Version classiqueVersion mobile

La grande peste en Espagne musulmane au XIVe siècle

 | 
Aḥmad bin ‘Alī bin Muḥammad Ibn Ḫātima[Abū Ǧa‘far Ibn Ḫātima al-Anṣārī]

Prologue

Texte intégral

1(49v) -1v- - Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux ! Que Ton assistance, ô Puissant, vienne nous réconforter ! Que la prière et le salut soient sur notre maître et seigneur Muḥammad ! Que Dieu lui accorde Sa compagnie et le salut !

  • 1 Je ne traduirai pas désormais la formule qui accompagne le nom du Prophète  : La prière et le salut (...)

2Le maître, le lettré, le savant versé dans tous les arts, Abū Ǧa‘far Aḥmad b. ‘Alī b. Muḥammad b. ‘Alī b. Ḫātima – Dieu lui soit miséricordieux ! a déclaré  : Loué soit Dieu, digne de toute louange, au-delà de ce qui est aimable ou haïssable ! La prière et le salut sur la forteresse de Dieu sur Sa terre qui par son pouvoir protège la vertu, notre maître et seigneur Muḥammad, fidèle à sa promesse, qui fait régner la justice et absout le péché. Que Dieu soit satisfait de lui, de ses compagnons, de sa famille, de ses partisans, de ceux qui ont poursuivi dans sa voie de l’adoration de Dieu et de l’observance de sa tradition et de sa législation ! Ensuite  : certains de mes amis, ceux qui m’ont accordé leur soutien et qu’il m’est impossible de contrarier, m’ont questionné sur la nature réelle de cette peste survenue à Almería en 749 et sur sa définition selon le discours médical, sur ses causes générales et particulières, ce qui fait qu’elle frappe certains sujets et en épargne d’autres parmi leurs proches, ce qui concerne sa propagation, sa prévention, les traitements si l’on est atteint, ce qui nous vient du législateur (Muḥammad) – la prière et le salut de Dieu soient sur lui ! – à ce sujet, le sens du ḥadīṯ qui interdit d’entrer dans le pays où sévit la peste ou d’en sortir en la fuyant, et celui de la parole du Prophète 1  : « Ni propagation, ni superstition », enfin le consensus entre ces deux ḥadīṯ-s. Pour répondre à ces interrogations ces sujets sont classés en dix - 2r- questions et je fournirai à chacune une réponse dans la mesure de mon savoir et de ce que m’apportera (50r) l’assistance de Dieu Tout-Puissant qui par Sa lumière illumine les esprits, éclaire les sciences, et par Sa puissance donne accès au but et comble tous les souhaits particuliers et généraux attendus de Sa bonté Gloire à Lui ! Nous avons Sa promesse d’une profusion de récompenses au Jour fixé. Il est généreux et dispense Ses bienfaits ! Il n’est d’autre maître que Lui !

Notes

1 Je ne traduirai pas désormais la formule qui accompagne le nom du Prophète  : La prière et le salut de Dieu soient sur lui !

© Presses de l’Ifpo, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

i6doc.com
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search