Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les monuments historiques de Damas

 | 
Jean Sauvaget

Transcription des noms arabes

Texte intégral

1Les monuments datés ou identifiés à l’aide des inscriptions qu’ils portent sont marqués par un astérisque (*).

2Le nom des principaux édifices est imprimé en caractères gras.

Additions et Corrections

3P. 3, en bas — L’origine antique de la citadelle, admise sur la foi de K. Wulzinger et G. Watzinger, nous paraît aujourd’hui discutable. Il est probable que la fondation de la forteresse ne remonte qu’au xe siècle : elle aurait alors été construite en brique crue ; les parties les plus anciennes de l’édifice actuel seraient dûes à une reconstruction du xie siècle.

4P. 5 — Lire Hadad au lieu de : Hadad.

5P. 7, ligne 7 — D’après K. A. G. Creswell, les salles accolées aux faces Ouest et Est du péribole seraient de construction musulmane.

6P. 11 — Lire Hadad au lieu de : Hadad.

7P. 14-15 — Ajouter : K. A. C. Creswell admet que le partage fut effectif mais qu’il porta sur le péribole tout entier et non sur l’actuelle salle de prière : l’église, qui aurait été (comme à Baalbek) installée dans le naos, l’abside tournée vers l’Ouest, serait demeurée entre les mains des Chrétiens et les Musulmans auraient construit de toutes pièces une mosquée sous la colonnade qui régnait le long du mur Sud du péribole, à droite de la triple porte.

8P. 31, en bas — La Porte ajoutée : lire : la Porte de la partie ajoutée.

9P. 35, en bas — Ajouter : K. A. C. Creswell attribue la construction du monument à al-Walid, qui n’aurait laissé en l’état que le péribole et ses quatre tours d’angle. Ses conclusions sont identiques aux nôtres (p. 36 et suiv.), sauf en ce qui concerne l’emplacement et l’aspect de l’église de Saint-Jean Baptiste.

10P. 36, ligne 6 d’en bas — Lire : la crypte qui la renferme.

11P. 44 — Sur l’origine antique de la Citadelfe, voir plus haut (additions à la p. 3).

12P. 55 — Mausolée de Zayn ad-Din : la date est indiquée par une inscription.

13P. 64, ligne 5 — Lire en E au lieu de : en F.

14P. 76, ligne 7 — Lire Tanbak au lieu de : Tanbaq.

15P. 93 — Ajouter : n° 86 —Khan As’ad Pacha *.— Grand khan couvert par 9 coupoles et bâti par le même personnage que le monument précédent (1752). Le mobilier ancien (balances, estrades des marchands, serrures, volets, etc.) s’est conservé à peu près intégralement.

16P. 94, ligne 16 — lire chapiteaux d’alvéoles du xiiie siècle.

17P. 96, ligne 14 — lire Jahârkas au lieu de : Jaharkâs.

18P. 107 — Ajouter : K. A. C. Creswell, Early muslim architecture, Oxford, 1932 ; t. I, p. 100 à 146 (mosquée des Omeyyades).

19E. de Lorey, Les mosaïques de la Mosquée des Omay-yades à Damas (dans Syria 1931).

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/3619/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 180k

© Presses de l’Ifpo, 1932

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.