Desktop versionMobile version

Les monuments historiques de Damas

 | 
Jean Sauvaget

Avant-Propos

Full text

  • 1 Revue des Études Islamiques, 1931, p. 59-114.

1Le petit ouvrage que Von présente aujourd’hui au public répond, sous une forme plus développée, à l’Inventaire des monuments musulmans de la ville d’Alep que nous avons publié récemment1 : on y trouvera essentiellement une liste d’édifices classés par ordre chronologique, l’indication brève des particularités qui leur donnent une valeur documentaire ou artistique, enfin un certain nombre de dessins fixant quelques aspects caractéristiques de l’art syrien à l’époque musulmane. Je me suis efforcé de garder à ces notices une forme claire, précise, et surtout concrète, renonçant de parti pris aux dissertations à prétentions esthétiques, de même qu’aux évocations historiques de caractère anecdotique : ni les unes ni les autres ne m’ont paru nécessaires à la saine compréhension d’une œuvre architecturale.

2Dans notre esprit, cette nomenclature était destinée à servir de guide à tous ceux qui, se trouvant sur place, désireraient prendre contact avec les monuments musulmans. Nous sommes cependant convaincus qu’elle ne sera pas inutile aux archéologues, même sous la forme schématique qui lui a été donnée. Elle leur permettra d’apprécier, avec plus de justesse que ne le permettaient les travaux antérieurs, la riche masse de documents

  • 2 On a indiqué entre crochets, dans la table des matières, la cote portée par chaque monument dans l (...)

3— encore à peu près inexploitée — que leur offre la ville de Damas ; ils verront aussi combien les identifications et les dates que nous indiquons pour certains édifices, sur la foi des inscriptions et des données topographiques fournies par les sources arabes (et notamment la Description de Damas), diffèrent de celles qui avaient été adoptées jusqu’ici2.

4Je serais heureux d’avoir ainsi contribué à attirer l’attention du public sur une des provinces les moins connues de l’art musulman, encore que l’une des plus remarquables à tant d’égards.

5En achevant ce travail, c’est pour moi un agréable devoir de remercier les nombreux amis qui mont encouragé à l’entreprendre et qui mont fait profiter de leurs conseils, ainsi que M. H. Seyrig, Directeur du Service des Antiquités du Haut-Commissariat qui a bien voulu lui assurer son appui financier. Qu’ils se tiennent tous pour assurés de ma vive gratitude.

6Damas, 12 Septembre 1932.

Notes

1 Revue des Études Islamiques, 1931, p. 59-114.

2 On a indiqué entre crochets, dans la table des matières, la cote portée par chaque monument dans le Damaskus de MM. Wulzinger et Watzinger, où l’on trouvera un grand nombre de plans et de photographies qui ne pouvaient trouver place dans cet opuscule.

© Presses de l’Ifpo, 1932

Terms of use: http://www.openedition.org/6540

This digital publication is the result of automatic optical character recognition.
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search