empire, t. 2, Approches régionales du Haut-Empire romain (e’d. C. Lepelley), Nouvelle Clio, Paris, 71-112.

Leriche P. et R. Bertolino, 1997, « Les inscriptions hatréennes de Doura-Europos : le contexte archéologique et historique ». Doura-Europos Études IV (éd. P. Leriche et M. Gelin), BAH CXLIX, Beyrouth, 207-214.

Le Roux P., 1998. Le Haut-Empire romain en Occident d’Auguste aux Sévères. Nouvelle Histoire de l’Antiquité 8. Paris.

Le Tensorer J.-M., 1996, « Les cultures paléolithiques de la steppe syrienne ». Palmyra and the Silk Road. AAAS 42, Damas, 43-61.

Letronne J. A., 1850. « Observations sur le style elliptique des inscriptions dédicatoires », Revue archéologique, 207-219.

Levi Della Vida G., 1939, « Une bilingue gréco-palmyrénienne à Cos », Mélanges syriens offerts à Monsieur René Dussaud. BAH XXX/2, Paris, 883-886.

Levi Della Vida G. et M. G. Amadasi Guzzo, 1987, Iscrizioni puniche della Tripolitania, Monografie di Archeologia Libica 22. Rome.

Lévy I., 1895, 1899 et 1901, » Études sur la vie municipale de l’Asie Mineure sous les Antonins », REG 8, 1895, 203-250, 12, 1899, 255-289 et 14, 1901,350-371.

Machatschek A., 1967, Die Nekropolen und Grabmäler im Gebiet von Elaiussa Sebaste und Korykos im Rauhen Kilikien, Ergänzugsbände zu den Tituli Asiae Minoris, 2, Vienne.

Macdonald M., 1993, « Nomads and the Hawran in the Late Hellenistic and Roman Periods: A Reassessment of the Epigraphic Evidence », Syria LXX, 303-413.

Mackay D., 1949, « The Jewellery of Palmyra and its Significance », Iraq 11, 160-187.

Magie D., 1905. De Romanorum iuris publici sacrique vocabulis sollemnibus in Graecum sermonem conuersis, Leipzig.

Makowski K., 1983, « Recherches sur le tombeau d’A’ailami et Zebida », DaM 1, 175-187. Makowski K., 1985, « La sculpture funéraire palmyrénienne et sa fonction dans l’architecture sépulcrale ». Studia Palmyrenskie 8, 69-117.

Matthews J. F.. 1984. « The Tax-law of Palmyra: Evidence for Economic History in a City of the Roman East ». JRS 74. 157-180.

Mattingly D., 1995, Tripolitania. Londres.

Mazar B., 1973, Beth She ‘arim. Reports on the Excavations, vol. I, Catacombs 1-4, Jérusalem [édition en hébreu, Jérusalem, 1957].

Mazza F., 1976, « Un tipo di formula votiva nelle iscrizioni fenicie e puniche », Rivista di Studi Fenici 4, 129-136.

Migeotte L., 1984, L’emprunt public dans les cités grecques. Québec-Paris.

Milk J. T. et J. Starcky, 1970, « III. Nabatean, Palmyrene and Hebrew Inscriptions », Ancient Records from North Arabia (éd. F. Winnett et W. Reed), Toronto, 141 -163.

Millar F., 1971, « Paul of Samosata, Zenobia and Aurelian: the Church. Local Culture and Political Allegiance in 3rd Century Syria », JRS 61, 1-17.

Millar F., 1990, « The Roman Colony of the Near East: A Study of Cultural Relations », Roman Policy in the East and Other Studies in Roman History (éd. H. Solin et F. M. Kajava), Commentationes Humanarum Litterarum 91, Helsinki. 7-58.

Millar F., 1993, The Roman Near East. Cambridge (compte rendu par M. Gawlikowski, JRS 84, 1994, 244-245).

Miliar F., 1995, « Latin in the Epigraphy of the Roman Near East », Acta Colloquii Epigraphici Latini (éd. H. Solin. O. Salomies et U.-M. Liertz). Commentationes Humanarum Litterarum 104. Helsinki, 403-419.

Mitchell S., 1993, Anatolia : Land, Men and Gods in Asia Minor. I. The Celts in Anatolia and the Impact of Roman Rule, Oxford.

Molist M., M.-C. Cauvin et alii, 1996, « Apports du site d’Umm el-Tlel à la connaissance de la préhistoire en Syrie semi-désertique ». Palmyra and the Silk Road. AAAS 42, Damas, 75-84.

Morehart M., 1956-1957, « Early Sculptures at Palmyra », Berytus 12, 53-83.

Mouterde R. et A. Poidebard, 1931, « La voie antique des caravanes entre Palmyre et Hît », Syria XII, 101-115.

Musil A. et E. Kalinka, 1900, « Inschriften aus Syrien », Jahreshefte des österreichischen archäologischen Institutes in Wien 3, 19-36.

Nachmanson E., 1911, « Zu den Motivformeln der griechischen Ehreninschriften », Eranos, 180-196.

Negev A., 1991, Personal Names in the Nabatean Realm, Qedem 32, Jérusalem.

Pape W., 1870, Wörterbuch der griechischen Eigennamen (3e éd. revue par G. E. Benseier). Brunswick.

Parlasca K., 1976, « Probleme palmyrenischer Grabreliefs. Chronologie und Interpretation ». Palmyre, bilan et perspectives. Strasbourg. 33-43.

Parlasca K., 1982, Syrische Grabreliefs hellenistischer und römischer Zeit, 3. Trierer Winckelmannsprogramm 1981, Mayence.

Parlasca K., 1985a, « Figürliche Stuckdekorationen aus Palmyra. Ältere Funde », DaM 2, 201-206.

Parlasca K., 1985b, « Das Verhältnis der palmyrenischen Grabplastik zum römischen Porträtskunst ». MDAI (R) 92, 343-356.

Parlasca K., 1987, « Aspekte der palmyrenisehen Skulpturen », Palmyra. Geschichte. Kunst und Kultur der syrischen Oasenstadt (éd. E. M. Ruprechtsberger), Linz, 287-339.

Parlasca K., 1988. « Ikonographische Probleme palmyrenischer Grabreliefs ». DaM 3, 215-221.

Parlasca K., 1996, « Funde figürlicher Stuckdekorationen auf dem Gelände des Hotel Meridien in Palmyra », Palmyra and the Silk Road. AAAS 42. Damas, 291 -296.

Payne-Smith J., 1903, A Compendious Syriac Dictionary. Oxford.

Pfister R., 1937, Nouveaux textiles de Palmyre, Paris.

Pflaum H.-G., 1952, « La fortification de la ville d’Adraha d’Arabie », Syria XXIX, 307-330.

Pflaum H.-G., 1960-1961, Les carrières procuratoriennes équestres. BAH LVII, 4 vol., Paris.

Pierart M., 1985, « Modèle de répartition des citoyens dans les cités ioniennes », REA 87, 169-190.

Piersimoni P., 1994a, « New Palmyrene Inscriptions: Onomastics and Prosopography ». AION 54/3. 298-316.

Piersimoni P., 1994b. « Who’s who at Palmyra ». OLP 25. 89-98.

Piersimoni P., 1995, « Compiling a Palmyrene Prosopography: Methodological Problems », ARAM 7, 251-260.

Pietrzykowski M., 1997, Adyta Swiatyn Palmyrenskich (avec résumé en français, Les adytons des temple spalmyréniens, Forme et fonction, éd. M. Gawlikowski), Varsovie.

Piganiol A., 1945, « Observations sur le tarif de Palmyre ». Revue Historique, 10-23.

Pleket H. W., 1983, « Urban Elites and Business in the Greek Part of the Roman Empire », Trade in the Ancient Economy (éd. P. Garnsey, K. Hopkins, C. R. Whittaker). Londres, 131-144.

Ploug G., 1995, Catalogue of the Palmyrene Sculptures. Ny Carlsberg Glyptotek, Copenhague.

Potter D.S., 1990, Prophecy and History in the Crisis of the Roman Empire (A Historical Commentary on the Thirteenth Sibylline Oracle), Oxford.

Potter D. S., 1996, « Palmyra and Rome: Odaenathus’ Titulature and the Use of the Imperium Mains ». ZPE 1 13, 271 -285.

Price S. R. F., 1984, Rituals and Power. The Roman Imperial Cult in Asia Minor, Cambridge.

Purceli, N., 1987. « Tombs and Suburbs », dans H. Von Hesberg et P. Zanker, 1987a, 25-41.

Quass F., 1993. Die Honoratiorenschicht in den Städten des griechischen Ostens, Untersuchungen zur politischen und sozialen Entwicklung in hellenistischer und römischer Zeit. Stuttgart.

Raeck W., 1995, « Der mehrfache Apollodoros. Zur Präsenz des Bürgers im hellenistischen Stadtbild am Beispiel von Priene », Stadtbild und Bürgerbild im Hellenismus. Vestigia, Beiträge zur alten Geschichte. Band 47 (éd. M. Wörrle-P. Zanker), Munich. 231-240.

Reinach S., 1885. Traité d’épigraphie grecque, Paris.

Rey-Coquais J.-P., 1973, « Inscriptions grecques d’Apamée », AAAS 23, 39-84.

Rey-Coquais J.-P., 1978, « Syrie romaine, de Pompée à Dioctétien », JRS 68. 44-73.

Reynolds J. et R. Tannenbaum, 1987, Jews and Godfearers at Aphrodisias: Greek Inscriptions with Commentary, Cambridge.

Rhodes P. J. et D. M. Lewis, 1997, The Decrees ofthe Greek States, Oxford.

Ritterling E., 1924, « Legio ». RE XII, col. 1186-1829. Robert J. et L., 1954, La Carie II, Paris.

Robert L., 1936, « Études épigraphiques. Deuxième série », BCH 60, 190-207 (= OMS II, 897-914).

Robert L., 1945, Le sanctuaire de Sinuri près de Mylasa, I, Les inscriptions grecques, Mémoires de l’Institut français d’archéologie de Stamboul VII, Paris.

Robert L., 1966, Documents de l’Asie Mineure méridionale. Inscriptions, monnaies et géographie, Genève-Paris.

Robert L., 1977, « La titulature de Nicée et de Nicomédie : la Gloire et la Haine », HSCP 81, 1-39 (= OMS VI, 211 -249).

Robert L., 1984, « Discours d’ouverture », VIIIe Congrès international d’épigraphie grecque et latine (Athènes 1982), Athènes, 35-45 (= OMS VI, 709-719).

Rodinson M., 1950, « Une inscription trilingue de Palmyre ». Syria XXVII, 137-142.

Ronzevalle S., 1910, « Notes et études d’archéologie orientale VII. Monuments palmyréniens ». Mélanges de la faculté orientale 4, 145-180.

Rosenthal F., 1936, Die Sprache der palmyrenisehen Inschriften. Leipzig.

Rostovtzeff M. I., 1932, « Les inscriptions caravanières de Palmyre ». Mélanges Glotz II. 793-811.

Roussel D., 1976, Tribu et cité. Étude sur les groupes sociaux dans les cités grecques aux époques archaïques et classiques, Annales littéraires de l’université de Besançon, 193, Paris.

Rowton M., 1976a, « Dimorphie Structure and the Tribal Elite », AI Bahit, Festschrift J. Henninger, Studia Instituti Anthropos 28. Bonn. 219-257.

Rowton M., 1976b, « Dimorphie Structure and Topology », Oriens Antiquus 15, 17-31.

Sabeh J., 1953. « Sculptures palmyréniennes inédites du Musée de Damas ». AAS 3, 17-26.

Sadurska A., 1977, Le tombeau de famille de Alainé (Palmyre VII), Varsovie.

Safar F., 1964. « Inscriptions from Wadi Hauran ». Sumer20, 9-27.

Saliby N., 1992. « L’hypogée de Sasan fils de Mâlé à Palmyre. Mit einem bibliographischen Anhang von K. Parlasca ». DaM 6, 267-292.

Salihi W. al-, 1987. « Palmyrene Sculptures found at Hatra », Iraq 49. 53-61.

Saliou C. 1996. « Du portique à la rue à portiques. Les rues à colonnades de Palmyre dans le cadre de l’urbanisme romain impérial : originalité et conformisme ». Palmyra and the Silk Road, AAAS 42, Damas, 319-330.

Saller R., 1982, Personal Patronage ander the Early Roman Empire. Cambridge.

Sanlaville P. et M. Traboulsi, 1996. « Palmyre et la steppe syrienne », Palmyra and the Silk Road. AAAS 42. Damas. 29-41.

Sartre M., 1982a, « Tribus et clans dans le Hawran antique », Syria LIX, 77-91.

Sartre M., 1982b, Trois études sur l’Arabie romaine, Coll. Latomus 178. Bruxelles.

Sartre M., 1985, Bostra des origines à l’Islam. BAH CXVII, Paris. Sartre M., 1991n L’Orient romain. Paris.

Sartre M., 1995. L’Asie Mineure et l’Anatolie d’Alexandre à Dioctétien. Paris.

Sartre M., 1996a, « Palmyre. cité grecque ». Palmyra and the Silk Road. AAAS 42. Damas. 385-405.

Sartre M., 1996b, « Les progrès de la citoyenneté romaine dans les provinces romaines de Syrie et d’Arabie sous le Haut-Empire ». Roman Onomastics in the Greek East, Social and Political Aspects (Proceedings of the International Colloquium on Roman Onomastics. Athènes. 1993. éd. A. D. Rizakis). Meletemata 21, 239-251.

Sartre M., 1997, « Vie municipale et intégration des notables dans la Syrie et l’Arabie romaines ». Antiquitas 22, 153-174.

Sartre M., 1998, « Nom, langue et identité culturelle en Syrie aux époques hellénistique et romaine ». Khirbet es-Samra I, La voie romaine, le cimetière, les documents épigraphiques (éd. J.-B. Humbert et A. Desreumaux), Turnhout, 555-562.

Sartre M., à paraître. « Les Arabes et les peuples du désert ». CAH XIII2.

Sartre-Fauriat A., 1997, « Palmyre de la mort de Commode à Nicée (192-235 ap. J.-C.) ». L’Empire romain de la mort de Commode au Concile de Nicée (éd. Y. Le Bohec). Paris. 251 -278.

Sartre-Fauriat A., 2001, Des tombeaux et des morts. Monuments, iconographie et société en Syrie du Sud. Ier s. av.-viie apr. J.-C. 2 vol.. BAH 158. Beyrouth.

Savalli-Lestrade I., 1998. Les Philoi royaux de l’Asie hellénistique. Hautes Études du monde gréco-romain 25. Genève.

Schllmberger D., 1937. « Réflexions sur la loi fiscale de Palmyre ». Syria XVIII. 271-297.

Schlumberger D., 1939a. « Bornes frontières de la Palmyrène ». Syria XX. 43-73.

Schlumberger D., 1939b. « Bornes milliaires de la Palmyrène ». Mélanges syriens offerts à Monsieur René Dussaud, BAH XXX/1, Paris. 547-555.

Schlumberger D., 1942-1943a. « L’inscription d’Hérodien. Remarques sur l’histoire des Princes de Palmyre ». BEO 9, 35-50.

Schlumberger D., 1942-1943b, « Les gentilices romains de Palmyréniens ». BEO 9. 53-82.

Schlumberger D., 1951. La Palmyrène du Nord-ouest. Paris.

Schlumberger D., 1961, « Palmyre et la Mésène », Syria XXXVIII. 256-260.

Schlumberger D., 1970, L’Orient hellénisé. Paris.

Schllmberger D., 1971; « Les quatre tribus de Palmyre ». Syria XLVIII. 121-133.

Schlumberger D., 1972, « Vorôd l’agoranome ». Syria XLIX, 339-341.

Schlumberger D., 1986, Qasr el-Heirel-Gharbi, BAH CXX. Paris.

Schmidt-Colinet A., 1992, Das Tempelgrab Nr. 36 in Palmyra. Mayence.

Schmidt-Colinet A. et Kh. As’AD. 1995. « Kulturbegegnung im Grenzbereich ». Palmyra Kulturbegegnung im Grenzbereich. Antike Welt Sondernummer (éd. A. Schmidt-Colinet). 28-53.

Schmitt Pantel P., 1992, La cité au banquet. Histoire des repas publics dans les cités grecques. Collection de l’École française de Rome 157, Rome.

Schwabe M. et Liftshitz B., 1974, Beth She’arim II. The Greek Inscriptions. Jérusalem (édition en hébreu. Jérusalem. 1957).

Schwartz J., 1953. « Les Palmyréniens et l’Égypte », Bulletin (Société archéologique d’Alexandrie) 40. 63-81.

Segal J. B., 1970, Edessa. the Blessed City. Oxford.

Segal J. B., 1986, « Arabs at Hatra and the Vicinity. Marginalia on new Aramaic Texts », 755 32. 57-80.

Seigne J., 1985, « Le sanctuaire de Zeus à Jerash », Syria LXII. 287-295.

Seyrig H., 1931, « Antiquités syriennes 2 : Notes épigraphiques ». Syria XI, 318-323 (= Antiquités syriennes I. 3-8).

Seyrig H., 1932, « Antiquités syriennes 9 : L’incorporation de Palmyre à l’Empire romain ». Syria XIII. 266-277 (= Antiquités syriennes I. 44-56).

Seyrig H., 1933a. « Antiquités syriennes 12 : Textes relatifs à la garnison romaine de Palmyre ». Syria XIV. 152-168 (=Antiquités syriennes I. 70-87).

Seyrig H., 1933b, « Antiquités syriennes 13 : Le culte de Bel et de Baalshamin ». Syria XIV, 238-252 (= Antiquités syriennes I, 87-102).

Seyrig H., 1933c, « Antiquités syriennes 14 : Nouveaux monuments palmyréniens des cultes de Bel et de Baalshamin ». Syria XIV. 253-282 (= Antiquités syriennes I. 102-132).

Seyrig H., 1936, « Notes sur les plus anciennes sculptures palmyréniennes », Berytus 3, 137-140 (= Scripta Varia. BAH CXXV. Paris. 1985. 283-290).

Seyrig H., 1937, « Antiquités syriennes 23 : Deux inscriptions grecques de Palmyre ». Syria XVIII. 369-378 (= Antiquités syriennes II, 107-116).

Seyrig H., 1939, « Antiquités syriennes 30 : Inscriptions », Syria XX. 369-378 (= Antiquités syriennes III. 33-54).

Seyrig H., 1941a, « Antiquités syriennes 36 : Le statut de Palmyre ». Syria XXII, 155-175 (= Antiquités syriennes III, 142-162).

Seyrig; H., 1941 b, « Antiquités syriennes 38 : Inscriptions grecques de l’Agora de Palmyre », Syria XXII. 223-270 (= Antiquités syriennes III, 167-214).

Seyrig H., 1950, « Antiquités syriennes 45 : Inscriptions diverses ». Syria XXVII. 236-250 (= Antiquités syriennes IV, 131-145).

Seyrig H., 1958, « Uranius Antoninius, une question d’authenticité », Revue Numismatique. 51-57 (= Scripta Numismatica, BAH CXXVI, 1986, 471-477).

Seyrig; H., 1959a, « Antiquités syriennes 72 : Bas-relief palmyrénien dédié au soleil ». Syria XXXVI, 58-60 (= Antiquités syriennes VI. 31-33).

Seyrig H., 1959b, « Antiquités syriennes 76 : Caractères de l’histoire d’Émèse ». Syria XXXVI. 184-192 (= Antiquités syriennes VI. 64-72).

Seyrig; H., 1963, « Les fils du roi Odainath ». AAAS 13, 159-172 (= Scripta Varia. BAH CXXV Paris. 1985. 265-278).

Seyrig H., 1970, « Antiquités syriennes 89. Les dieux armés et les Arabes en Syrie », Syria XLVII, 77-112.

Seyrig H., 1972, « Antiquités syriennes 102, Sur le prétendu fondouq palmyrénien de Coptos ». Syria XL1X. 1972, 120-125.

Sirinelli J., 1993. Les enfants d’Alexandre. La littérature et la pensée grecques 334 av. J.-C- 529 ap. J.-C. Paris.

Skupinska-Lovset I., 1985, « Funerary Portraiture of Seleukeia-on-the-Euphrates ». Acta Archaeologica 56. 101-129.

Sobernheim M., 1905. « Palmyrenische Inschriften II », MVAG 10/2, 1-58.

Solin H., 1982, Die griechischen Personnamen im Rom. Ein Namenbuch (CIL Auctarium) |3 vol.], Berlin-New York.

Sollberger E. et J.-R. Klipper, 1971, Inscriptions royales sumériennes et akkadiennes. Paris.

Speidel M. A., 1998. « Legio IIII Scythica. its Movements and Men ». The Twin Towns of Zeugma on the Euphrates. Rescue Work and Historical Studies. JRA suppl. 27 (éd. D. Kennedy). Portsmouth (R. I.). 163-203.

Speidel M. P., 1972, « Numerus ou ala Vocontiorum à Palmyre ». Syria XLIX, 495-497 (= en anglais dans Roman Army Studies I. Amsterdam. 1984, 167-169).

Starcky J., 1949, « Autour d’une dédicace palmyrénienne à Sadraf a et Du’anat », Syria XXVI. 43-85.

Starcky J., 1949-1950. « Trois inscriptions palmyréniennes », MUSJ 28, 45-58.

Starcky J., 1952, Palmyre, L’Orient ancien illustré 7. Paris.

Starcky J., 1955, « Inscriptions palmyréniennes conservées au Musée de Beyrouth », Bulletin du musée de Beyrouth 12, 29-44.

Starcky J., 1960, « Palmyre », Dictionnaire de la Bible, Supplément VI, Paris, 1066-1103.

Starcky J., 1963, « Un inscription palmyrénienne trouvée près de l’Euphrate », Syria XL, 47-55.

Starcky J., 1978, Catalogue de l’exposition Un royaume aux confins du désert : Pétra et la Nabatène, Lyon.

Starcky J. et B. Delavault, 1974, « Reliefs palmyréniens inédits », Semitica 24. 67-76.

Starcky J. et M. Gawlikowski, 1985, Palmyre, Paris,.

Stark J. K., 1971, Personal Names in Palmyrene Inscriptions. Oxford (compte rendu par R. Degen, BiOr 29, 1972, 210-216).

Stern H., 1977, Les mosaïques des maisons d’Achille et de Cassiopée à Palmyre, BAH CI, Paris,

Sterrett J. R. S., 1888, The Wolfe Expedition to Asia Minor, Papers of the American School of Classical Studies at Athens 3, Boston.

Steve M.-J., 1999, « Sur l’île de Kharg, dans le Golfe persique », Dossiers d’archéologie 243 (mai 1999). Empires perses d’Alexandre aux Sassanides, 74-80.

Stiehl R., 1970, « A New Nabatean Inscription ». Beiträge zur alten Geschichte und deren Nachleben II. Festschrift für F. Altheim (éd. R. Stiehl et H. E. Stier). Berlin. 87-90.

Strubbe J., 1997, APAI ΕΠΙΤΥΜΒΙΟΙ. Inschriften griechischer Städte aus Kleinasien n° 52. Bonn.

Stucky R., 1973, « Prêtres syriens I. Palmyre ». Syria L. 163-180.

Swain S., 1993. « Greek into Palmyrene: Odenathus as "corrector totius Orientis  ». ZPE 99, 157-164.

Takayasu H. et Takura I. (éd.), 1994. Tombs A and C. Southeast Necropolis. Palmyra. Syria, Publication of Research Center for Silk Roadology 1, Nara.

Tardieu M., 1990, Les paysages reliques. Paris-Louvain.

Tardieu M., 1992, « L’arrivée des Manichéens à al-Hira ». La Syrie de Byzance ç l’Islam, viie-viiie siècles (colloque de Lyon-Paris. 1990, éd. P. Canivet et J.-P Rey-Coquais). publication de l’IFEAD 137, Damas, 15-24.

Teixidor J., 1962, « Three inscriptions in the Iraq Museum », Sumer 18, 63-65.

Teixidor J., 1963, « Deux inscriptions palmyréniennes du Musée de Bagdad », Syria XL, 33-46.

Teixidor J., 1966, « Monuments palmyréniens divers », MUSJ 42, 177-179.

Teixidor J., 1979, The Pantheon of Palmyra, EPRO 79. Leyde.

Teixidor J., 1980a, « Cultes tribaux et religion civique à Palmyre », RHR 197, 277-287.

Teixidor J., 1980b, « L’assemblée législative en Phénicie d’après les inscriptions », Syria LVII, 453-464.

Teixidor J., 1983a, « Le Tarif de Palmyre I ». Aula Orientalis 1, 235-252.

Teixidor J., 1983b, « Palmyrene mhwz and Ugaritic mihd : A Suggestion », Ugarit Forschungen 15, 309-311.

Teixidor J., 1984, Palmyre, un port romain du désert, Semitica 34, Paris.

Teixidor J., 1987, « Nomadisme et sédentarisation en Palmyrène ». Sociétés urbaines, sociétés rurales en Asie Mineure et dans l’Orient hellénistique et romain (éd. E. Frézouls), Strasbourg, 49-55.

Teixidor J., 1990. « Deux documents syriaques du iiie siècle ap. J.-C. provenant du Moyen-Euphrate ». CRAI, 144-166.

Texidor J., 1991, « Remarques sur l’onomastique palmyrénienne ». SEL 8, 213-223.

Teixidor J., 1992, Bardesane d’Édesse. La première philosophie syriaque, Paris.

Teixidor J., 1995. « Introduction », Présence arabe dans le Croissant fertile avant l’Hégire (éd. H. Lozachmeur), 13-15.

Teixidor J., 1997. « Nouvelles inscriptions palmyréniennes ». Semitica 47, 65-71.

Teixidor J., 1998, « Antiquités sémitiques : l’histoire de Palmyre ». Annuaire du Collège de France 1997-1998, Résumé des cours et travaux 98, 713-736.

Thomsen P., 1917. « Die römischen Milensteine der Provinzen Syria, Arabia und Palästina ». ZDPV 40. 1 -103.

TOD M. N., 1951, « Laudatory Epithets in Greek Epitaphs », Annuals of the British School in Athens 46. 182-190.

Toynbee J. M. C., 1971, Death and Burial in the Roman World. Londres.

Van Bremen R., 1996. The Limits of Participation. Women and Civic Life in the Creek East in the Hellenistic and Roman Periods. Dutch Monographs on Ancient History and Archaeology 15, Amsterdam (compte rendu par L. MIGEOTTE, TOPOI 7-2, 1997, 375-379).

Van Nijf O. M., 1997. The Civic World of Professional Associations in the Roman East. Dutch Monographs on Ancient History and Archaeology 27, Amsterdam.

Vattioni F., 1981, Le Iscrizioni di Hatra, AION 41-3, Suppl. 28.

Veyne P., 1962, « Les honneurs posthumes de Flavia Domitillia et les dédicaces grecques et latines », Latomus XXI, 49-98.

Veyne P., 1976, Le pain et le cirque. Sociologie historique d’un pluralisme politique. Paris.

Villeneuve F. 1989, « Citadins, villageois, nomades : le cas de la Provincia Arabia (IIe-IVe ap. J.-C.) ». Dialogues d’histoire ancienne 15, 119-138.

Vogüe M. de, 1868, Syrie Centrale. Inscriptions sémitiques. Paris.

Wagner J., 1976, Seleukeia am Euphrat/Zeugma (Beihefte zum TAVO 10). Wiesbaden.

Welles C. B., 1938, « The Greek Inscriptions ». Gerasa, City of the Decapolis (éd. C. H. Kraeling), New Haven, 353-494.

Welles C. B., 1970. « The gods of Dura-Europos ». Beiträge zur alten Geschichte und deren Nachleben II. Berlin. 50-65 (= Festschrift F. Altheim).

Welles C. B. et alii, 1959, The Parchments and Papyri. Dura Europos Final Reports V, 1. New Haven.

Weulerssf. J., 1946, Paysans de Syrie et du Proche-Orient, Paris,

Wiegand Th., 1932, Palmyra, Ergebnisse der Expeditionen von 1902 und 1917, Berlin.

Will Éd., 1991, Le monde grec et l’Orient, I, Le ve siècle (510-403)4. Paris.

Will E., 1949, « La tour funéraire de Palmyre ». Syria XXVI. 87-116 (= De l’Euphrate au Rhin. BAH CXXXV, Beyrouth. 1995, 597-628).

Will E., 1957, « Marchands et chefs de caravane à Palmyre ». Syria XXXIV, 262-277 (= De l’Euphrate au Rhin, BAH CXXXV, Beyrouth, 1995, 541-556).

Will E., 1983. « Le développement urbain de Palmyre : témoignages épigraphiques anciens et nouveaux », Syria LX. 69-81 (= De l’Euphrate au Rhin, BAH CXXXV, Beyrouth, 1995, 511-523).

Will E., 1990a, « La maison d’éternité et les conceptions funéraires des Palmyréniens », Mélanges Pierre Lévêque 4, Besançon, 433-440 (= De l’Euphrate au Rhin. BAH CXXXV. Beyrouth. 1995. 739-746).

Will E., 1990b, « Palmyre, la Venise des Sables », L’Histoire 137, 98-105.

Will E., 1992, Les Palmyréniens. La Venise des sables, Paris.

Will E., 1996. « À propos de quelques inscriptions palmyréniennes : le cas de Septimius Vorod », Syria LXXIII. 109-115.

Will E., 1997, « Les salles de banquets de Palmyre et d’autres lieux ». TOPOI 7-2. 873-887.

Wüthnow H., 1930, Die semitischen Menschennamen in griechischen Inschriften. Leipzig.

Yadin Y., 1972, « A Note on the Bilingual Ossuary-Inscription from Khirbet Zif », IEJ, 22, 235-236.

Yonj.-B., 1998, « Notes sur une famille caravanière de Palmyre », Syria LXXV (Mélanges Will), 153-160.

Yon J.-B., 1999, « La présence des notables dans l’espace péri-urbain à Palmyre ». Construction, reproduction et représentations des patriciats urbains de l’Antiquité au xxe siècle (actes du colloque de Tours septembre 1998), Centre d’histoire de la ville moderne et contemporaine. Tours, 387-400.

Yon J.-B., 2001, « Notables and Urbanism in Palmyra », Recent Research in Late Antique Urbanism (éd. L. Lavan). JRA Suppl. 42, Portsmouth, 173-181.

Zahrnt M., 1986, « Zum Fiskalgesetz von Palmyra und zur Geschichte der Stadt in hadrianischer Zeit », ZPE 62. 279-293.

© Presses de l’Ifpo, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540