Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Saraqib

Texte intégral

Murs de Saraqib. Le moment le plus sombre est celui qui précède l'aube, 2012. Graffiti

Murs de Saraqib. Le moment le plus sombre est celui qui précède l'aube, 2012. Graffiti

Activistes de Saraqib. Café-Restaurant Genève 2, 2013.Graffiti

Activistes de Saraqib. Café-Restaurant Genève 2, 2013.Graffiti

1La ville de Saraqib se trouve dans le gouvernorat d’Idlib, au nord-ouest de la Syrie. Point de passage des routes Alep-Damas, Alep-Lattaquié et Alep-Idlib, elle était aussi, de par le passé, une étape pour les caravanes se dirigeant vers la Turquie ou bien vers l’intérieur syrien. Cette situation géographique explique l’obstination du régime à vouloir la contrôler.

2Il existe de nombreux récits sur l’origine du nom « Saraqib ». Le plus répandu le rapporte à l’arabe « saradib », désignant des tunnels d’eau souterrains dont la ville était pleine. Le nom aurait ensuite évolué jusqu’à sa forme actuelle 1. La ville est également connue pour ses élégantes maisons de pierre 2.

3Saraqib fait partie des premières villes à participer aux manifestations contre le régime d’Assad. Ses habitants sortent pour la première fois dans la rue le 25/03/2011 3, en solidarité avec les enfants de Deraa et les autres villes soulevées. À partir de cette date, les manifestations se font presque quotidiennes, de jour 4 comme de nuit 5. Les forces du régime leur tirent dessus à balles réelles 6.

4Le 08/06/2011, les habitants de Saraqib 7 tentent de couper l’autoroute internationale afin d’empêcher les forces du régime d’envahir la ville voisine de Jisr al-Choughour. Ils brûlent des pneus, bloquent la route avec des pierres et des containers de poubelles. Les agents de la Sûreté ouvrent le feu sur les protestataires, tuant le jeune Talal al‑Haj Qassem 8, qui devient le premier martyr de la ville.

5Le 11/08/2011 9, les forces du régime envahissent une première fois Saraqib et arrêtent environ cent personnes, dont de nombreux enfants. Une deuxième invasion a lieu le 03/10/2011, poussant la population à décréter la grève générale le 26/10/2011 10.

6Le 29/12/2011 11 débute la campagne de désobéissance civile, dans le cadre de la « grève de la dignité » 12. Les habitants déchirent des photos de Bachar al‑Assad et abattent une statue d’Hafez al‑Assad 13. Le régime riposte 14 par des bombardements 15, détruisant écoles 16 et habitations 17.

7Le 14/01/2012 18, la délégation des observateurs de la Ligue arabe fait son entrée dans la ville. Les habitants l’accueillent par une grande manifestation 19, hissant le drapeau de la révolution sur le bâtiment de la municipalité 20.

8Le 24/03/2012 21, les forces du régime envahissent une troisième fois la ville. Des affrontements ont lieu avec des groupes de soldats déserteurs, faisant des dizaines de morts et de blessés. Les forces du régime brûlent habitations et commerces, arrêtent des dizaines de jeunes gens, exécutent sommairement des civils 22.

  • 23 Crimes de guerre commis dans le gouvernorat d’Idlib pendant les négociations de paix, 2012 : http: (...)
  • 24 « Le régime d’Assad continue sa guerre contre les villes du pays, le Conseil National Syrien décla (...)

9Human Rights Watch 23 condamne les « crimes de guerre » commis par le régime à Saraqib. Depuis le début des opérations militaires, 70% des habitants ont quitté la ville 24.

  • 25 « L’ Armée Syrienne Libre confirme avoir entièrement libéré Saraqib des forces du régime » : http: (...)

10Le 02/11/2012 25, l’ASL, sous la direction du Liwa’ Jabhat Thouwwar Saraqib (Brigade Front des révolutionnaires de Saraqib), parvient à prendre le contrôle de toute la ville. L’événement impacte le régime, qui perd ainsi le point d’intersection de deux routes essentielles, Alep‑Damas et Alep‑Lattaquié. Il doit alors rechercher d’autres moyens de faire parvenir ses approvisionnements militaires à Alep.

  • 26 Amnesty International : http://bit.ly/1yAUlUV
  • 27 Reporters sans frontières : « Enlèvement d’un photographe de presse dans le gouvernorat d’Idlib »  (...)

11Amnesty International 26 condamne des cas d’exécution sommaire pratiquées par des combattants d’opposition sur des hommes du régime pendant la libération de la ville. L’organisation Reporters sans frontières, quant à elle, condamne l’enlèvement du photographe de presse polonais Marcin Suder par un groupe armé, pendant l’attaque de ce dernier sur le centre de médias de Saraqib, le 24/07/2013 27.

12Le 09/04/2013 28, Abou Bakr al‑Baghdadi proclame l’instauration de l’État Islamique en Irak et au Levant (EIIL). Un siège de l’organisation s’installe à Saraqib. Jamal Maarouf, leader du Front des révolutionnaires de Syrie, déclare alors la guerre à l’organisation. Le 17/01/2014 29, il réussit à la chasser.

13Tout au long des années 2014 et 2015, le régime continue à bombarder quotidiennement la ville, de jour comme de nuit. Il utilise l’artillerie lourde, les obus, les bombes à fragmentation 30 et les barils d’explosifs 31. Fin 2015, l’aviation russe mène son premier raid sur la ville. Malgré ces conditions, les factions d’opposition – sous la direction de Jaych al‑Fath (l’Armée de la conquête), continuent à contrôler la ville. Elles font barrière aux forces du régime et les empêchent de se diriger vers Alep pour y acheminer des renforts.

14Revenons au mouvement pacifique à ses débuts. Les activistes créent le Comité de coordination de Saraqib 32 et son Conseil local, qui comprend également les alentours 33. Un réseau d’informations 34 est également créé. Un groupe de journalistes lancent la radio Alwane 35 dans l’objectif de diffuser une culture de citoyenneté, de sensibiliser la population à ses droits et, en contexte de guerre, de lutter contre les désirs de vengeance.

15Le journal Zeytoun (Olivier) 36 se donne pour mission de remplir le vide culturel et de défendre l’idée d’un futur état séculier, garant de la diversité, seul à même de bannir la violence. La revue pour enfants « Zeytoun et Zeytouna » 37 est lancée. Quant au groupe « Dans l’objectif d’un jeune de Saraqib » 38, il documente en images la situation vécue par la ville.

16Le mouvement civil local se rend célèbre par ses écrits et ses dessins sur les murs de la ville. En les observant, on peut suivre les différentes étapes de la révolution. Ils racontent la vie des habitants, parlent de leur colère face aux barils d’explosifs et aux Mig. Ils évoquent la mort, font l’éloge du courage, du rêve, de l’avenir et de la paix 39. Le groupe « Murs de Saraqib » 40 se donne pour mission de documenter ces graffitis. Un film sur ce thème est produit : « Carnets des amants, murs de Saraqib 41 ». Un autre film, produit par le groupe « Waw al‑wasl » 42, se consacre lui aussi à cette ville et aux paradoxes qui l’entourent 43.

17Le projet « Al‑madrassa al‑fadila » (L’école vertueuse) 44 dispense des programmes d’enseignement alternatif. « La caravane magique » 45, quant à elle, propose du soutien psychologique pour les enfants et organise des activités dans les centres d’hébergement 46.

18Sous le patronage de la fondation Bassma, le forum culturel de Saraqib 47 organise un ensemble d’activités comprenant des séances de discussion autour de la démocratie, la culture et les droits de l’Homme, plus précisément ceux de la Femme et de l’Enfant. Le « Mouvement pacifique syrien » 48 se préoccupe de développement humain et propose des ateliers de réflexion 49 autour de la société civile à Saraqib et de ses atouts.

19En mars 2012, pour le premier anniversaire de la révolution, la population organise une marche aux bougies 50. En mars 2014, l’action « Vivre » 51 est organisée, en partenariat avec le groupe « Murs de Saraqib » 52 et la « Caravane magique » 53. Les participants écrivent des slogans révolutionnaires sur les murs de la ville 54. Le groupe « Quand le combattant est un activiste » 55 organise une exposition à base de récupération des déchets militaires 56.

  • 57 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2kWr6G
  • 58 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2l5isGK
  • 59 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/ (...)

20Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 85 victimes 57 et un seul détenu 58 à Saraqib. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 716 victimes 59 pour la même période.

Notes

1 Origine du nom : http://bit.ly/1SB2wYS

2 Wikipédia : http://bit.ly/2ryCRtY

3 Première manifestation : http://bit.ly/1C0UGw4

4 Manifestations de Saraqib, 2011 : http://bit.ly/1DMONoQ

5 Manifestation nocturne : 05/07/2011 : http://bit.ly/1zFKXgz

6 Manifestations dispersées par des tirs à balles réelles, 08/06/2011 : http://bit.ly/1zokPHZ

7 « Saraqib : murs, révolution, espoir encore à l’oeuvre » : http://bit.ly/2lHcD63

8 Le martyr Talal al-Haj Qassem : http://bit.ly/2lJulWH

9 Les blindés envahissent la ville : http://bit.ly/2qNVTZt

10 Grève générale, 26/10/2011 : http://bit.ly/1yQx50i

11 La campagne de désobéissance civile : http://bit.ly/1C50SFV

12 La grève de la dignité : http://bit.ly/1zfCP2q

13 La statue en morceaux : http://bit.ly/1xA2LVX

14 Le bombardement commence, 12/01/2012 : http://bit.ly/1D5m5kA

15 Bombardement, 30/01/2012 : http://bit.ly/1vw3M7i

16 Bombardement des écoles : http://bit.ly/1zWsYWf

17 Bombardement des habitations, 26/07/2012 : http://bit.ly/16MWFwo

18 Arrivée de la délégation des observateurs de la Ligue arabe, 14/01/2012 : http://bit.ly/1sP8mfb

19 Manifestation d’accueil de la délégation, 14/01/2012 : http://bit.ly/1x38yoV

20 Le drapeau de la révolution est levé, 14/01/2012 : http://bit.ly/1vw3NbD

21 Invasion de la ville de Saraqib, gouvernorat d’Idlib : http://bit.ly/1KnIFHq

22 Exécutions sommaires : http://bit.ly/1CB9A1z

23 Crimes de guerre commis dans le gouvernorat d’Idlib pendant les négociations de paix, 2012 : http://bit.ly/2slS4fI

24 « Le régime d’Assad continue sa guerre contre les villes du pays, le Conseil National Syrien déclare Saraqib région sinistrée » : http://bit.ly/1xA3sii

25 « L’ Armée Syrienne Libre confirme avoir entièrement libéré Saraqib des forces du régime » : http://bit.ly/1ptJTF6

26 Amnesty International : http://bit.ly/1yAUlUV

27 Reporters sans frontières : « Enlèvement d’un photographe de presse dans le gouvernorat d’Idlib » : http://bit.ly/Zw28E1

28 « Daech proclame le Califat » : http://bit.ly/2oobrX0

29 Saraqib, muraille du nord : http://bit.ly/2ns2VBe

30 Bombes à fragmentation : http://bit.ly/1E5azWv

31 Barils d’explosifs : http://bit.ly/1vdOGxS

32 Comité de coordination de Saraqib : http://on.fb.me/1D5onQA

33 Conseil local de Saraqib et de ses alentours : http://on.fb.me/16MZVrq

34 Réseau d’informations de Saraqib : http://bit.ly/1zfD65y

35 Radio Alwane : http://on.fb.me/1LUDY9Y

36 Le journal Zeytoun : http://on.fb.me/16N0i5h

37 La revue pour enfants « Zeytoun et Zeytouna » : http://bit.ly/2qJJVEO

38 « Dans l’objectif d’un jeune de Saraqib » : http://on.fb.me/1KnLAQw

39 Murs de Saraqib : http://bit.ly/2ryDCTV

40 Murs de Saraqib : http://bit.ly/1FeyIt0

41 Le film « Carnets des amants, murs de Saraqib » : http://bit.ly/2rso01W

42 Waw al-Wasl : http://on.fb.me/16N0xxi

43 Film produit par Waw al-wasl : http://bit.ly/2s1rhbt

44 Enseignement alternatif : http://bit.ly/1zWuVSK

45 La caravane magique : http://on.fb.me/1ELSnmG

46 Enfants en train de jouer : http://bit.ly/1AAm4pu

47 Forum culturel de Saraqib : http://bit.ly/1C0VuRL

48 « Mouvement pacifique syrien » : http://on.fb.me/1ELSnmG

49 Atelier du « Mouvement pacifique syrien » : http://bit.ly/1DHJIOb

50 Premier anniversaire de la révolution : http://bit.ly/1CHud9u

51 Le groupe « Mouvement pacifique syrien » : http://on.fb.me/1ELSnmG

52 L’action « Vivre » : http://bit.ly/1zWv8Ft

53 « La caravane magique » : http://on.fb.me/1ELSnmG

54 Campagne de graffitis : http://bit.ly/2qIaxC8

55 « Quand le combattant est un activiste » : http://bit.ly/2rjdE6p

56 Exposition de déchets militaires : http://bit.ly/1zFLBuf

57 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2kWr6GS

58 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2l5isGK

59 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/ZuDPX9

Table des illustrations

Titre Murs de Saraqib. Le moment le plus sombre est celui qui précède l'aube, 2012. Graffiti
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12939/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 714k
Titre Activistes de Saraqib. Café-Restaurant Genève 2, 2013.Graffiti
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12939/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 329k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540