Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Salamiyeh

Texte intégral

Mounir Chaarani. Sauvez Salamiyeh, 2017. Calligraphie

Mounir Chaarani. Sauvez Salamiyeh, 2017. Calligraphie

1Salamiyeh est située au centre de la Syrie, trente kilomètres à l’est de Hama, ville dont elle relève administrativement. C’est un centre historique de la communauté ismaélienne, à laquelle appartiennent la plupart des habitants. La fondation de l’Aga Khan, autorité spirituelle de la communauté, y finance de nombreux projets. La ville est connue pour avoir donné naissance à des écrivains, dont le grand Mohammed al‑Maghout. Deux facultés – dépendant de l’université du Baath à Homs 1 – y ont récemment été construites : la faculté d’agriculture, en 2011 et celle d’architecture en 2012. On y trouve de nombreux monuments historiques : la citadelle de Chmaymis, les canaux romains, le mausolée d’al‑Khudr, le temple de Zeus. Située dans une région généreuse en eau, on l’avait nommé « sayl miyah », « les cours d’eau ». Le nom a ensuite évolué en « Salamiyeh ». Une autre interprétation remonte à la période grecque, où la ville aurait été nommée « Madinat al‑salam », ville de la paix 2.

2Salamiyeh joue un rôle important en 1982, lors du bombardement de Hama 3 par le régime d’Hafez al‑Assad. Elle accueille de nombreux déplacés qui, par la suite, s’y installeront.

3Le 25/03/2011 4, les habitants de Salamiyeh sortent dans la rue pour la première fois, appelant à la liberté et à combattre la corruption. Dans le même temps, on manifeste à Douma, Homs et Banias, en solidarité avec la population de Deraa. Au début, les rassemblements de Salamiyeh sont timides 5, puis leur fréquentation augmente progressivement 6 jusqu’à atteindre son point culminant le 22/04/2011, « Vendredi saint » 7. Les manifestations 8 se succèdent alors chaque vendredi 9. Les habitants organisent aussi des manifestations nocturnes 10.

4En août 2011 11, lorsque les forces du régime envahissent la place de l’Oronte – devenue symbole 12 des plus grandes manifestations de Hama 13 – les habitants de Salamiyeh protestent en grand nombre.

  • 14 Manifestation volante du 05/10/2011 : http://bit.ly/2h2ae2s
  • 15 « La ville de Salamiyeh : précocement soulevée contre le régime d’Assad, elle subit le resserremen (...)
  • 16 « La fin de la terreur » : http://bit.ly/1EpUivV

5La réponse du régime à l’engagement de Salamiyeh n’est pas la même qu’ailleurs. Pas de tirs à balles réelles pour réprimer les « manifestations volante 14, qui se dispersent instantanément. Pas de bombardements ni de blindés, mais une politique de punition collective 15. À plusieurs reprises, les agents de la Sûreté font des descentes et arrêtent arbitrairement les activistes. La ville est privée d’eau, d’électricité, de communications et de combustibles durant de longues périodes 16.

6Le 19/05/2012 17, une délégation d’observateurs internationaux arrive à Salamiyeh. Les habitants manifestent en grand nombre ce jour-là.

7Le 23/06/2012 18, une grande manifestation est organisée pour les funérailles du jeune Melhem Rostom, tué alors qu’il essayait de faire parvenir des aides médicales et humanitaires dans les environs de Homs 19. C’est le premier martyr originaire de la ville.

8Le mouvement civil de Salamiyeh est particulièrement développé. Le déploiement des forces du régime y rend la militarisation impensable. Les activistes continuent toutefois à manifester en petit nombre, en soutien avec les villes bombardées comme Dareya 20, ou bien en hommage aux victimes de massacres, comme celui de Houleh 21 ou ceux de la Ghouta 22.

9À la fin de l’année 2012, le régime place des checkpoints aux entrées de la ville et dans tous ses quartiers. Salamiyeh n’en reste pas moins un refuge pour des dizaines de milliers de déplacés venus de Hama, Homs, Rastan, et d’autres villes encore.

  • 23 « Les Syriens et l’expérience du déplacement : cas de Salamiyeh et des déplacés qu’elle accueille  (...)

10Les habitants de Salamiyeh les accueillent et leur fournissent des aides humanitaires 23.

  • 24 Explosion à Salamiyeh : http://bit.ly/18lDSIq
  • 25 « Chroniques de Salamiyeh : Suite à l’attentat d’al-Nosra le régime se déchaîne sur la ville » : h (...)
  • 26 La katiba Dar‘ al-Badiya (Bouclier de la steppe) à Hama : http://bit.ly/2hLXzQ0
  • 27 Communiqué du Comité de coordination de Salamiyeh, 27/01/2013 : http://bit.ly/2hOnUN1

11Le 21/01/2013 24, une explosion secoue un Centre de la Sûreté, faisant des dizaines de victimes. Les événements se précipitent alors 25, d’autant que des factions d’opposition armée se sont formées dans les campagnes à l’est de la ville 26. À proximité, on assiste à une escalade des affrontements entre les groupes d’opposition armée – sous la direction du Liwa’ Chouhada al‑Salamiyeh (Brigade des martyrs de Salamiyeh) – et les forces du régime. Celles‑ci font des descentes dans la ville et arrêtent de nombreuses personnes. Le Front al‑Nosra revendiquera ultérieurement l’explosion 27.

12Le 24/03/2013 28, le régime attaque le quartier général du Liwa’ Chouhada’ al‑Salamiyeh (Brigade des martyrs de Salamiyeh), situé en bordure de la ville. Ce dernier, épaulé par d’autres factions, coupe l’autoroute Salamiyeh‑Raqqa, ce qui fait reculer les forces du régime. Elles commencent alors à bombarder les alentours de la ville aux obus de mortier, faisant de nombreuses victimes 29.

13Tout au long des années 2013, 2014 et 2015 30, des familles déplacées issues des villes et des villages voisins continuent d’arriver en grand nombre. Épargnée par les bombardements du régime, Salamiyeh reste en effet relativement sûre. Les conditions de vie se ressentent de cette situation et se dégradent énormément. Les prix montent, on manque de denrées alimentaires et de carburant, l’électricité et l’eau potable sont coupées durant de longues périodes 31.

14Durant ces années, la ville est témoin d’une terrible vague d’assassinats et d’enlèvements exécutés par les Chabbihas 32. Le 01/03/2014 33, les habitants à bout sortent dans les rues.

15Leur manifestation, première en son genre, rassemble opposants et partisans du régime, appelant unanimement à faire cesser la mainmise des Chabbihas sur leur ville. Durant les deux derniers mois de l’année 2015 34, le régime fait arrêter quelques-uns de ses Chabbihas afin d’apaiser la colère populaire. Il ne tardera pas à les relâcher.

16Au cours du mois d’août 2014 35, l’État Islamique arrive jusqu’aux abords de la ville par le nord et le nord‑est, mais n’y pénètre pas. La population est terrifiée 36.

17Fin 2015 37, Salamiyeh est toujours sous contrôle du régime. La campagne alentour est le théâtre d’affrontements entre les forces du régime et les combattants de l’État Islamique présents dans la région.

18Revenons au mouvement pacifique à ses débuts. Des activistes fondent le Comité de coordination 38, qui se donne pour mission de gérer les services publics dans la ville – notamment, plus tard, l’accueil des réfugiés – et sa branche féminine 39, qui joue un rôle remarquable 40. Les groupes « Spectres pour la Syrie » 41 et « Pulsation » 42 organisent le mouvement révolutionnaire 43 ainsi que diverses actions. Parmi elles, on peut citer « Arrêtez les massacres » 44 et « La rue est à nous », lancées au cours du dernier tiers de l’année 2012 45.

19Un réseau de médias 46 se forme, ainsi que le groupe « Dans l’objectif d’un jeune de Salamiyeh » 47, qui documente en image le mouvement pacifique. Une revue mensuelle paraît, « Hanta » (Froment) 48, tribune libre de la jeunesse.

20La chaine satellitaire Orient produit un court film documentaire intitulé « Un œillet blanc pour Salamiyeh » 49, qui montre le mouvement pacifique et la multiculturalité de la ville. En mars 2013, lors du deuxième anniversaire de la révolution, la fondation al‑Chari‘ (La rue) pour les médias et le développement et le projet Kayani co‑produisent le film « Nos rues, célébration de liberté » 50. Bassel Chehadeh 51, avant sa mort en mai 2012, travaille sur la mise en scène.

  • 52 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2hBysl
  • 53 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2hN4jzv
  • 54 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/ (...)

21Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 103 victimes 52 et 7 détenus 53 à Salamiyeh. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 155 victimes 54 pour la même période.

Notes

1 Création de la deuxième faculté d’architecture à Salamiyeh : http://bit.ly/1A1hmN8

2 Wikipédia : http://bit.ly/2rs9qrw

3 « La ville de Salamiyeh en Syrie, un cheveu sur la soupe » : http://bit.ly/1EiVuTh

4 Première manifestation, 25/03/2011 : http://bit.ly/18U3CfW

5 Manifestation du 01/04/2011 : http://bit.ly/1zP8LLT

6 Manifestation du 29/04/2011 : http://bit.ly/1CBrp0J

7 Manifestation du Vendredi saint : http://bit.ly/1B7eKQY

8 Manifestation du 03/06/2011 : https://www.youtube.com/watch?v=B87o2EuMkko

9 Manifestation du 15/07/2011 : http://bit.ly/2h0bpkP

10 Manifestation nocturne du 01/08/2011 : http://bit.ly/2hOfV2I

11 « La révolution à Salamiyeh et la confession ismaélienne » : http://bit.ly/1FdPwQL

12 Manifestation du 05/08/2011 : http://bit.ly/2hxK9Jq

13 Manifestation de soutien à Hama : http://bit.ly/1BUboTL

14 Manifestation volante du 05/10/2011 : http://bit.ly/2h2ae2s

15 « La ville de Salamiyeh : précocement soulevée contre le régime d’Assad, elle subit le resserrement de son joug » : http://bit.ly/1vUW1o8

16 « La fin de la terreur » : http://bit.ly/1EpUivV

17 Manifestation en présence des observateurs de Nations Unies : http://bit.ly/1NkMJus

18 Funérailles de Melhem Rostom, 23/06/2012: http://bit.ly/2h2tw8g

19 Syria Untold (Villes dans la révolution) : http://bit.ly/2fusIIe

20 Manifestation de soutien à Dareya, 02/11/2012 : http://bit.ly/2h0jnKN

21 Manifestation en hommage aux victimes d’al-Houleh, 26/05/2012 : http://bit.ly/1B7f2Y4

22 Manifestation en hommage aux victimes de la Ghouta, 21/08/2013 : http://bit.ly/1MaA4J2

23 « Les Syriens et l’expérience du déplacement : cas de Salamiyeh et des déplacés qu’elle accueille ». (Centre d’études de la République démocratique) : http://bit.ly/2h3KK6C

24 Explosion à Salamiyeh : http://bit.ly/18lDSIq

25 « Chroniques de Salamiyeh : Suite à l’attentat d’al-Nosra le régime se déchaîne sur la ville » : http://bit.ly/1FZAdKD

26 La katiba Dar‘ al-Badiya (Bouclier de la steppe) à Hama : http://bit.ly/2hLXzQ0

27 Communiqué du Comité de coordination de Salamiyeh, 27/01/2013 : http://bit.ly/2hOnUN1

28 « Suite à l’attentat d’al-Nosra, le régime se déchaîne sur la ville» : http://bit.ly/1FZAdKD

29 Reportage sur le bombardement de Salamiyeh, le 11/08/2013 : http://bit.ly/2hxQ6WC

30 « Crise humanitaire dans la ville de Salamiyeh, épargnée par les bombardements » : http://bit.ly/1w0VHp4

31 « Salamiyeh entre le marteau et l’enclume » : http://bit.ly/1tYSsdn

32 Loyalistes et opposants dans une même manifestation : http://bit.ly/2s1h3Yv

33 Manifestation du 01/03/2014 : http://bit.ly/2h31BVp

34 « Salamiyeh : la terreur domine la ville » : http://bit.ly/2hOqIKa

35 « Salamiyeh prise en étau entre le régime et Daech » : http://bit.ly/2gF7GHJ

36 « Salamiyeh va-t-elle subir le même sort que Adra al-Oumaliyeh ? » ?: http://bit.ly/1IfS43I

37 Syria Untold (Villes dans la révolution) : http://bit.ly/2fusIIe

38 Comité de coordination de Salamiyeh : http://on.fb.me/18IDZUc

39 Femmes du Comité de coordination de Salamiyeh : http://on.fb.me/1GZAwHd

40 Les femmes et la révolution à Salamiyeh : http://bit.ly/12wNpcx

41 Le mouvement « Spectres pour la Syrie » : http://bit.ly/2hLTvzu

42 Groupe « Pulsation », jeunesse syrienne citoyenne : https://goo.gl/psvCNs

43 Journal « Notre Syrie », numéro 84, année 2013, entretien avec le groupe « Pulsation », jeunesse syrienne citoyenne : http://bit.ly/2hApVim

44 Action « Arrêtez les massacres » : http://bit.ly/2h2pVqv

45 Syria Untold (Villes dans la révolution) : http://bit.ly/2fusIIe

46 Réseau des medias de Salamiyeh : http://bit.ly/18U5gyh

47 « Dans l’objectif d’un jeune de Salamiyeh » : http://on.fb.me/1GZAJKo

48 « Hanta », Salamiyeh : http://bit.ly/2rrOMI5

49 Le film « Un œillet blanc pour Salamiyeh » : http://bit.ly/2qHMAed

50 « Nos rues, célébration de liberté » : http://bit.ly/2rrGcZK

51 Bassel Chehadeh, l’un des plus éminents activistes de la révolution syrienne : http://bit.ly/2ryq7Dy

52 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2hByslT

53 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2hN4jzv

54 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/2h4i6Ce

Table des illustrations

Titre Mounir Chaarani. Sauvez Salamiyeh, 2017. Calligraphie
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12936/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 155k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540