Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Palmyre

Texte intégral

Mouafaq Qatt. Palmyre, 2015. Caricature

Mouafaq Qatt. Palmyre, 2015. Caricature

1Située au milieu de la steppe syrienne, 240 kilomètres au nord-est de Damas, la ville de Palmyre se trouve à proximité d’un des plus grands sites archéologiques de Syrie. Elle dépend administrativement du gouvernorat de Homs dont 150 kilomètres la séparent.

2Les ruines de la cité antique et ses monuments sont mondialement célèbres. Celle‑ci connut son heure de gloire à l’époque de la reine Zénobie 1. La ville était alors la capitale du plus important royaume de Syrie. La voie droite bordée de colonnes, l’arc de Triomphe, l’amphithéâtre, les temples et les tombeaux royaux sont ses monuments les plus connus. Le site est l’un des six du pays à être classé « patrimoine mondial de l’humanité » par l’Unesco depuis 1980 2. L’origine du nom « Tadmor » (Palmyre en arabe) est araméenne, et signifie « miracle ».

  • 3 « Informations sur la prison de Palmyre et les terribles massacres qui s’y sont produits » : http: (...)
  • 4 Massacre à la prison de Palmyre : http://bit.ly/2oEE0jo
  • 5 « Sujet de dizaines de livres et de romans : Palmyre, éternelle barbarie d’Assad » : http://bit.ly (...)

3Sa prison compte parmi les pires du pays. Elle se situe à l’est de la ville, près de l’aéroport militaire. De nombreux massacres s’y sont déroulés. Sept d’entre eux 3 ont été documentés par des organisations des droits de l’homme à l’époque de Hafez al‑Assad 4. Certains survivants ont publié leurs mémoires et des témoignages importants existent quant aux tortures, aux traitements monstrueux, au froid et à la faim que les détenus avaient à affronter 5.

4Le 10/04/2011 6, aux funérailles du conscrit Mohammed Awad al‑Qanbar, les habitants de Palmyre manifestent pour la première fois. Le jeune homme a refusé d’ouvrir le feu sur les protestataires à Deraa et il a été exécuté par la Sûreté. La population continue à manifester chaque vendredi 7.

5Le 19/08/2011, vendredi « Prémisses de la victoire » 8, les forces du régime tirent à balles réelles sur les manifestants, faisant un grand nombre de victimes. Une vaste campagne d’arrestations a lieu 9. À partir de cette date, les habitants commencent à manifester massivement 10 de jour 11 comme de nuit 12, appelant à la liberté et à la chute du régime.

6En décembre 2011, la population de Palmyre participe à la « grève de la dignité » 13. Répondant à l’appel à la désobéissance civile 14, les commerçants ferment leurs boutiques, et de grandes manifestations ont lieu 15. Au cours du même mois, des déserteurs constituent les premiers noyaux de l’ASL 16 dans la ville. Ils se donnent pour mission de protéger les civils 17.

7En février 2012 18, les forces du régime assiègent Palmyre. L’armée dresse des checkpoints aux entrées de l’agglomération et sur les rues principales. Il n’est plus possible de manifester. Ceux qui s’y risquent encore le font sous forme de « manifestations volantes », qui se dispersent instantanément. En juillet 2012 19, le régime mène des assauts sur les vergers, traquant les révolutionnaires qui s’y cachent.

8En juin 2012 20, une katiba (bataillon) de l’ASL transporte le contenu du musée archéologique (statues, figurines de métal) dans un entrepôt souterrain, blindé afin d’empêcher que les pièces ne soient volées et vendues 21. L’opération est baptisée : « Notre passé est comme notre âme, s’il s’absente au loin, il revient ». En effet, les ruines en plein air ont subi de grands dommages du fait de la présence des forces du régime 22.

9En février 2013 23, les affrontements s’intensifient entre ces dernières et les factions d’opposition qui contrôlent certaines parties de la ville. Le régime, retranché dans la zone archéologique, débute des bombardements en ayant recours à l’artillerie lourde 24 et à l’aviation 25. En septembre 2012 26, c’est une ville affligée d’énormes destructions qui repasse sous son contrôle.

10Les denrées alimentaires, les produits médicaux et les combustibles se font rares. La ville vit une crise humanitaire 27.

  • 28 « Daech contrôle totalement la ville de Palmyre » : http://bit.ly/2iIq40X
  • 29 « Informations sur les exécutions collectives (dont celles d’enfants) pratiquées par Daech » : htt (...)
  • 30 « Massacres de l’EI à Palmyre, histoires des rescapés » : http://bit.ly/2ieHy8E

11Le 21/05/2015 28, après neuf jours de violents affrontements avec les forces du régime, l’État Islamique prend le contrôle de Palmyre. À peine entrés dans la ville, ses hommes exécutent environ 400 personnes 29, en grande majorité des femmes et des enfants. Puis ils mutilent leurs cadavres et les laissent dans les rues trois jours d’affilée 30.

12Le 30/05/2015 31, l’État Islamique fait sauter la prison, effaçant ainsi la preuve la plus importante des crimes commis à Palmyre par la dynastie Assad 32. Elle est vide, le régime ayant transféré les détenus ailleurs avant son retrait.

  • 33 « L’amphithéâtre de Palmyre, de l’art au meurtre » : http://bit.ly/2j2I9HX
  • 34 « Des enfants membres de Daech procèdent à une exécution collective sur l’amphithéâtre de Palmyre  (...)

13Le 05/07/2015 33, l’État Islamique exécute 25 soldats des forces du régime dans l’amphithéâtre romain. Les bourreaux sont des enfants, appelés « lionceaux du Califat » 34.

14Le 18/08/2015 35, l’État Islamique assassine Khaled al‑Assaad 36. Cet archéologue de 82 ans a été directeur des antiquités de Palmyre, dont il est originaire. Son cadavre est suspendu sur une place publique.

  • 37 « Daech détruit un temps antique à Palmyre » : http://bit.ly/2ietWdy
  • 38 « Daech détruit une partie du temple antique de Bel » : http://bit.ly/2j2ydya
  • 39 « L’Unesco dénonce la destruction de l’Arc de Triomphe à Palmyre » : http://bit.ly/1Oj2AvZ
  • 40 « L’Unesco considère la destruction du temple de Baal à Palmyre comme un crime de guerre » : http: (...)

15L’Unesco condamne la destruction des temples les plus importants de la cité antique. Le 24/08/2015 37, une grande quantité d’explosifs vient à bout du temple de Baalchamine. Celui de Bel est détruit par l’artillerie le 31/08/2015 38. Le 04/10/2015 39, l’État Islamique abat également l’Arc de Triomphe. Ces destructions sont considérées par l’Unesco comme des crimes de guerre 40.

16Le 02/11/2015 41, l’aviation russe mène son premier raid sur Palmyre, visant des positions de l’État Islamique.

17Fin 2015, la ville est toujours sous la domination de l’État Islamique. Depuis l’arrivée de ce dernier, elle a perdu 97% de ses habitants 42.

18Pour revenir au mouvement pacifique à ses débuts, des activistes créent le Comité de Coordination de Palmyre 43 et son Centre de la communication 44, afin de couvrir les évènements qui s’y produisent. La série « Timbres de la révolution syrienne » en consacre un à Palmyre 45.

19De nombreux ouvrages racontent l’enfer physique et psychique vécu par les personnes détenues dans la prison de Palmyre. Entre autres : « Treize ans dans les prisons syriennes, voyage vers l’inconnu » d’Aram Karabet 46, « Récits d’une Syrie oubliée » de Yassine al‑Haj Saleh 47, « La coquille » de Moustapha Khalifé, tous trois traduits en français. De nombreux films documentaires ont également été réalisés sur le sujet, dont « Le royaume de l’enfer » 48.

  • 49 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2iZkFm
  • 50 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2igxfzE
  • 51 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/ (...)

20Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 80 victimes 49 et 6 détenus 50 à Palmyre. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 456 victimes 51 pour la même période.

Notes

1 Wikipédia. Le royaume de Palmyre : http://bit.ly/2qn2z0u

2 Unesco, site de Palmyre : http://bit.ly/1KkUIIe

3 « Informations sur la prison de Palmyre et les terribles massacres qui s’y sont produits » : http://bit.ly/2j98Koz

4 Massacre à la prison de Palmyre : http://bit.ly/2oEE0jo

5 « Sujet de dizaines de livres et de romans : Palmyre, éternelle barbarie d’Assad » : http://bit.ly/2j38t4O

6 Funérailles du héros Mohammed Awad al-Qanbar : http://bit.ly/1DHERfT

7 Manifestation du 17/06/2011 : https://www.youtube.com/watch?v=Utncerd-Tqs

8 Tirs et blessés par balles le 19/08/2011 : http://bit.ly/2iiGBHM

9 « Palmyre, passé de souffrances et présent libéré » : http://bit.ly/2k9IVSW

10 Manifestations du 30/08/2011 : http://bit.ly/2ifg4js

11 Manifestations du 09/09/2011 : http://bit.ly/2iUe3EB

12 Manifestation nocturne du 28/08/2011 : http://bit.ly/2jI9UYO

13 Manifestations du 16/12/2011 : http://bit.ly/2iizyyK

14 Grève des commerces, 17/12/2011 : http://bit.ly/2jHSlrA

15 Manifestations du 30/12/2011 : http://bit.ly/2jWqQrS

16 L’Armée Syrienne Libre : http://bit.ly/1X1BNY1

17 « Palmyre, passé de souffrances et présent libéré » : http://bit.ly/2k9IVSW

18 « Palmyre, histoire et civilisations d’hier, ruines d’aujourd’hui » : http://bit.ly/2jXCh2K

19 Fuites sur l’attaque des vergers, vidéo, 07/07/2012 : https://www.youtube.com/watch?v=PbjxP0U51MY

20 « Jeunes de la révolution, Palmyre » : http://bit.ly/2imlE1J

21 « Le musée de Palmyre fait face au chaos qui sévit dans le pays » : http://bit.ly/1zWK6K3

22 « Trésors de l’histoire ancienne détruits en Syrie » : http://bbc.in/2iIOGGH

23 Reportage d’al-Arabiya sur la cité archéologique de Palmyre : http://bit.ly/2ji4JM3

24 Bombardement de Palmyre, 11/03/2013 : http://bit.ly/2jzaohA

25 Les avions de combat survolent Palmyre : http://bit.ly/2jhZ6NQ

26 « Syrie, les batailles se poursuivent à Palmyre » : http://bit.ly/2jJ4vAF

27 « Des milliers d’habitants de Homs se réfugient à Palmyre » : http://bit.ly/2iVtbBV

28 « Daech contrôle totalement la ville de Palmyre » : http://bit.ly/2iIq40X

29 « Informations sur les exécutions collectives (dont celles d’enfants) pratiquées par Daech » : http://cnn.it/2iIslcr

30 « Massacres de l’EI à Palmyre, histoires des rescapés » : http://bit.ly/2ieHy8E

31 « Daech fait exploser la prison de Palmyre » : http://bit.ly/2j9lmwC

32 « Le monde se soucie des ruines de Palmyre, et les Syriens de sa prison » : http://cnn.it/2j9wHwF

33 « L’amphithéâtre de Palmyre, de l’art au meurtre » : http://bit.ly/2j2I9HX

34 « Des enfants membres de Daech procèdent à une exécution collective sur l’amphithéâtre de Palmyre » : http://bit.ly/2ieIqdD

35 « Daech assassine un archéologue syrien à Palmyre » : http://bit.ly/2j8hStI

36 « Khaled al-Assaad sacrifié sur l’autel de Palmyre » : http://bit.ly/2jFDNJX

37 « Daech détruit un temps antique à Palmyre » : http://bit.ly/2ietWdy

38 « Daech détruit une partie du temple antique de Bel » : http://bit.ly/2j2ydya

39 « L’Unesco dénonce la destruction de l’Arc de Triomphe à Palmyre » : http://bit.ly/1Oj2AvZ

40 « L’Unesco considère la destruction du temple de Baal à Palmyre comme un crime de guerre » : http://bit.ly/2j946HC

41 « La Russie annonce des raids aériens contre Daech à Palmyre » : http://bit.ly/2j8XN6J

42 « Palmyre ravagée par les destructions » : http://bit.ly/2jK641y

43 Comité de Coordination de Palmyre : http://bit.ly/2ji0Bve

44 Centre de la communication : http://on.fb.me/1yQzAQ0

45 Timbre consacré à Palmyre : http://bit.ly/2ppoHIB

46 « Treize ans dans les prisons syriennes, voyage vers l’inconnu » : http://bit.ly/1Ml5OzR

47 « Récits d’une Syrie oubliée » (en arabe : bil-khalas ya chabab ») : http://bit.ly/2jK3rwE

48 « Le royaume de l’enfer » : http://bit.ly/1CB96Zk

49 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2iZkFmQ

50 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2igxfzE

51 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/2j55ieA

Table des illustrations

Titre Mouafaq Qatt. Palmyre, 2015. Caricature
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12918/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 418k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540