Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Lattaquié

Texte intégral

Fadi Zyadeh. Réponse, 2015. Graphisme

Fadi Zyadeh. Réponse, 2015. Graphisme

1Chef-lieu du gouvernorat éponyme, la ville de Lattaquié se situe au nord-ouest de la Syrie, sur la mer Méditerranée. Les deux activités principales y sont l’agriculture – agrumes, tabac – et la pêche, désormais pour le compte du port commercial. Historiquement, les citadins de Lattaquié sont sunnites et chrétiens (ces derniers étant moins nombreux), tandis que les ruraux des alentours sont majoritairement alaouites 1.

2Au douzième siècle avant Jésus-Christ, la ville se nommait Leukê Aktê 2, nom grec signifiant « le rivage blanc ». L’origine du nom actuel remonte à l’empereur Seleucus Nicator, au quatrième siècle avant Jésus-Christ, qui rénove la ville et la nomme Laodicea 3 en hommage à sa mère.

3La ville est parmi les premières à se soulever en soutien à la population de Deraa. Le 25/03/2011 4, « vendredi de la fierté », est le jour des premières manifestations à Sleybeh 5, Cheikh Zaher 6, et Boustan al-Hamami, où les manifestants – sortis de la mosquée Khaled Ibn Walid 7 – sont les plus nombreux. À Cheikh Zaher, les protestataires tentent de mettre à bas une statue de Hafez al-Assad 8 et incendient une agence Syriatel, entreprise appartenant à Rami Makhlouf, cousin de Bachar al-Assad 9. À Sleybeh, ils coupent la route avec des pneus enflammés afin d’empêcher l’arrivée de la Sûreté. Celle-ci jette des grenades lacrymogènes 10 et tire à balles réelles, tuant le jeune Moustapha Bayazid 11, qui devient le premier martyr de la ville.

4Le lendemain, 26/03/2011 12, les manifestants se rassemblent en ville et défilent en grand nombre. Les forces du régime tirent à nouveau à balles réelles, tuant douze personnes et faisant de nombreux blessés 13.

5Le 30/03/2011 14 une manifestation a lieu, exprimant l’indignation face au premier discours prononcé par Bachar al-Assad depuis le début des protestations. La Sûreté ouvre encore le feu. Un sit-in 15 s’organise à Sleybeh 16. On y demande la libération des détenus, et on y brandit des pancartes proclamant : « Non à la fitna 17, oui à la paix et à la liberté ». Le sit-in dure une semaine et prend fin avec l’intervention du gouverneur Ryad Hijab, qui accède aux revendications des protestataires.

6Le 08/04/2011 18, des milliers de personnes marchent dans la ville, appelant à l’unité du peuple et de l’armée. Le dimanche 17/04/2011, jour de célébration de l’indépendance, de grandes manifestations appellent à la liberté et à la dignité 19. Lorsque les protestataires arrivent place al-Olabi, dans le quartier de Sleybeh, la Sûreté ouvre le feu sur eux 20, tuant des dizaines de personnes. Les corps sont rassemblés dans un bâtiment voisin de la place 21, appartenant aux Jeunesses du Baath. L’évènement prend le nom de « massacre du dimanche de l’indépendance » 22.

7Le 10/06/2011 23, « vendredi des tribus », de grandes manifestations sortent de plusieurs quartiers de la ville, appelant à la liberté et à la chute du régime. La plus importante est celle du camp palestinien al-Raml 24, où les protestataires brûlent des photos de Bachar al-Assad 25.

8Les habitants continuent à manifester chaque vendredi 26 et parfois le soir 27, appelant à la liberté et à la chute du régime. Celui-ci rétorque par des descentes dans les domiciles et des campagnes d’arrestations.

9Le 14/08/2011 28, les blindés envahissent le camp d’al-Raml depuis plusieurs axes. Il est simultanément bombardé par l’artillerie et depuis la mer. Les forces du régime tirent au hasard sur les civils. L’opération dure deux jours, faisant des dizaines de morts. Beaucoup d’habitants fuient le camp. L’UNRWA condamne l’attaque 29, tandis que l’OLP la considère comme un crime contre à l’humanité commis à l’encontre des Syriens et des Palestiniens résidant au camp.

10Le régime envahit aussi militairement 30 les autres quartiers révolutionnaires, et les place entièrement sous son contrôle 31. L’armée s’y déploie massivement 32, et encercle leurs mosquées 33 afin d’empêcher les manifestations d’en sortir 34. Le nombre d’activistes diminue, et ceux qui restent organisent des « manifestations volantes » 35, qui se dispersent instantanément. En décembre 2011, seul un petit cortège – organisé par les étudiants de la cité universitaire 36 – défile pour la « grève de la dignité ».

  • 37 Convoi de la délégation des observateurs de la Ligue arabe bloqué par des manifestants pro-régime  (...)

11Le 09/01/2012 37, une délégation des observateurs de la Ligue arabe arrive à Lattaquié. Des manifestants pro-régime encerclent leurs véhicules et montent dessus. Le régime prétend que les auteurs de cet acte sont des manifestants pro-révolution.

12Le régime ayant refermé son étau sur la ville, les révolutionnaires passent de l’activisme politique à l’action humanitaire, essayant d’accueillir les déplacés qui se pressent à Lattaquié. La ville reçoit en effet la majeure partie des gens qui fuient Alep et Idlib 38. Cet afflux provoque une flambée des prix des loyers, des denrées alimentaires et des combustibles.

13Dans le cadre d’un accord avec les Nations Unies – suite au massacre du 21/08/2013 39 dans les deux Ghoutas – le régime livre un premier chargement d’arsenal chimique. Le 07/01/2014 – 40, celui-ci quitte le port de Lattaquié sur un bateau danois.

14Le 24/03/2014, les Chabbihas font une descente sur la plupart des quartiers considérés comme soutenant l’opposition 41. Cet évènement intervient juste après la mort de Hilal al-Assad 42, chef de la Défense nationale à Lattaquié et cousin de Bachar al-Assad, tué par des factions d’opposition – dont le Front al-Nosra – dans les batailles qui ont lieu à Kassab 43.

15Le 05/10/2014 44, des combattants d’opposition tirent des missiles Grad sur un bâtiment de la Marine du régime à Lattaquié. Le 25/05/2015 45, trois obus tombent sur le quartier de Mar Taqla, tuant quatre personnes. Leur origine est inconnue, mais des témoins affirment qu’ils ont été tirés à partir de bateaux de guerre situés dans une zone proche du port, et que leur objectif était d’abattre un avion de reconnaissance turc qui survolait la ville. Le 02/09/2015, une voiture piégée explose devant une école place al-Hammam, au nord de Lattaquié, faisant de nombreuses victimes 46.

16A partir du 30/09/2015 – début de l’intervention russe en Syrie – des raids aériens pilonnent les régions ayant échappé au régime dans la campagne de Lattaquié 47.

  • 48 Chute d’obus dans les alentours de l’université Tichrine à Lattaquié : http://bbc.in/2f5C8uT

17Le 10/11/2015 48, deux fortes explosions se produisent dans les alentours de l’université Tichrine, à l’est de la ville. Elles font 22 morts et un grand nombre de blessés.

18Fin 2015, Lattaquié est toujours sous le contrôle absolu du régime. Raison pour laquelle elle est considérée comme l’une des villes les plus stables du pays.

19Revenons au mouvement pacifique à ses débuts. Les activistes créent un Comité de coordination 49, ainsi que le « Conseil local du gouvernorat de Lattaquié » 50. Ils se donnent pour mission de mobiliser et d’organiser le mouvement révolutionnaire. Le Réseau d’information de Lattaquié couvre et documente les évènements qui s’y produisent 51.

20En 2012, le groupe d’activistes Nahl al-Sahel (« abeilles de la côte ») 52 s’élève contre le manque de cohésion et l’atmosphère de défiance qui règne dans les milieux d’opposition 53. Au cours d’une autre action intitulée « Je rêve de vivre », des activistes présentent un court-métrage intitulée « Message vocal numéro 2, Rahaf » 54. Celui-ci est dédié à la martyre Rahaf Abd al-Jalil Batikh, tuée en 2011 par une balle de sniper entrée par la fenêtre de son domicile. Des activistes du camp al-Raml lâchent de grands ballons colorés 55 portant des slogans tels que : « Le peuple veut que les assassins soient jugés », « Plutôt la mort que l’humiliation », « Pacifisme ».

21Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 243 victimes 56 et 10 détenus 57 à Lattaquié. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 571 victimes 58 pour la même période.

Notes

1 Wikipédia : http://bit.ly/2qFxHwV

2 « La mariée du rivage »: http://bit.ly/1AZampm

3 Lattaquié : http://bit.ly/1AYw2lD

4 Première manifestation : http://bit.ly/1LKZ7DZ

5 Manifestations de Sleybeh : http://bit.ly/1RYiyJc

6 Manifestation à Cheikh Zaher : http://bit.ly/1ChMmPl

7 Manifestations de Lattaquié : http://bit.ly/1HCnOww

8 Les protestataires tentent de mettre à bas la statue de Hafez al-Assad : http://bit.ly/1FogBPd

9 Incendie d’une agence de Syriatel : http://bit.ly/1dbwoKM

10 Tirs et gaz lacrymogènes : http://bit.ly/1SSCGQ1

11 Le martyr Moustapha Bayazid : http://bit.ly/1I4x3LE

12 Manifestation dans la ville de Lattaquié : http://bit.ly/1RGM7AB

13 Meurtre de 12 manifestants à Lattaquié : http://bit.ly/1KA55oi

14 Manifestation du 30/03/2011 : https://www.youtube.com/watch?v=AnKxxS01NLg

15 Sit-in à Sleybeh : http://bit.ly/1KFl86n

16 Prière collective dans les Sit-in : http://bit.ly/1JADcOy

17 Discorde, guerre fratricide

18 Manifestation « le peuple et l’armée main dans la main » : http://bit.ly/1Mz2FaV

19 Manifestations le jour de la fête de l’indépendance : http://bit.ly/1KiF7Ic

20 Le « jour de l’indépendance » voit tomber de nouveaux martyrs : http://bit.ly/1RYMyoa

21 Massacre de la place al-Olabi : http://bit.ly/1IraLDR

22 Massacre du « dimanche de l’indépendance » : http://bit.ly/1Mg4rge

23 Manifestation à al-Tabiyat, 10/06/2011 : http://bit.ly/1Km5kp5

24 Manifestation à al-Raml, 10/06/2011 : http://bit.ly/1cHTeJl

25 Les protestataires brûlent des photos de Bachar al-Assad : http://bit.ly/1G92ZuR

26 Manifestations du 10/07/2011 : https://www.youtube.com/watch?v=4yb6Y13Jkwc

27 Manifestation nocturne du 11/07/2011 : http://bit.ly/1MlzJ5y

28 Les habitants fuient al-Raml : http://bbc.in/1FP7lE8

29 L’UNRWA condamne l’invasion d’al-Raml : http://bit.ly/1LLf4tN

30 L’armée se déploie autour des zones révolutionnaires : http://bit.ly/1KC2oWM

31 La Sûreté pénètre les quartiers révolutionnaires : http://bit.ly/1KC2oWM

32 L’armée se déploie dans la ville de Lattaquié : http://bit.ly/1JOo3It

33 Des membres de la Sûreté près des mosquées : http://bit.ly/1gh2ma4

34 Encerclement des mosquées : http://bit.ly/1LPEPu1

35 « Manifestation volante, 22/10/2011 » : http://bit.ly/1FPbOXs

36 Manifestation de la cité universitaire : https://www.youtube.com/watch?v=OAQQ5SL1ARc

37 Convoi de la délégation des observateurs de la Ligue arabe bloqué par des manifestants pro-régime : http://bit.ly/1LPFYla

38 Les déplacés sur la côte syrienne : http://bit.ly/1Un41e5

39 L’attaque chimique du 21/08/2013 : http://bit.ly/1MzHRQu

40 Le premier chargement d’arsenal chimique syrien : http://bit.ly/1BFW1JJ

41 « Hystérie chez les Chabbihas » : http://bit.ly/1KC9876

42 « Hilal al-Assad, cousin du président syrien, tué dans les environs de Lattaquié » : http://bbc.in/2oRKkR5

43 « L’ASL élimine les têtes du terrorisme dans les environs de Lattaquié » : http://bit.ly/1KVwO6h

44 Un bâtiment de l’armée bombardé à Lattaquié : http://bit.ly/1BwFAzd

45 Des obus s’abattent en pleine ville de Lattaquié : http://bit.ly/1HV2esL

46 10 morts et plus de 40 blessés dans l’explosion d’une voiture piégée à Lattaquié : http://bbc.in/2exVXJi

47 Le régime tente d’isoler les Kurdes et les Turkmènes : http://bit.ly/2f5GIta

48 Chute d’obus dans les alentours de l’université Tichrine à Lattaquié : http://bbc.in/2f5C8uT

49 Comité de coordination des citoyens libres de Lattaquié : http://on.fb.me/1LQjlNv

50 Conseil local du gouvernorat de Lattaquié : http://on.fb.me/1JOsQJY

51 Réseau d’information de Lattaquié : http://on.fb.me/1IrbG7h

52 Le mouvement « Nahl al-Sahel » : http://bit.ly/1KOpWEu

53 Action : « Non à l’accusation mutuelle de trahison » : http://bit.ly/2rtS6o3

54 « Message vocal numéro 2… Rahaf » : http://bit.ly/2rf87gU

55 « Des vagues d’arrestation touchent tous les quartiers » : http://bit.ly/1FDC7zD

56 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2euxpCt

57 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2el0S3z

58 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/2dz9Poo

Table des illustrations

Titre Fadi Zyadeh. Réponse, 2015. Graphisme
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12888/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 694k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540