Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Maarat al-Noman

Texte intégral

Activistes de la Défense civile. Assad nous a détruit et le gouvernement nous a oubliés, 2014. Pancarte

Activistes de la Défense civile. Assad nous a détruit et le gouvernement nous a oubliés, 2014. Pancarte

1La ville de Maara, également appelée Maarat al‑Noman, se situe au sud d’Idlib, à 84 kilomètres d’Alep et 60 kilomètres de Hama. Deux célèbres sites antiques se trouvent dans ses alentours : le royaume d’Ebla à l’est et celui d’Apamée au sud‑ouest. La ville est donc touristique. Ajoutons qu’elle a vu naître le poète Abou Ala al‑Ma‘ari, qui y est enterré.

2Les historiens divergent à propos de l’origine du nom « Maarat al‑Noman ». Il est probable que celui‑ci vienne du terme syriaque « magharta », qui désigne une caverne. La région en est pleine. Quant à « Noman », il se rattache vraisemblablement à No‘mane Ibn Bachir, le wali de Homs 1, qui perdit son fils alors qu’il traversait Maara. Il y resta plusieurs jours, en deuil, et la ville prit son nom. Elle est historiquement connue pour la culture du coton, et la fabrication de la faïence et du verre 2.

3Les manifestations commencent à Maarat al‑Noman dès les débuts de la révolution. La première 3 se déroule le 25/03/2011 4, « vendredi de la fierté », en soutien à la population de Deraa. À partir de cette date, elles ont lieu chaque vendredi. On y appelle à la liberté et à la chute du régime.

4Le 29/04/2011 5, « vendredi de la colère », une grande manifestation a lieu. Les hommes de la Sûreté ouvrent le feu, atteignant à la tête le jeune Ghassan al‑Bich 6, qui meurt un peu plus tard à l’hôpital d’Idlib. Il devient le premier martyr de la ville. Des manifestations importantes suivent son décès et les habitants mettent à bas la statue de Hafez al‑Assad présente en ville 7. Le mouvement révolutionnaire prend de plus en plus d’ampleur. Pas un jour ne se passe sans manifestation 8, rassemblement ou marche nocturne. Les lycéens manifestent massivement eux aussi. La plupart du temps, le régime répond par des coups de feu 9.

5Le 10/06/2011 10, les hélicoptères du régime bombardent la ville pour la première fois. Les manifestations continuent cependant, de jour comme de nuit 11. Les lycéens 12 continuent eux aussi leur mouvement 13.

6Les habitants de Maarat al‑Noman participent massivement à la  »grève de la dignité ». À partir du 09/12/2011 14, ils ferment leurs commerces pour une semaine entière.

  • 15 L’ASL rencontre la délégation des observateurs de la Ligue arabe : http://bit.ly/1Or2sdm
  • 16 Les habitants de Maarat al-Noman manifestent lors de l’arrivée de la délégation des observateurs d (...)

7Au début de l’année 2012, les déserteurs originaires de la région commencent à se rassembler à Maara. Certains rencontrent la délégation des observateurs de la Ligue arabe 15 lors de son arrivée dans la ville, le 15/01/2012 16. De grandes manifestations l’accueillent.

8Le régime intensifiant sa violence contre les manifestants, les déserteurs commencent à s’organiser en factions 17. Le 22/02/2012, environ 500 déserteurs – soldats et officiers – fondent la katiba (bataillon) de l’ASL Dar‘ al‑Chimal (« Bouclier du Nord »). Ils se donnent pour mission de défendre les civils à Maarat al‑Noman et dans ses environs 18.

9Le 04/05/2012 19, une délégation d’observateurs internationaux visite Maara et rencontre ses habitants.

10Les factions de l’ASL tentent de prendre le contrôle de la ville. Elles commencent par y frapper les checkpoints 20, et par s’implanter dans les régions limitrophes. Puis elles annoncent amorcer la « bataille de liberation ».  Plus de cinq mille combattants 21 attaquent Maara. Le 09/10/2012 22, après un âpre combat contre les forces du régime, ils prennent le contrôle total de la ville. Un certain nombre de soldats et de Chabbihas 23 se sont rendus 24 et ont été fait prisonniers.

11Après la prise de contrôle de Maara par les factions d’opposition – dont le Front al‑Nosra – le régime commence des bombardements aériens 25 et lance des missiles. De nombreux habitants fuient la ville 26. Durant les trois années qui suivent, le régime fait pleuvoir missiles 27 et barils d’explosifs 28 sur les civils, qu’il décime. La population affronte par ailleurs une situation humanitaire 29 extrêmement difficile 30.

12Bien que l’État Islamique ne soit pas entré dans la ville, elle est pourtant bombardée par l’aviation russe en novembre 2015 31, faisant un grand nombre de victimes 32 et provoquant d’effroyables destructions 33.

13Fin 2015, les factions d’opposition, dirigées par Jaych al‑Fath (l’Armée de la conquête) contrôlent toujours la ville. Celle‑ci est encore la cible de bombardements du régime et de l’aviation russe.

14Revenons au mouvement pacifique à ses débuts. Afin de coordonner les actions révolutionnaires, les activistes lancent la page Facebook « Révolution de Maarat al‑Noman et de ses environs » 34. Dans le même objectif se crée le groupe Bassma 35. Le Conseil local 36 propose des services aux habitants, et ses volontaires déblaient les décombres après les bombardements 37. Il produit également de nombreux films documentaires, et des chansons qui traduisent l’attachement des habitants à leur ville 38. Le « Réseau d’informations de Maara » 39 couvre les nouvelles locales. Afin de diffuser les statistiques concernant le nombre de morts, de disparus et de détenus originaires de la région, le site « Révolution de Maarat al‑Noman et de ses environs » 40 est créé. La page Facebook « Dans l’objectif d’un jeune de Maara » 41, quant à elle, diffuse des photos du mouvement révolutionnaire et des batailles au cœur de la ville.

15Les frères Malas 42 tournent à Maara un film intitulé « Les jours des cerises ». Un documentaire intitulé « Histoire de Maara » 43 est également produit.

16Dans le cadre de l’action « Pour Douma », des activistes de Maara réalisent une fresque représentant Razan Zeytouneh, Samira Khalil, Wael Hamadeh et Nadhem Hamadi. Éminents défenseurs des droits de l’homme en Syrie, ils ont été kidnappés à Douma. Cette action, qui demande leur libération, est lancée de manière très large sur internet. Chacun est invité à y participer en imprimant l’image des « quatre de Douma » et en l’accrochant dans la rue 44 ou sur la façade de son domicile.

  • 45 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2kNwqR
  • 46 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2lwIDak
  • 47 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/ (...)

17Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 226 victimes 45 et seulement deux détenus 46 à Maarat al‑Noman. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 1247 victimes 47 pour la même période.

Notes

1 Al-Maara, histoire d’une ville : http://bit.ly/1QyFRvI

2 Wikipédia, Maarat al‑Noman : http://bit.ly/2qJIJMR

3 Première manifestation à Maara : http://bit.ly/20PHZUB

4 Les manifestations du « vendredi de la fierté » : http://bit.ly/1PqM0L7

5 Tirs sur les manifestations du « vendredi de la colère » : http://bit.ly/1Snfojb

6 Le premier martyr à Maara : http://bit.ly/1lmge5C

7 Les habitants mettent à bas la statue de Hafez al-Assad : http://bit.ly/1PqOZDm

8 Manifestation nocturne à Maarat al-Noman  : http://bit.ly/1SnfIhR

9 Le régime fait usage de balles réelles pour réprimer une manifestation : http://bit.ly/1SnfO9e

10 Premier bombardement sur Maara : http://bit.ly/1Mamk1H

11 Manifestation nocturne à Maarat al-Noman : http://bit.ly/1SnfIhR

12 Des lycéennes manifestent dans leur école : http://bit.ly/1HLaIhy

13 Manifestation de lycéens à Maara : http://bit.ly/20PNIQU

14 « Grève de la dignité à Maarat al-Noman » : http://bit.ly/1lqsYIc

15 L’ASL rencontre la délégation des observateurs de la Ligue arabe : http://bit.ly/1Or2sdm

16 Les habitants de Maarat al-Noman manifestent lors de l’arrivée de la délégation des observateurs de la Ligue arabe : http://bit.ly/1TgAMXT

17 Communiqué de formation de factions d’opposition armée à Maara : http://bit.ly/1l2Rqjg

18 L’Armée Syrienne Libre, Wikipédia : http://bit.ly/1X1BNY1

19 La délégation des observateurs internationaux visite Maarat al-Noman : http://bit.ly/1OAlCM0

20 Frappes sur les checkpoints à Maara : http://bit.ly/1Nj4zL5

21 « La bataille de libération de Maarat al-Noman » : http://bit.ly/1XsCBYm

22 Prise de contrôle de Maarat al-Noman : http://bit.ly/21prpuU

23 Les Chabbihas se rendent à Maara : http://bit.ly/1PoMNfT

24 Soldats faits prisonniers à Maara : http://bit.ly/21pqNW5

25 Le régime bombarde Maarat al-Noman  : http://bit.ly/1XCTKJs

26 Maara vidée de ses habitants : http://bit.ly/1NmieVV

27 Bombardement de Maara, avril 2013 : http://bit.ly/1lUR12g

28 Massacre perpétré par les bombardements aux barils d’explosifs : http://bit.ly/1jvEhgV

29 Situation humanitaire difficile à Maara : http://bit.ly/1IkLgVN

30 « Deux ans de souffrance pour les habitants de Maara » : http://bit.ly/1Q9M5lh

31 Massacre dans un marché populaire : https: //www.youtube.com/watch?v=Zvwad8iQAIU

32 « Martyrs du bombardement russe sur Maara  »: https://www.youtube.com/watch?v=Ob2XkZ4P10I

33 « Le bombardement russe vise la plus grande citerne d’eau  »: https://www.youtube.com/watch?v=G8v2PC5R2Mo

34 « Révolution de Maarat al-Noman et de ses environs » : http://on.fb.me/1YEFzWM

35 Groupe Bassma : http://bit.ly/1NEIxZw

36 Conseil local de Maara : http://on.fb.me/1XttLJE

37 Conseil local de Maara, section des services : http://bit.ly/1NmEBdY

38 Chanson « Maarat al-Noman » : http://bit.ly/1NjCLWP

39 Réseau d’information de Maara : http://on.fb.me/1YEH3QJ

40 Site d’information « Révolution de Maarat al-Noman et de ses environs » : http://bit.ly/1PX7JuF

41 « Dans l’objectif d’un jeune de Maara : http://on.fb.me/21qe9WY

42 « Les jours des cerises » : http://bit.ly/2qEZLRj

43 Photos de Maara : http://bit.ly/1HBDuGT

44 « Pour Douma » : http://bit.ly/2rXKivv

45 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2kNwqRO

46 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2lwIDak

47 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/1NjGEuN

Table des illustrations

Titre Activistes de la Défense civile. Assad nous a détruit et le gouvernement nous a oubliés, 2014. Pancarte
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12894/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 462k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540