Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Raqqa

Texte intégral

Dans l'objectif d'un jeune de Raqqa, 2013. Photographie

Dans l'objectif d'un jeune de Raqqa, 2013. Photographie

Wissam al-Jazairi. Jeune fille de Raqqa, 2012. Peinture

Wissam al-Jazairi. Jeune fille de Raqqa, 2012. Peinture

1Chef‑lieu du gouvernorat éponyme, Raqqa se situe sur la rive est de l’Euphrate, cinq cent kilomètres au nord‑est de Damas et deux cent kilomètres à l’est d’Alep. La ville se divise en cinq parties. Son agriculture – liée à l’Euphrate qui pourvoit les champs en eau – repose sur la culture des céréales et du coton. Une part importante de la population travaille dans les champs de pétrole voisins 1.

2L’origine du nom « Raqqa » vient du pluriel « raqaq », désignant les craquelures d’une terre qui sèche au soleil après avoir été abreuvée d’eau. Les califes abbassides, surtout Haroun al‑Rachid, en ont fait leur villégiature d’été. On y trouve des sites historiques dont les plus importants sont la muraille de la ville, construite par les Abbassides en l’an 720 après Jésus‑Christ, et la porte de Bagdad, finement décorée, point de départ des caravanes qui, venant du pays de Cham, se dirigeaient vers Bagdad 2.

3Les gouvernements centralisateurs de Bachar al‑Assad et de son père délaissent et marginalisent la ville. En dépit de sa richesse en ressources naturelles et agricoles, c’est le gouvernorat le moins concerné par les programmes de croissance 3.

4Le 26/01/2011 4, avant le déclenchement de la révolution syrienne, une manifestation a lieu à Raqqa pour protester contre l’assassinat, dans des circonstances énigmatiques, de deux soldats kurdes. On n’en trouve aucun écho dans les médias syriens.

5Le 25/03/2011 5, « vendredi de la fierté », les habitants de Raqqa sortent dans la rue pour la première fois, en solidarité avec les enfants de Deraa. Un grand nombre d’agents de la Sûreté en civil infiltrent la manifestation et lancent des slogans pro‑régime 6. La veille, le 24/03/2011 7, un défilé pro‑régime, en voiture, avait eu lieu dans les rues de la ville.

6Durant les premiers mois de la révolution, les habitants manifestent en nombre limité. De jour 8 comme de nuit 9, ils appellent à la liberté 10. En vertu d’alliances passées par le régime avec les chefs de tribu, les manifestants ne sont pas réprimés.

  • 11 Rassemblement des avocats en solidarité avec les villes assiégées, 16/08/2011 : http://bit.ly/2iSe (...)
  • 12 Déclaration des avocats à l’occasion de leur rassemblement devant leur syndicat à Raqqa : http://b (...)

7Le 16/08/2011 11, un groupe d’avocats, hommes et femmes, se rassemblent devant leur syndicat pour afficher leur soutien aux villes assiégées. Plusieurs d’entre eux sont arrêtés par la suite 12.

  • 13 Bachar al-Assad et Ahmad Hassoun, Grand Mufti de Syrie, prient à Raqqa le 06/11/2011 : https://www (...)

8Le 06/11/2011 13, Bachar al-Assad se rend à Raqqa avec Ahmad Hassoun, Grand Mufti de Syrie, pour y accomplir la prière de l’Aïd. Depuis l’époque d’Adib Chichakli, aucun président syrien ne s’était déplacé jusque là‑bas. Il tente ainsi de montrer qu’il contrôle encore le pays.

9Fin 2011, la ville participe à la « grève de la dignité » 14. On lance des appels à fermer les commerces et les écoles 15. La journée du 15/12/2011 16 est proclamée « Volcan de Raqqa » 17. Des manifestations ont lieu partout dans la ville, appelant à la chute du régime 18. La Sûreté ouvre le feu à balles réelles, blessant de nombreux manifestants, tandis que d’autres sont arrêtés.

10La colère populaire augmente à mesure que croît le niveau de violence et que les arrestations se multiplient. Progressivement, le mouvement pacifique se transforme en confrontation armée. La fin du mois de décembre 2011 19 voit la création de plusieurs katibas (bataillons) de l’ASL 20 qui se donnent pour mission de protéger les manifestants.

11Le 15/01/2012 21, les observateurs de la Ligue arabe visitent Raqqa. Ils sont accueillis par des manifestations massives, réprimées par la Sûreté à coups de gaz lacrymogène 22.

  • 23 « Raqqa, la ville d’Haroun al-Rachid, sera révolutionnaire et non pas neutre » : http://bit.ly/2jd (...)

12En février 2012 23, les blindés du régime entrent pour la première fois à Raqqa afin de réprimer les manifestations.

13Le 15/03/2012 24, jour du premier anniversaire de la révolution, marque une transformation importante à Raqqa. Les habitants défilent dans les rues en grand nombre. Le régime, qui ne s’y attendait pas, rétorque par des tirs à balles réelles. L’activiste Ali al‑Babinsi, un jeune homme de dix‑sept ans, est tué 25. Il devient le premier martyr de la ville. Le lendemain, 16/03/2012 26, ses funérailles se transforment en la plus importante manifestation qu’ait connue la ville depuis le début de la révolution. La Sûreté tire à feux nourris sur les manifestants désarmés, faisant plus d’une dizaine de victimes. Ce massacre, qu’on appellera « massacre de l’horloge », est resté ignoré d’une majorité de Syriens.

14Le 16/04/2012 27, l’ensemble des katibas du gouvernorat de Raqqa s’unissent. Un Conseil militaire se forme, qui conduit les batailles contre les forces du régime. Celles‑ci se retirent des faubourgs de la ville et se concentrent dans leurs sièges militaires et sécuritaires.

  • 28 « Les loyers augmentent après l’arrivée des habitants de Deir Ezzor » : http://bit.ly/2jfVlIt

15En août 2012 28, Raqqa accueille des milliers de familles déplacées en provenance des autres gouvernorats syriens, surtout celui de Deir Ezzor, qui a fait l’objet d’une violente attaque du régime.

  • 29 « La prise de contrôle du gouvernorat de Raqqa par les rebelles constitue-t-elle un pivot dans la (...)
  • 30 « Le barrage de l’Euphrate aux mains de l’Armée Libre » : http://bit.ly/2i5kM1H

16Début septembre 2012 29, les affrontements s’intensifient entre les forces du régime et les factions d’opposition – ASL et Front al‑Nosra. En février 2013 30, ce dernier parvient à prendre le contrôle du barrage du Baath et du barrage de l’Euphrate, les deux plus importants de Syrie.

17Le 04/03/2013 31, le régime perd le contrôle de la ville. Raqqa devient ainsi le premier chef‑lieu du pays à lui échapper 32. Les manifestants mettent aussitôt à bas la statue de Hafez al‑Assad 33. Le lendemain, le régime riposte en envoyant des missiles Scud 34 et ses Mig 35. La population continue à sortir massivement dans la rue 36.

18Les factions d’opposition – dirigées par le Front al‑Nosra et Ahrar al‑Cham (Hommes libres de Syrie) 37 – mettent la main sur tous les bourgs et villages du gouvernorat, qui représente 10% de la superficie du pays. Il passe en quasi‑totalité sous leur contrôle, à l’exception du siège de la dix‑septième division et de l’aéroport militaire de Tabqa. Les forces du régime restent concentrées sur ces deux sites, d’où elles bombardent le voisinage à l’aide de l’artillerie et de l’aviation. Cette situation ne prendra fin qu’avec leur chute ultérieure aux mains de l’État Islamique.

19Pendant que le régime bombarde Raqqa 38, l’État Islamique commence à imposer progressivement son autorité aux habitants 39. En juin 2013 40, il enlève un certain nombre d’activistes civils et arrête des membres de l’opposition armée. La peur s’empare de la ville. Les lieux où les jeunes se réunissent doivent fermer, les Conseils locaux commencent à être paralysés.

20Le 29/07/2013 41, le père Paolo Dall’Oglio est enlevé, alors qu’il vient d’arriver à Raqqa pour assurer une médiation visant à faire libérer deux journalistes français détenus par l’État Islamique 42. Son sort reste inconnu environ une année, puis une source affirme qu’il a été éliminé par l’État Islamique 43 deux heures à peine après son enlèvement.

21Malgré de massives manifestations 44 appelant à la libération des centaines de personnes détenues par l’État Islamique 45, celui‑ci impose son pouvoir à Raqqa. Il continue d’affronter les combattants du Front al‑Nosra, d’Ahrar al‑Cham et du Liwa’ Thouwar al‑Raqqa (Brigade des révolutionnaires de Raqqa), la plus grande faction de la ville. Il fait sauter le siège de cette dernière et commence à éliminer les dirigeants des autres. Les combats durent quinze jours, à l’issue desquels le Front al‑Nosra et Ahrar al‑Cham se retirent, laissant le Liwa’ Thouwar al‑Raqqa seul face à l’État Islamique. Nous sommes en août 2013 46. L’EI commence alors à imposer à la ville son idéologie extrémiste : il assassine les activistes, détruit monuments et mausolées 47, brûle les églises 48, ferme les écoles 49 et les universités. Certains noms de rues sont modifiés 50.

22La population, déjà accablée par la violence et les crimes de l’État Islamique, continue à subir la colère du régime. Celui‑ci envoie ses Mig 51, et bombarde également la ville à coups de barils d’explosifs 52 et de Scuds 53, causant de nombreux massacres, dont celui du lycée Ibn Toufayl. Le 29/09/2013 54, au tout début de l’année scolaire, un raid aérien vise ce lycée situé dans la zone de la Corniche. Seize personnes perdent la vie – des mineurs pour la plupart – et des dizaines d’autres sont blessées. Human Rights Watch 55 condamne l’utilisation de bombes à vide par le régime lors de ce raid.

  • 56 « Les Chrétiens de Raqqa choisissent de payer la Jizyeh et de garder leur religion » : http://f24. (...)
  • 57 « Terrorisme de Daech : un jeune homme tué et crucifié à Raqqa » : http://bit.ly/1dmxHGc

23L’État Islamique continue sa politique de terreur à l’encontre de ses opposants. Il détruit les cimetières musulmans et leurs mausolées. Il place les chrétiens devant trois options : payer la Jizyeh 56, se convertir à l’Islam ou quitter la ville. Toute personne s’élevant contre lui est menacée de mort. La lapidation fait son apparition, on coupe des membres. Le 22/03/2014 57, l’organisation tue un jeune homme et le crucifie place de l’Horloge, au centre-ville. Le cadavre est laissé sur place trois jours et trois nuits.

24À la fin du mois de juin 2014 58, l’État islamique proclame « le Califat », avec Raqqa pour capitale 59. Il divise « la wilaya de Raqqa » en secteurs et en villes, et place un émir à la tête de chacun. Tous doivent obéir à l’émir de Raqqa.

25L’EI abolit les frontières entre la Syrie et l’Irak 60, enrôle de nombreux enfants de la ville et les jette dans des camps d’entrainement 61. C’est également l’organisation qui gère les écoles, et elle change les manuels scolaires 62.

26Le 25/07/2014 63, après de violents affrontements, l’EI prend le contrôle du siège de la dix-septième division des forces du régime, située dans les faubourgs nord de Raqqa. Le 24/08/2014 64, l’organisation met la main sur l’aéroport militaire de Tabqa, dernier bastion des forces du régime dans le gouvernorat. Elle capture environ 250 soldats que le régime abandonne à leur sort. Ils sont alors sauvagement exécutés 65. Sept d’entre eux sont ensuite décapités 66 et leur tête est exposée sur la place al‑Na‘im, au centre‑ville de Raqqa. Cette place sera rebaptisée plus tard « carrefour de la mort », « place de l’enfer » 67. Ces scènes terrorisent la population et la contraignent à se plier au pouvoir de l’organisation.

27Amnesty International 68 condamne l’EI pour ses violations majeures des droits de l’Homme, qui se hissent au niveau de crimes de guerre ou même de crimes contre l’Humanité.

28En septembre 2014 69 se forme une coalition internationale composée de quarante pays, arabes et non‑arabes, dirigée par les États‑Unis. Son but est d’opérer des frappes aériennes contre l’EI, afin de ralentir sa progression et de limiter ses capacités de combat.

29De nombreuses frappes visent le gouvernorat de Raqqa, atteignant des cibles non militaires – comme les réserves de céréales 70 ou les installations de gaz de la ville – et tuant un grand nombre de civils.

30Le 18/09/2014 71, l’organisation exécute 35 activistes et citoyens journalistes de Raqqa et les jette dans une fosse commune. Le 16/11/2014 72, elle tue 18 soldats syriens et un otage américain qui travaillait dans l’humanitaire. Ce dernier devient ainsi le cinquième otage étranger à avoir été assassiné par l’EI. Suite à cet évènement, le 24/11/2014 73, la coalition mène huit raids aériens sur des sites de Raqqa. Le lendemain, 25/11/2014 74, l’aviation d’Assad mène dix raids supplémentaires, faisant plus de cent victimes.

31Tout au long de l’année 2015, la population vit une situation humanitaire très difficile. L’EI referme son étau sur la ville, ayant recours à toutes les pratiques de violence et de torture familières au régime avant lui. Dans le même temps, la coalition mène des raids de plus en plus nombreux. Le mois de juillet 2015 75 est celui qui en voit le plus. Les frappes visent les infrastructures de la ville, les ponts, et des sites utilisés par l’EI comme entrepôts d’armes.

32En août 2015 76, l’organisation commence à frapper sa propre monnaie : le Dinar d’or, le Dirham d’argent et le Fels de cuivre. Elle interdit la circulation de la monnaie syrienne 77.

  • 78 « Mort de 12 hommes de Daech dans le premier raid russe sur Raqqa, en Syrie » : http://bit.ly/2iPu (...)
  • 79 « Des avions russes détruisent un centre de commandement et un camp d’entrainement de Daech » : ht (...)

33Le 02/10/2015 78, l’aviation russe mène son premier raid sur Raqqa, visant un camp d’entrainement de l’EI 79.

  • 80 « Un sous-marin russe lance des missiles de croisière sur des sites de « Daech » en Syrie » : http (...)

34Le 17/11/2015 80, des sites de l’EI sont visés par des missiles de croisière russes, tirés pour la première fois depuis un sous‑marin.

  • 81 « Les analyses des Services de Renseignements privilégient la thèse d’une bombe posée par Daech po (...)

35L’événement fait suite à l’explosion d’un avion russe en Égypte, tuant 224 personnes 81, et revendiquée par l’État Islamique.

36Fin 2015 82, la ville de Raqqa est toujours sous le contrôle de l’EI. Elle est quotidiennement la cible de frappes du régime, de l’aviation russe ou de la coalition internationale. Les civils continuent à en payer le prix.

37Revenons au mouvement pacifique à ses débuts. Les activistes de la ville créent le Comité de coordination de Raqqa 83, puis son Conseil local 84, ainsi qu’une section de l’Union des étudiants libres 85, qui organise de nombreuses activités et manifestations.

38Afin de couvrir l’actualité de la ville, les activistes mettent en place le Centre de la communication de Raqqa 86 et « Raqqa al-Hadath » (Événements de Raqqa) 87. À cela s’ajoute « Journalistes sans frontières » 88, Raqqa 24 89, et « Dans l’objectif d’un jeune de Raqqa » 90. Paraît également la revue « Je suis révolutionnaire » 91, qui s’intéresse à la réalité sociale et politique du gouvernorat. Parmi les journalistes citoyens, Mohammed Nour Matar 92 se fait connaître. Il couvre sans relâche les événements qui se produisent dans sa ville, jusqu’à sa disparition le 13/08/2013. On ne sait rien de son sort depuis. Il est l’auteur d’un court-métrage intitulé « C’est ici qu’est tombé le cauchemar » 93. Émerge également l’activiste Souad Nofal. Tous les jours, elle brandit devant le siège de l’EI des pancartes dénonçant les pratiques de l’organisation 94. Elle se voit décerner le prix tchèque Homo Homini pour les droits de l’Homme 95.

39Un autre groupe d’activistes, en salut aux autres villes syriennes, lâche une montgolfière aux couleurs de la révolution 96. Le mouvement « Haqqouna » (Notre droit) 97 œuvre pacifiquement et défend les civils.

40Le regroupement « Jeunesse libre de Raqqa » 98 se fait remarquer par ses initiatives. Il se donne pour mission de revenir à la vie ordinaire, celle que menait la ville avant que l’EI n’en prenne le contrôle. Parmi leurs actions, on peut citer « Nous n’oublions pas le sang des martyrs », où les tombes de ces derniers sont repeintes aux couleurs de la révolution. Les membres du groupe lancent également une campagne de nettoyage des rues de la ville et de l’hôpital national 99. On peut encore citer l’action « Je ne quitterai pas mon école » 100, au cours de laquelle les jeunes gens rénovent vingt écoles, de façon à ce qu’elles puissent à nouveau accueillir des élèves.

41La série « Timbres de la révolution syrienne » 101 en consacre un aux jeunes gens de la société civile à Raqqa en train de nettoyer les rues de la ville.

42Début 2014, des activistes lancent la campagne « On assassine Raqqa en silence » 102, une tentative d’attirer l’attention sur leur ville marginalisée, tombée sous le joug de l’État Islamique après avoir été la première à échapper à celui du régime.

  • 103 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2j0Fy0
  • 104 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2im78F1
  • 105 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/ (...)

43Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 107 victimes 103 et 4 détenus 104 à Raqqa. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 1415 victimes 105 pour la même période.

Notes

1 Wikipédia : http://bit.ly/2syJTvQ

2 Raqqa, civilisation et histoire : http://bit.ly/2hZLPYT

3 Raqqa, ville syrienne : http://bit.ly/2iZOrra

4 Chronologie de la crise syrienne : http://bit.ly/2rkr2qT

5 Première manifestation, 25/03/2011 : http://bit.ly/1IgONnp

6 « Raqqa, quatre années dans la révolution syrienne » : http://bit.ly/2j0QEmu

7 Défilés de soutien à Bachar al-Assad, 24/03/2011 : http://bit.ly/2i0A9ou

8 Manifestation à Raqqa, 01/06/2011 : http://bit.ly/2i0xn2Q

9 Manifestation nocturne, 22/08/2011 : http://bit.ly/2im5P8Y

10 Manifestation à Raqqa, 22/07/2011 : http://bit.ly/2j3u4th

11 Rassemblement des avocats en solidarité avec les villes assiégées, 16/08/2011 : http://bit.ly/2iSeCmF

12 Déclaration des avocats à l’occasion de leur rassemblement devant leur syndicat à Raqqa : http://bit.ly/2jlzm6Z

13 Bachar al-Assad et Ahmad Hassoun, Grand Mufti de Syrie, prient à Raqqa le 06/11/2011 : https://www.youtube.com/watch?v=CPgLh0--Atg

14 « Grève générale et désobéissance civile sont les premières étapes de la grève de la dignité » : http://bit.ly/2jojpgp

15 « Raqqa, quatre ans dans la révolution syrienne » : http://bit.ly/2j0QEmu

16 Manifestation du jour « Volcan de Raqqa », 15/12/2011 : https://www.youtube.com/watch?v=tFZn2fsmC1M

17 « Raqqa, la ville d’Haroun al-Rachid, sera révolutionnaire et non pas neutre » : http://bit.ly/2jdYTuB

18 Manifestation nocturne, 25/12/2011 : http://bit.ly/2iUFORC

19 Formation de la katiba al-Rachid : http://bit.ly/1DMt6VP

20 Formation de la katiba Ahfad Haroun al-Rachid (Descendants de Haroun al-Rachid) : https://www.youtube.com/watch?v=aytrawd9NPA

21 « Raqqa, quatre ans dans la révolution syrienne » : http://bit.ly/2j0QEmu

22 Observateurs de la Ligue Arabe, rapport du président de la délégation : http://bit.ly/2im64Rh

23 « Raqqa, la ville d’Haroun al-Rachid, sera révolutionnaire et non pas neutre » : http://bit.ly/2jdYTuB

24 Les manifestants prêtent le serment de la révolution, Raqqa, 15/03/2012 : http://bit.ly/2iOKdFk

25 Funérailles du martyr Ali al-Babinsi : https://www.youtube.com/watch?v=0GLObcrmLmo

26 « À propos du massacre de l’horloge à Raqqa, ignoré par la plupart des Syriens » : http://bit.ly/2iUOOq1

27 Communiqué de formation du Conseil militaire à Raqqa : http://bit.ly/2ipfICY

28 « Les loyers augmentent après l’arrivée des habitants de Deir Ezzor » : http://bit.ly/2jfVlIt

29 « La prise de contrôle du gouvernorat de Raqqa par les rebelles constitue-t-elle un pivot dans la révolution syrienne ? » : http://bit.ly/1rBbWJP

30 « Le barrage de l’Euphrate aux mains de l’Armée Libre » : http://bit.ly/2i5kM1H

31 « L’Armée Libre annonce la libération quasi-totale du gouvernorat de Raqqa » : http://bit.ly/2ipg3Wi

32 « La chute de la statue » : http://bit.ly/2iOMLTO

33 « La statue est tombée » : http://bit.ly/2qJh7bJ

34 « Mise en garde contre d’éventuelles frappes sur les barrages du gouvernorat de Raqqa après leur libération » : http://bit.ly/2iOQTTR

35 Les Mig visent des habitations de civils, 03/04/2013 : http://bit.ly/2jfWUpQ

36 Manifestation nocturne, 15/03/2013 : http://bit.ly/2s2ubwv

37 « Raqqa, quatre ans dans la révolution syrienne » : http://bit.ly/2j0QEmu

38 Bombardement sur Raqqa, mai 2013 : http://bit.ly/16yYHPY

39 Chute de Raqqa : http://bit.ly/1xRoE8E

40 « Comment Daech a-t-il mis la main sur Raqqa ? » : http://bit.ly/2snmw9q

41 « Enlèvement à Raqqa du père Paolo, partisan de la révolution » : http://bit.ly/1vUpjWv

42 « Toute l’histoire de l’assassinat du père Paolo par Daech » : http://bit.ly/2iUQQ9u

43 « Assassinat du père Paolo par l’État Islamique, 29/07/2013 » : http://bit.ly/1jT2fRM

44 « Manifestation anti-Daech à Raqqa » : http://bit.ly/12coFpP

45 Rassemblement appelant à révéler le sort des personnes enlevées, 09/08/2013 : http://bit.ly/16oWG8o

46 « Raqqa : Réalité des factions et de la manière dont la ville est gérée après sa libération » : http://bit.ly/2iP1Kxi

47 Daech achève de détruire le mausolée d’Oueis al-Qarni : http://bit.ly/1vq4q3S

48 Destruction des églises : http://bit.ly/1Dm4Tru

49 Fermeture des écoles : http://bit.ly/17FsRSJ

50 « À Raqqa, Daech change le nom de certaines rues » : http://bit.ly/1Cm5DhB

51 Raid à côté du tribunal, 07/12/2013 : http://bit.ly/1xzopdb

52 Barils d’explosifs jetés sur les habitations des civils : http://bit.ly/1xzow8y

53 Lieu où s’est abattu un missile Scud : http://bit.ly/2qKGFJi

54 Le massacre du lycée Ibn Toufayl : http://bit.ly/1vvZygf

55 Human Rights Watch : http://bit.ly/1IIdOTA

56 « Les Chrétiens de Raqqa choisissent de payer la Jizyeh et de garder leur religion » : http://f24.my/1uQD4E5

57 « Terrorisme de Daech : un jeune homme tué et crucifié à Raqqa » : http://bit.ly/1dmxHGc

58 Proclamation du Califat, juin 2014 : http://bit.ly/1vvZwF0

59 « Daech se comporte en état dans le gouvernorat de Raqqa » : http://bit.ly/1KxYnxO

60 Abolition des frontières entre la Syrie et l’Irak : http://f24.my/1yrMeYo

61 « Daech ouvre des camps d’entrainement pour les enfants syriens » : http://bit.ly/1tnaEgn

62 « Un manuel de lecture au temps du choléra » : http://bit.ly/2qKlCXo

63 « Raqqa, conséquences de la prise de contrôle du siège de la dix-septième division » : http://bit.ly/2iVkgV3

64 « Des centaines de morts à l’aéroport de Tabqa » : http://bit.ly/1vvjSdG

65 « L’EI exécute 250 soldats syriens à Raqqa » : http://bit.ly/1vWRoNl

66 « Daech contrôle dorénavant tout le gouvernorat de Raqqa » : http://bit.ly/1DMEPnt

67 « L’EI à Raqqa, précisions douloureuses et tragédies sanglantes » : http://bit.ly/1tz68dS

68 Rapport d’Amnesty : http://bit.ly/2s2wGyR

69 « La coalition internationale contre Daech » : http://bit.ly/1rEwXgU

70 « La coalition bombarde les entrepôts de céréales en Syrie » : http://bit.ly/1v4Fc7R

71 « Daech exécute 35 activistes de Raqqa » : http://bit.ly/16Mt5Ho

72 « Daech égorge l’otage américain et 18 soldats syriens » : http://bit.ly/1toUiE2

73 Huit raids aériens de la coalition sur Raqqa : http://bit.ly/1FebxPJ

74 « L’aviation d’Assad perpètre un terrible massacre à Raqqa » : http://bit.ly/1CpNeR5

75 « La coalition vise « Daech » à Raqqa » : http://bit.ly/2iPyA15

76 « Le Dinar d’or de « Daech », réalité ou mirage ? »: http://bit.ly/2j47TU1

77 « Daech interdit la circulation de la monnaie syrienne imprimée récemment » : http://bit.ly/2i1X9si

78 « Mort de 12 hommes de Daech dans le premier raid russe sur Raqqa, en Syrie » : http://bit.ly/2iPuDth

79 « Des avions russes détruisent un centre de commandement et un camp d’entrainement de Daech » : https://www.youtube.com/watch?v=vkQD7LNPWJg

80 « Un sous-marin russe lance des missiles de croisière sur des sites de « Daech » en Syrie » : http://bit.ly/2iPnOYE

81 « Les analyses des Services de Renseignements privilégient la thèse d’une bombe posée par Daech pour expliquer le crash de l’avion russe » : http://cnn.it/2iPzSZU

82 « Raqqa, carnaval macabre » : http://bit.ly/2i64hlF

83 Comité de coordination de Raqqa : http://on.fb.me/1yQiwcU

84 Conseil local de Raqqa : http://on.fb.me/1ELBtEI

85 Union des étudiants libres, section de Raqqa : http://bit.ly/16yZGzI

86 Centre de la communication de Raqqa : http://on.fb.me/1zFxANk

87 Raqqa al-Hadath : http://on.fb.me/1KxRQn2

88 Journalistes sans frontières - Raqqa : http://on.fb.me/1C4RPVw

89 Raqqa 24 : http://on.fb.me/1zFxIw9

90 « Dans l’objectif d’un jeune de Raqqa » : http://on.fb.me/1C0D1Vh

91 La revue « Je suis révolutionnaire » : http://bit.ly/2rtudeb

92 « Fenêtre sur la lumière » : http://bit.ly/2qKy0qq

93 « C’est ici qu’est tombé le cauchemar » : http://bit.ly/2rtoUvf

94 « Non au takfiris, oui à ceux qui font marcher leur esprit » : http://bit.ly/2sy6skm

95 Souad Nofal reçoit un prix international pour les droits de l’Homme : http://bit.ly/2ke6Bc2

96 La montgolfière de la révolution : http://bit.ly/1vvVEDR

97 Le mouvement « Haqqouna » : http://bit.ly/2ipajf0

98 Regroupement « Jeunesse libre de Raqqa » : http://on.fb.me/1vW59L5

99 Campagne de nettoyage de l’hôpital national : http://bit.ly/2qJ7R7q

100 Action « Je ne quitterai pas mon école » : http://bit.ly/1vTvD0i

101 Timbre de la révolution syrienne : http://www.creativememory.org/?p=12330

102 La campagne « On assassine Raqqa en silence » : http://bit.ly/2rknfd6

103 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2j0Fy0E

104 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2im78F1

105 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/2i2wj1m

Table des illustrations

Titre Dans l'objectif d'un jeune de Raqqa, 2013. Photographie
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12933/img-1.jpg
Fichier image/, 475k
Titre Wissam al-Jazairi. Jeune fille de Raqqa, 2012. Peinture
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12933/img-2.jpg
Fichier image/, 473k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540