Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Zabadani

Texte intégral

Activistes de Zabadani. L'extrémisme religieux et le despotisme politique ne sont que les deux faces d'une même pièce, 2014. Graffiti

Activistes de Zabadani. L'extrémisme religieux et le despotisme politique ne sont que les deux faces d'une même pièce, 2014. Graffiti

1La ville de Zabadani se situe 45 kilomètres au nord‑ouest de Damas, à proximité de la frontière libanaise. Elle dépend du gouvernorat de Rif Dimachq. L’origine du nom « Zabadani » est araméenne et signifie « pulpe ». La ville est en effet connue pour la culture des arbres fruitiers, pommiers, poiriers, pruniers. Située sur le versant ouest de l’Anti‑Liban, c’est l’un des lieux de villégiature les plus appréciés de la région damascène. En contrebas, dans la plaine, on peut voir des vergers et des sources. La ville propose de nombreux équipements touristiques 1.

2Le 25/03/2011 2, « vendredi de la fierté », les habitants de Zabadani descendent dans la rue pour la première fois, en solidarité avec ceux de Deraa. Le cortège sort de la mosquée al‑Jisr, au centre‑ville. Les agents de la Sûreté et les Chabbihas dispersent les manifestants par la force et en arrêtent certains. Des jeunes gens de la ville se dirigent alors vers le bâtiment de la Sûreté pour réclamer leur libération. Ils parviennent à l’obtenir 3.

3En raison de l’intense présence policière, la population doit attendre le 22/04/2011 4, « Vendredi saint », pour manifester à nouveau. À partir de cette date, les marches pacifiques se succèdent de jour 5 comme de nuit 6. La Sûreté fait des descentes et rafle des jeunes gens. Human Rights Watch condamne une de ces opérations ayant eu lieu en mai 2011 7.

4Le 27/05/2011 8, le jeune Hussein Zalikha tombe sous les balles de la Sûreté qui encercle la mosquée al‑Jisr. Il devient le premier martyr de la ville.

5En septembre 2011 9 se forment les premiers noyaux de l’ASL, constitués par les habitants eux-mêmes.

6Certains, qui pratiquent la contrebande avec le Liban – notamment de produits alimentaires et électroménagers – possèdent déjà une arme. Ils prennent en charge la protection des manifestants.

7En 2011, Zabadani fait l’objet de deux incursions de l’armée. La première a lieu le 17/07/2011 10. Les forces du régime coupent l’eau, les communications et l’électricité. Les blindés font leur entrée, les maisons sont ratissées et les activistes arrêtés. La deuxième a lieu le 15/10/2011 11. La ville est soumise à un violent bombardement qui fait de nombreux blessés. Beaucoup de familles s’enfuient, s’éparpillant dans toutes les directions.

8Le 09/12/2011, la « grève de la dignité » 12 débute à Zabadani. Les commerces ferment 13 et les habitants persévèrent dans leurs manifestations 14. Avec l’aide des katibas de l’ASL présentes clandestinement dans la ville, la grève est décrétée 15.

9Le 13/01/2012 16, les forces du régime se déploient sur les collines environnantes. Elles commencent à assiéger la ville, à la bombarder à l’artillerie et aux armes lourdes. Le 15/01/2012 17, une délégation d’observateurs de la Ligue arabe arrive dans la ville. Le régime interrompt alors ses opérations l’espace de quelques heures, le temps pour la délégation d’examiner la situation et de rencontrer certains habitants 18. À peine est‑elle repartie que le régime referme les accès à la ville et reprend les bombardements 19. Le 17/01/2012 20, un accord prévoit un cessez‑le‑feu et un retrait du régime. Le 18/01/2012 21, Zabadani passe sous contrôle de l’ASL 22.

10Début février 2012 23 s’amorce une bataille entre les forces du régime et l’ASL. Une trêve est ensuite déclarée. Il est prévu que les habitants déplacés puissent revenir, que les denrées alimentaires et le matériel médical soient à nouveau disponibles 24. L’ASL doit se retirer dans la partie ouest de la ville et le régime reprend donc du terrain 25.

11Le régime continue à bombarder violemment Zabadani tout au long de l’année 2012 26. Environ 90% de la population se réfugie dans les localités voisines – surtout Bloudane, Baqqine et Sarghaya 27 – dans des conditions humanitaires déplorables.

12Fin décembre 2012 28, les forces du régime abandonnent leur dernier check-point à Zabadani et débutent un siège partiel de la ville. En mai 2013, celui-ci se mue en siège total, accompagné de bombardements quotidiens opérés par toutes sortes d’armes lourdes et par l’aviation. Le 02/08/2013 29, c’est sur Zabadani – précisément sur le marché al‑‘Amira – que le régime jette le tout premier baril d’explosifs.

13Début avril 2014, les forces du régime intensifient encore leurs bombardements aériens, prenant pour base différents sites militaires situés dans les montagnes environnantes. Elles asphyxient la ville, empêchant l’entrée des denrées alimentaires et des combustibles. Pour se chauffer, les habitants sont contraints de couper les arbres de la plaine 30. Les bombardements tuent de nombreux civils et poussent les autres à fuir dans les régions voisines. Les infrastructures et les habitations souffrent d’énormes ravages 31, 90% de la vieille ville est détruite 32.

14Les bombardements et le siège durent tout au long des années 2014 et 2015 33. On assiste à plusieurs tentatives pour arriver à des accords de trêve mais ils sont violés par l’une ou l’autre des parties.

15En juin 2015 34, les forces du régimes – épaulées par le Hezbollah – rendent le siège totalement hermétique. Zabadani est en effet l’une des dernières villes frontalières du Qalamoun à échapper à leur contrôle.

  • 35 « Le Hezbollah confirme qu’une trêve de six mois a été conclue grâce à une entremise iranienne » : (...)
  • 36 « Application de l’accord « Zabadani – Fou‘a et Kafraya » prévue pour ce lundi » : http://bit.ly/2 (...)

16Le 24/09/2015 35, les factions d’opposition dirigées par Ahrar al‑Cham d’une part et le régime soutenu par le Hezbollah d’autre part, parviennent à un accord. Placé sous l’égide des Nations Unies et parrainé par l’Iran, celui‑ci prévoit dans un premier temps un cessez‑le‑feu de six mois dans les localités de Zabadani, Fou‘a et Kafraya. Dans un deuxième temps, les combattants d’opposition devront se retirer de Zabadani, et des aides humanitaires y seront acheminées 36.

17Le 28/12/2015 37 débute le troisième volet de l’accord. Plus de cent personnes, civils et combattants, sont transférés à l’aéroport de Beyrouth, où, sous l’égide du Comité International de la Croix Rouge, ils prennent un avion pour la Turquie. Dans le même temps, environ trois cent familles de Fou‘a et Kafraya – localités majoritairement chiites – sont transférées en Turquie par voie terrestre, et prennent ensuite un avion pour Beyrouth 38.

18Fin 2015, Zabadani est toujours sous contrôle des factions d’opposition dirigées par Ahrar al‑Cham, et assiégée par les forces du régime.

19Revenons au mouvement pacifique à ses débuts. Les activistes de Zabadani – avec le concours d’Omar Aziz, inspirateur des Conseils locaux 39 – sont les premiers à instaurer un Conseil révolutionnaire en Syrie 40. Celui‑ci se divise en deux branches, civile et militaire. Ils créent également le « Comité de coordination de Zabadani et ses alentours » 41, et son Conseil local 42.

20Le « Réseau médiatique libre de Zabadani » 43 et « Zabadani news » 44 couvrent la révolution dans la ville. Le groupe « Dans l’objectif d’un jeune de Zabadani » 45 documente les destructions en images. Paraît également la revue hebdomadaire Oxygène 46. Le projet Kayani  47 produit deux films sur les femmes 48 et les enfants 49 de Zabadani. La série « Timbres de la révolution syrienne » en consacre plusieurs à des personnalités de la ville 50. En solidarité avec les détenus, des activistes participent à l’action « Sortez de l’obscurité, revenez parmi nous » 51. La troupe « Rire l’estomac noué » 52 produit de nombreux sketches exprimant les souffrances et les espoirs des civils. Quant aux femmes de l’association « Dhamma » 53 elles proposent enseignement, aide humanitaire et soutien psychologique aux enfants.

  • 54 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2jl7H5
  • 55 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2jk2rPT
  • 56 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/ (...)

21Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 93 victimes 54 et 12 détenus 55 à Zabadani. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 817 victimes 56 pour la même période.

Notes

1 Wikipédia : http://bit.ly/2sycPEA

2 Première manifestation à Zabadani, 25/03/2011 : http://bit.ly/16ptUo8

3 « Villes dans la révolution syrienne – Zabadani » : http://bit.ly/2fusIIe

4 Manifestations du « Vendredi saint », 22/04/2011 : http://bit.ly/1zWvPi3

5 Manifestation de femmes, 02/05/2011 : http://bit.ly/2jmFlI1

6 Manifestation nocturne, 23/04/2011 : http://bit.ly/1C52xva

7 Rapport de Human Rights Watch, 06/05/2011 : http://bit.ly/1vw5kyr

8 Funérailles du martyr Hussein Zalikha : http://bit.ly/2j79cBd

9 « Journal de la révolution, Zabadani » : http://bit.ly/1vw5iXb

10 « Descentes dans les environs de Damas, et désertions dans l’armée » : http://bit.ly/1z7Gtl7

11 « L’armée syrienne ouvre le feu sur Zabadani » : http://bbc.in/2jRGkB1

12 Grève de la dignité : http://bit.ly/16MyUEF

13 Grève des commerces, 17/12/2011 : http://bit.ly/1zFO0VU

14 Manifestations du vendredi « Grève de la dignité », 09/12/2011 : http://bit.ly/1Dmpps2

15 Formation de la katiba (bataillon) Chouhada al-Haqq (Martyrs du Droit) : http://bit.ly/2iYu918

16 Bataille de Zabadani, 2012 : http://bit.ly/2rNJIki

17 La délégation des observateurs de la Ligue Arabe à Zabadani : http://bit.ly/2jlifRU

18 « 32 morts durant les manifestations, et CNN entre à Zabadani » : http://cnn.it/2iVfpjm

19 « Les forces syriennes bombardent Zabadani juste après le départ des observateurs de la Ligue Arabe » : http://bit.ly/2jRGTdK

20 « L’armée syrienne se retire de Zabadani après une trêve avec les déserteurs » : http://bit.ly/2jRRfum

21 « L’Armée Syrienne Libre célèbre sa victoire avec les habitants de Zabadani » : https://www.youtube.com/watch?v=dX9BtMZuSIA

22 Reportage de la BBC sur Zabadani libérée, 21/01/2012 : https://www.youtube.com/watch?v=H6nr5F0Sras

23 « Des centaines de blindés envahissent Zabadani, tuant 69 personnes » : http://bit.ly/2joInv0

24 Rapport du Comité de coordination de Zabadani, 09/02/2012 : http://bit.ly/2jzRDdI

25 « Morts en Syrie, et l’armée entre à Zabadani » : http://bit.ly/ZqlFEX

26 Bombardement de Zabadani, 21/07/2012 : https://www.youtube.com/watch?v=sf11K7L8NuY

27 « La révolution de la dignité et de la liberté à Zabadani, aperçu » : http://bit.ly/2jI9dvV

28 « Zabadani, histoire d’une résistance » : http://bit.ly/2iz4m3l

29 « De Zabadani à Deraa » : http://bit.ly/1onvlw4

30 « Siège total et trêve fragile » : http://bit.ly/1DMUq6l

31 « Les barils d’Assad effacent Zabadani » : http://bit.ly/11Z6JQf

32 « Zabadani assiégée perd sa mémoire » : http://bit.ly/1wC9jEA

33 « Loin des calculs internationaux, Zabadani prise en otage » : http://bit.ly/2jx4NKI

34 « L’armée syrienne referme le siège sur Zabadani » : http://bbc.in/2jf8tP9

35 « Le Hezbollah confirme qu’une trêve de six mois a été conclue grâce à une entremise iranienne » : http://f24.my/2hhDkMz

36 « Application de l’accord « Zabadani – Fou‘a et Kafraya » prévue pour ce lundi » : http://bit.ly/2hzaN1o

37 « L’accord commence à être appliqué » : http://bit.ly/2hzbxn3

38 « Plus de cent combattants de l’opposition syrienne sont évacués de Zabadani » : http://bbc.in/2isk544

39 « L’inspirateur des Conseils locaux succombe dans les geôles du régime assadien »: http://bit.ly/2jXlH2j

40 Texte fondateur des Conseil locaux : http://bit.ly/2iNKWGn

41 Comité de coordination de Zabadani : http://bit.ly/1CBd1VV

42 Conseil local de Zabadani : http://bit.ly/1xAcoE7

43 Réseau médiatique libre : http://on.fb.me/1C52Whb

44 Zabadani news : http://on.fb.me/16pviHr

45 « Dans l’objectif d’un jeune de Zabadani » : http://on.fb.me/1zoqpKB

46 Revue Oxygène : http://bit.ly/2s2hZfd

47 Projet Kayani : http://bit.ly/1vw5G83

48 « Femmes de Zabadani » : http://bit.ly/2smPkyO

49 « Enfants de Zabadani » : http://bit.ly/2smCbpv

50 Timbre du pacifiste Abou Nidal : http://bit.ly/2rNM2rB

51 Campagne « Sortez de l’obscurité, revenez parmi nous » : http://bit.ly/2s1NupQ

52 « Rire l’estomac noué » : http://on.fb.me/ZA74qS

53 « Dhamma » : http://bit.ly/2iwfnxy

54 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2jl7H5l

55 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2jk2rPT

56 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/2jwtftp

Table des illustrations

Titre Activistes de Zabadani. L'extrémisme religieux et le despotisme politique ne sont que les deux faces d'une même pièce, 2014. Graffiti
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12960/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540