Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Kafar Nubul

Texte intégral

Activistes de Kafr Nubul. À bas tout !, 2011. Pancarte

Activistes de Kafr Nubul. À bas tout !, 2011. Pancarte

1La ville de Kafar Nubul se situe dans le gouvernorat d’Idlib, au nord-ouest de la Syrie. Elle relève administrativement de la région de Maarat al‑Nu‘man. Le nom « Kafar Nubul » signifie « vergers des nobles ». L’endroit est en effet connu pour sa culture d’arbres fruitiers, figues, oliviers, pistachiers d’Alep. Ses habitants sont réputés pour leur savoir‑faire dans l’art de la mosaïque 1.

2Le 01/04/2011 2, « vendredi des martyrs », les habitants de Kafar Nubul manifestent pour la première fois, en soutien aux populations de Deraa et de Homs. Ils entonnent le slogan « Dieu, la Syrie, la liberté et rien d’autre ». Les manifestations se succèdent ensuite. Le 14/04/2011 3, la Sûreté riposte par une rafle parmi les jeunes gens. Cela ne dissuade pas les habitants de ressortir dans la rue dès le lendemain, 15/04/2011 4, « vendredi de la détermination ». La Sûreté jette des grenades lacrymogènes sur les protestataires et en arrête un certain nombre.

3Le 29/04/2011 5, « vendredi de la colère », les manifestants brandissent – pour la première fois dans l’histoire du mouvement – une pancarte portant le nom de la ville et la date du jour. Il s’agit d’une réponse aux médias syriens, qui prétendent que les manifestations sont fabriquées de toutes pièces. Le régime rétorque en ordonnant d’ouvrir le feu sur les manifestants. Selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne, le jeune Mohammed Abdelqader al‑Khatib est tué le 20/05/2011 6 et devient le premier martyr de la ville.

4Le 01/07/2011 7, les habitants de Kafar Nubul se rendent à la localité voisine d’al‑Bara, assiégée par le régime, pour y appeler à la levée du siège. Les forces du régime les empêchent d’y pénétrer. Quelques jours plus tard, le 04/07/2011 8, les blindés envahissent Kafar Nubul. Commerces et logements sont incendiés en grand nombre, des dizaines de personnes sont arrêtées.

5En décembre 2011 9, la ville participe à la « grève de la dignité ». Les forces du régime menacent les commerçants de vandaliser et de brûler leurs magasins 10, mais ceux‑ci ferment tout de même, ainsi que les écoles. Les menaces sont mises à exécution. Les habitants persistent dans leur grève et manifestent de jour comme de nuit.

6Début 2012, des déserteurs originaires de la ville prennent les armes pour protéger la population. Le 25/02/2012 11, ils forment la katiba (bataillon) Foursan al‑Haqq, (Chevaliers du Droit), première formation de l’ASL à Kafar Nubul.

7Le 10/08/2012, après de violents combats avec l’ASL – au cours desquels plus de 60% des habitations sont détruites 12 – le régime se retire de la ville. Les habitants déblaient les décombres, tentent de ramener un peu d’eau courante et d’électricité. Mais l’aviation du régime continue à les bombarder quasi-quotidiennement. Un grand nombre de personnes s’enfuient, et les infrastructures sont totalement détruites 13. Ces bombardements d’une violence inouïe font plusieurs carnages 14. On citera la date du 28/08/2012 15, où 26 personnes trouvent la mort, et celle du 05/11/2012 16, où 32 autres meurent sous les obus qui pleuvent au centre‑ville.

8La situation humanitaire 17 devient extrêmement difficile. Il n’y a plus ni eau, ni électricité, ni communications. Les prix des médicaments, de la nourriture et des combustibles s’envolent, en raison de la fermeture répétée du passage de Bab al‑Hawa, frontière avec la Turquie située à une centaine de kilomètres.

  • 18 « Kafar Nubul, les bannières d’al-Nosra divise la ville appelée « conscience de la révolution » »  (...)

9Au début de l’année 2013, le Front al‑Nosra émerge dans la ville. Sa première apparition publique a lieu le 22/02/2013 18, lorsque ses hommes défilent contre le régime et contre les activistes civils qui ont osé condamner leurs pratiques. Progressivement, ils commencent à intervenir dans la vie privée des habitants.

10L’État Islamique, en réaction aux critiques mordantes de Kafar Nubul à son égard, envahit la ville le 30/12/2013 19. Ses hommes font une descente au bureau de la communication – où se trouve la radio Fresh FM – et au siège du « Bus de la dignité », y arrêtent plusieurs personnes, pillent un grand nombre d’équipements et vandalisent les locaux. Début 2014 20, les pressions des factions d’opposition – dirigées par le Front islamique – aboutissent au retrait de l’EI sans combat.

11Tout au long des années 2014 et 2015, les forces du régime continuent à bombarder la ville. Missiles, obus 21 et barils d’explosifs 22 tuent un grand nombre de personnes, détruisent ce qui reste de la ville 23. En octobre 2015 24, l’aviation russe commence à participer aux bombardements. La ville reste sous contrôle des factions d’opposition, dirigées par l’Armée al‑Fath. Malgré tous ces crimes, les habitants continuent à manifester une fois par semaine, refusant de laisser mourir l’esprit de la révolution 25.

12Revenons au mouvement pacifique à ses débuts. Les activistes créent un Comité de coordination 26, la page d’information « Kafar Nubul l’évènement » 27, et un Bureau de la communication 28. Ce dernier se rend célèbre par ses pancartes satiriques, exprimant la colère contre toutes les forces présentes en Syrie, ainsi que les institutions qui, à l’étranger, assistent à sa tragédie en silence. Kafar Nubul devient un laboratoire d’idées, de talents, de dessins et de critiques acerbes, qui lui valent le surnom de « conscience de la révolution ». Le Bureau de la communication perfectionne ses pancartes. Beaucoup d’entre elles sont rédigées en anglais 29 et dans d’autres langues, afin que leurs appels parviennent en Occident 30. La banderole la plus marquante proclame : « À bas le régime, à bas l’opposition, à bas la Nation arabe et islamique, à bas le Conseil de sécurité, à bas le monde, à bas tout ! ». Paraissent les revues al‑Mantara 31, al‑Ghirbal 32, et le magazine pour enfants Zawraq (Chaloupe) 33. On citera également Radio Fresh 34 et le projet intitulé « Bus de la dignité » 35. Toute cette ébullition attire des pressions croissantes sur le Bureau de la communication, dont la dernière est la tentative d’assassinat de son directeur 36 Raed Fares, le 29/01/2014 37.

13Lors du deuxième anniversaire de la révolution, l’action « Célébration de la rue syrienne » 38 présente des projections de cinéma dans plusieurs villes, dont Kafar Nubul, qui y participe avec un court-métrage intitulé « La constitution de Kafar Nubul » 39, ainsi que d’autres travaux de nature artistique 40.

14À partir de novembre 2013, l’Union des bureaux révolutionnaires 41, qui promeut la révolution tout en combattant chômage et pauvreté, fonde un atelier de mosaïques 42 inspirées de tableaux de peintres syriens 43. En avril 2014, est lancée la campagne « Vis ! » 44, qui vise à répandre la pensée citoyenne et révolutionnaire au travers des fresques murales 45. En juin 2014, lors des élections présidentielles organisées par le régime, les activistes de Kafar Nubul lancent une contre‑campagne intitulée : « Baisse la voix » 46.

15Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 60 victimes 47 à Kafar Nubul. Cette source n’enregistre aucun détenu 48. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 339 victimes 49 pour la même période.

Notes

1 Wikipédia : http://bit.ly/YUYH9I

2 Première manifestation, 01/04/2011 : https://www.youtube.com/watch?v=hW77BwTPy94

3 Histoire de la ville : http://bit.ly/2aZTwz1

4 Évènements du vendredi 15/04/2011 : http://bit.ly/2aXjG6i

5 « Kafar Nubul écrit une sanglante histoire » : http://bit.ly/2asqbJs

6 Le premier martyr de Kafar Nubul : http://bit.ly/2aM7npB

7 Morts et blessés dans les manifestations du vendredi « Dégage » : http://f24.my/2aoFwPq

8 Invasion de l’armée : http://bit.ly/2b9lcPe

9 « Grève de la dignité, 2011 » : https://www.youtube.com/watch?v=FFLtfOH0Pyw

10 « Grève de la dignité, 11/12/2011 » : http://bit.ly/2b2Tioo

11 Formation de la katiba (bataillon) Foursan al-Haqq, 25/02/2012 : http://bit.ly/2aTKJ0P

12 « Libération de Kafar Nubul, 10/08/2012 » : https://www.youtube.com/watch?v=gmEMDf1TlVo

13 « Kafar Nubul, ville de la plume et de l’épée » : http://bit.ly/2bhKIF2

14 Massacre de Kafar Nubul : http://bit.ly/1o9MaJA

15 « Pour ne pas oublier nos martyrs » : http://bit.ly/2qEW0ax

16 Massacre de Kafar Nubul, 05/11/2012 : http://bit.ly/2bhPKB8

17 « Les habitants de Kafar Nubul vivent la révolution » : http://bit.ly/2bmp0Nj

18 « Kafar Nubul, les bannières d’al-Nosra divise la ville appelée « conscience de la révolution » » : http://bit.ly/2b9orKm

19 « Kafar Nubul : conscience de la révolution syrienne » : http://bit.ly/2aMMhta

20 « Le retrait de Daech » : http://bit.ly/18UkAdX

21 Morts et blessés dans un bombardement sur Kafar Nubul : http://bit.ly/2bk3RnR

22 Raid aux barils d’explosifs, 24/01/2015 : http://bit.ly/2ba4VfC

23 Dégâts des bombardements aériens, 27/05/2014 : http://bit.ly/2b14AZ1

24 Les avions de combat russes visent Kafar Nubul : http://bit.ly/2b2xfiK

25 Manifestation à Kafar Nubul, 09/05/2015 : http://bit.ly/2rYAiSt

26 Comité de coordination de Kafar Nubul : http://on.fb.me/1C4Z2VC

27 Nouvelles de Kafar Nubul : http://on.fb.me/1zWGmIm

28 Bureau de la communication : http://bit.ly/1tTbTs6

29 « L’Amérique et le Canada » : http://bit.ly/2asUHYo

30 « Toutes nos condoléances à Boston » : http://bit.ly/2qEZolI

31 La revue al-Mantara : http://bit.ly/2rYs2SD

32 La revue al-Ghirbal : http://bit.ly/2rJ8vWF

33 Le magazine pour enfants Zawraq : http://on.fb.me/1C0Rpgi

34 Radio Fresh : http://on.fb.me/1CB6quH

35 Bus de la dignité : http://bit.ly/2siJWNo

36 Raed Fares : http://bit.ly/18UkAdX

37 Raed Fares : http://on.fb.me/1AAg2oN

38 « Célébration de la rue syrienne » : http://bit.ly/1Fesj19

39 « La constitution de Kafar Nubul » : http://bit.ly/2ru0WSD

40 « Les limbes syriennes » : http://bit.ly/1v4W3Hz

41 L’Union des bureaux révolutionnaires : http://on.fb.me/1LUxnfA

42 Confection de mosaïques : http://bit.ly/1Fesycw

43 Tableaux en mosaïque : http://bit.ly/2ssyxcQ

44 Action : « Vis ! » : http://bit.ly/2rfIsF2

45 Les murs de Kafar Nubul : http://bit.ly/1v4WkdK

46 « Baisse la voix » : http://bit.ly/2asV2KF

47 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2mmE95y

48 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2lwAYcj

49 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/2aM7npB

Table des illustrations

Titre Activistes de Kafr Nubul. À bas tout !, 2011. Pancarte
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12885/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 645k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540