Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Qoudseya

Texte intégral

Activistes de Qoudseya. Oui à la paix, non à la guerre, 2016. Pancarte

Activistes de Qoudseya. Oui à la paix, non à la guerre, 2016. Pancarte

1La ville de Qoudseya se situe à 4 kilomètres au nord-ouest de Damas, sur l’ancienne route de Beyrouth. Sur ses territoires Sud ont été édifiés les logements de la Garde républicaine 1 dans le quartier nommé « Massakin al‑Haras » également appelé « Massakin al‑‘Arine », voisins de Machrou‘ Doummar  2. Qoudseya jouxte la ville d’al‑Hameh au nord et la rivière Barada à l’est 3. À l’ouest se trouve un quartier récent nommé Dahiet Qoudseya, « banlieue de Qoudseya ».

2Plusieurs versions existent quant à l’origine du nom « Qoudseya ». L’une d’elles le rapporte à Oussia, une femme du passé qui aurait vécu là. « Oussia » aurait ensuite évolué en « Adssiya », pour devenir Qoudseya 4. Une autre version évoque des habitants venus de Jérusalem (en arabe al‑Qouds). Un troisième récit se réfère au terme syriaque « qouds », qui désigne un lieu généreux en eau 5. Auparavant, ses habitants vivaient de l’agriculture et de l’élevage des bêtes. Mais ces vingt dernières années, Qoudseya s’est transformée en un important lieu de commerce, devenant l’une des plus grandes banlieues de Damas.

3Au début de la révolution, les habitants de Qoudseya ne manifestent pas tout de suite en raison de la proximité de la Garde républicaine, située à « Massakin al‑‘Arine ». Le 15/04/2011 6, « vendredi de la détermination », de timides manifestations ont pourtant lieu. Elles essuient des tirs. Deux jeunes filles, Hanadi Charaf et Hélène al‑Kurdy 7 sont tuées.

4Le 20/05/2011, vendredi « Azadi », une grande manifestation a lieu 8. Les habitants de Qoudseya continuent ensuite à sortir régulièrement dans la rue, appelant à la chute du régime et à la solidarité avec les villes assiégées. Ils commencent également à organiser des manifestations nocturnes 9.

5Le 23/09/2011, vendredi « Unité de l’opposition », les manifestants déchirent le portrait de Bachar al-Assad installé sur la façade de la municipalité 10. L’intensification du mouvement pousse le régime à préparer une invasion. Quelques vidéos fuitent, montrant les chars en train de se rassembler 11 dans les zones loyalistes voisines, entre autres Massakin al‑Haras (alias al‑‘Arine)  et al‑Wouroud. Les manifestations se pérennisant, des affrontements opposent les protestataires aux hommes de la Sûreté et aux Chabbihas. C’est le cas le 06/01/2012 12, vendredi « Si vous faites triompher la cause d’Allah, Il vous fera triompher ».

6Le rythme des manifestations s’accélère. La présence policière massive 13 ne dissuade pas les habitants de poursuivre leurs actions révolutionnaires 14. Le 07/01/2012, ils participent à la « grève de la dignité » 15 et ferment tous leurs commerces. Le 09/01/2012, ils enterrent des victimes en présence des observateurs de la Ligue arabe 16.

7Les habitants continuent à manifester de jour comme de nuit 17 et hissent le drapeau de la révolution sur les mosquées de la ville 18. Le régime arrête 19 et torture, et bombarde la ville aux tirs de mortier depuis les quartiers loyalistes limitrophes 20. Des jeunes gens prennent les armes 21.

8Le 08/06/2012, l’ASL fait sauter un bus rempli d’agents de la Sûreté et de Chabbihas 22. En réaction, le régime rassemble ses forces et se prépare à une invasion. Les bombardements aux tirs de mortier commencent 23, violents 24 et soutenus 25, en préparation de l’offensive. Ils tuent des dizaines de personnes.

9Le 28/09/2012, après avoir interdit aux habitants de quitter la zone, les blindés entrent dans Qoudseya à huit heures et demi du matin. L’invasion se fait à partir de deux axes : Dahiet Qoudseya et Massakin al‑Haras 26. Le lendemain, 29/09/2012 27, les Chabbihas exécutent une famille entière en public.

10Qoudseya, qui regorgeait de vie, se trouve détruite 28 et désertée 29. Le régime se retire quelques jours plus tard, après des négociations avec les cheikhs de la ville. Les conditions de ce retrait sont les suivantes : les portraits de Bachar al‑Assad doivent être remis en place, les hommes de l’ASL doivent se rendre au régime afin que leur situation soit régularisée. Des « Comités populaires » doivent se former afin d’empêcher les éléments de l’ASL de se réintroduire une nouvelle fois dans la ville.

11Le 16/12/2012, des habitants du Sud de Damas, particulièrement ceux du camp de Yarmouk, se réfugient à Qoudseya. Ils fuient les violents bombardements du régime, qui font suite à l’entrée de l’ASL dans leur région. Le régime resserre encore l’étau sur les habitants de Qoudseya, afin de les pousser à se soumettre et à demander une trêve 30. Les check-points se mettent à faire obstacle à l’entrée du blé et de la farine et bloquent le passage des camions poubelles, obligeant la population à brûler les déchets au milieu de quartiers surpeuplés.

12Le 04/01/2013 31, les factions d’opposition présentes à Dareya bombardent Massakin al-Haras (alias al‑‘Arine) avec des obus de fabrication locale. Certains de leurs combattants s’introduisent à Qoudseya, où leurs abus causent des tensions avec les habitants. Ces derniers dénoncent les enlèvements dont ils sont l’objet, dans le but de gagner des rançons. Ils dénoncent également les comportements humiliants des combattants à leur égard, au motif que ce sont eux qui organisent les files d’attente devant les fours à pain 32. Les membres des factions monopolisent également la vente des denrées alimentaires et autres marchandises. Le 15/07/2013, une manifestation dénonce toutes ces pratiques dans la ville 33.

13Le 01/09/2013 34, au prétexte que des combattants d’opposition y évoluent au grand jour avec leurs armes, les forces du régime bombardent Qoudseya. De nombreuses personnes sont tuées. Le 26/10/2013 35, le régime ferme tous les passages conduisant à la ville et interdit aux habitants d’en sortir, à l’exception des employés de la fonction publique qui se rendent à Damas à pieds pour leur travail. Il y interdit également l’entrée des produits alimentaires de première nécessité. La raison de ce siège est la mort de deux soldats du régime, tués par les factions d’opposition. Les personnes déplacées à Qoudseya doivent reprendre la fuite 36. Après plus de 27 jours de siège, un accord de trêve est trouvé. Certains combattants se rendent au régime afin qu’ils régularisent leur situation. En échange, les routes sont ouvertes et les denrées alimentaires reviennent 37.

14Le 19/03/2014, le régime rompt la trêve 38. Il prend pour motif le meurtre d’un officier de la Garde républicaine qui s’est égaré sur la route et est entré dans la ville. Pour la première fois, trois raids aériens ont lieu sur Qoudseya, tuant de nombreuses personnes 39. Dès avant ce bombardement, le régime a recommencé à affamer la ville 40. Les négociations reprennent et un nouvel accord considère que le meurtre de l’officier s’est produit par erreur. Ses effets personnels et ses armes sont rendus. Le prix de son sang est payé – pour un montant de quarante mille dollars – afin d’obtenir la levée du siège 41.

15Le 04/05/2014, une voiture piégée explose au checkpoint d’al‑‘Arine à Massakin al‑Haras, tuant tous les hommes présents sur place 42.

16Pendant la trêve 43, les habitants de Qoudseya souffrent d’une situation humanitaire difficile. Les prix des légumes et des denrées alimentaires sont très élevés, il n’y a quasiment pas de farine et de pain. Après le meurtre d’un de ses soldats 44, le 10/07/2015, le régime coupe la route d’al‑Hameh, ce qui ne fait qu’aggraver les choses en rendant encore plus difficile l’entrée de nourriture.

17Après plus d’un mois et demi de siège, un nouvel accord est trouvé. Il prévoit que certains combattants se rendent, ainsi que d’autres personnes recherchées. Le 02/09/2015 45, le régime laisse à nouveau entrer la farine et d’autres denrées alimentaires. Étudiants et fonctionnaires mis à part, les allées et venues des civils sont toujours interdites.

  • 46 « Des combattants d’opposition quittent les banlieues de Damas au terme d’un accord » : http://bit (...)

18Le 30/11/2015 46, plus de cent combattants d’opposition quittent la ville avec leurs familles en direction d’Idlib, dans l’espoir que le régime respecte les termes de la trêve qu’il a signée, et lève le siège. Mais ce n’est pas le cas. Fin 2015, les factions d’opposition contrôlent toujours l’intérieur de Qoudseya.

19Revenons au mouvement pacifique à ses débuts. Afin d’organiser le mouvement révolutionnaire, des activistes créent le Comité de coordination de Qoudseya et de ses alentours 47. Le Conseil local 48 est également mis en place dans le but de gérer les affaires de la ville. Il lance l’action « Ensemble pour rendre le sourire à nos enfants » 49. Des activistes inaugurent le réseau d’information « Qoudseya, au cœur de l’évènement » 50. Un groupe de jeunes gens de terrain lance également la page « Dans l’objectif d’un jeune de Qoudseya » 51 pour couvrir les événements en images.

  • 52 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2l9OAs
  • 53 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2kNCFoz
  • 54 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/ (...)

20Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 14 victimes 52 et 9 détenus 53 à Qoudseya. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 195 victimes 54 pour la même période.

Notes

1 Machrou‘ Doummar et al-‘Arine :http://bit.ly/2qKGoRM

2 Machrou‘ Doummar : http://bit.ly/2qKGoRM

3 Qoudseya, wikipédia : http://bit.ly/2qFUOrq

4 Le nom « Qoudseya » : http://bit.ly/1QcGUT0

5 Origine du nom : http://bit.ly/1QcGyvw

6 Martyrs du « vendredi de la détermination » en Syrie : http://bit.ly/1kHgxaD

7 Martyrs de Qoudseya : http://bit.ly/1SdiYMG

8 Manifestation à Qoudseya : http://bit.ly/1MQJxJJ

9 Manifestations nocturnes de Qoudseya : http://bit.ly/1QnhvFp

10 « On déchire le portrait de Bachar al-Assad » : http://bit.ly/1NnMz2j

11 Les chars se rassemblent autour de Qoudseya : http://bit.ly/1GRttVI

12 Affrontements à Qoudseya : http://bit.ly/1QcHZdl

13 Intense déploiement des Chabbihas à Qoudseya : http://bit.ly/1SdoNtI

14 Manifestation nocturne pour la grève de la dignité : http://bit.ly/1Y0w9ob

15 Grève de la dignité : http://bit.ly/1L77Rzs

16 Funérailles du martyr Khaled al-Kahil : http://bit.ly/1Qensp1

17 Manifestation nocturne en hommage à Rami al-Sayyed : http://bit.ly/1HBm8EA

18 Le drapeau de la révolution levé sur les mosquées à Qoudseya : http://bit.ly/1PlHcXF

19 Le régime arrête les manifestants à Qoudseya : http://bit.ly/1GRrTmM

20 Qoudseya, bombardement des mosquées : http://bit.ly/1lh8wJU

21 Martyrs de l’armée libre, Qoudseya : http://bit.ly/1M2Qns3

22 « L’armée libre fait sauter un bus de la Sûreté et des Chabbihas » : http://bit.ly/1PyrdEb

23 Bombardements de Qoudseya aux tirs de mortier : http://bit.ly/1QqhLn5

24 Bombardement de Qoudseya : http://bit.ly/1klGooO

25 Dégâts des bombardements sur Qoudseya : https://www.youtube.com/watch?v=FsgcQZigOec

26 Invasion de Qoudseya : http://bit.ly/1knDdgm

27 L’armée du régime perpètre un massacre à Qoudseya : http://bit.ly/1iMaUXp

28 Destructions à Qoudseya : http://bit.ly/1GVJB8H

29 Qoudseya désertée par ses habitants : http://bit.ly/1MQOGkT

30 Déplacés palestiniens à Qoudseya : http://bit.ly/1Ho6YaZ

31 Bombardement des positions de la Garde républicaine à Massakin al‑Haras : http://bit.ly/1SEt0Hw

32 Abus de l’Armée Libre : http://bit.ly/1WJCUNU

33 Protestations contre l’Armée Libre : http://bit.ly/1MvQk9C

34 Bombardement de Qoudseya : http://bit.ly/20F7MOZ

35 Les civils passent les checkpoints à pieds : http://bit.ly/1iSxrl9

36 Des civils fuient Qoudseya : http://bit.ly/1M4TIqr

37 Accord de trêve à Qoudseya : http://bit.ly/1L97XXi

38 Des raids aériens rompent la trêve : http://bit.ly/1ihwheC

39 « Martyrs du bombardement sur Qoudseya » : https://www.youtube.com/watch?v=DYhu0MRKjxY

40 « Dure réalité de la situation alimentaire à Qoudseya » : http://bit.ly/1O2t0iW

41 « La farine contre le prix du sang » : http://bit.ly/1O2sYrt

42 Attentat au checkpoint d’al‑‘Arine : http://bit.ly/1HnXmNn

43 « Situation difficile en contexte de siège » : https://www.youtube.com/watch?v=OVjp9wiW4G4

44 Le régime impose un nouveau siège à Qoudseya : http://bit.ly/1MQS5QM

45 Conseil local de Qoudseya : http://bit.ly/1GVXaFf

46 « Des combattants d’opposition quittent les banlieues de Damas au terme d’un accord » : http://bit.ly/2d8EmEe

47 Comité de coordination de Qoudseya : http://on.fb.me/1NqbjqK

48 Conseil local de Qoudseya : http://on.fb.me/1Nqbpii

49 « Ensemble pour rendre le sourire à nos enfants » : http://bit.ly/1M53FnQ

50 « Qoudseya au cœur de l’événement » : http://on.fb.me/1M53QQ8

51 « Dans l’objectif d’un jeune de Qoudseya » : http://on.fb.me/1Mz4E16

52 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2l9OAsV

53 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2kNCFoz

54 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/1NFVIrw

Table des illustrations

Titre Activistes de Qoudseya. Oui à la paix, non à la guerre, 2016. Pancarte
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12927/img-1.jpg
Fichier image/, 493k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540