Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Irbine

Texte intégral

Souhair Siba'i. La belle endormie d'Irbine, 2014. Peinture

Souhair Siba'i. La belle endormie d'Irbine, 2014. Peinture

1La ville d’Irbine se situe sept kilomètres au nord‑est de Damas, à l’entrée de la Ghouta orientale. Elle relève administrativement du gouvernorat du Rif Dimachq. Elle jouxte le quartier de Qaboun à l’ouest, ainsi que Zamalka, Harasta, Madiara et Hammouriyeh dans les autres directions. On y trouve des positions essentielles des forces du régime, dont l’Administration des véhicules militaires et le siège local des Moukhabarâts de l’armée de l’air.

2Irbine est célèbre pour ses amandes, connues sous le nom de « Iqabi ». On y trouve le plus grand marché aux amandes de Syrie. Elle est également connue pour ses produits en conserve.

3L’origine du nom « Irbine » remonte au syriaque ancien. Certains le rattachent au mot « Irbil », « tamis », et d’autres à « Irbana », « saule » 1.

4Le 01/04/2011 2, « vendredi des martyrs », une manifestation a lieu dans la ville voisine de Douma. Les Forces du régime ouvrent le feu, tuant treize personnes et faisant des dizaines de blessés. Mohammed Nour al‑Harbawi et Nizar al‑Marja‘i, tous deux originaires d’Irbine, font partie des victimes 3. Ils deviennent les deux premiers martyrs d’Irbine. Le 03/04/2011 4, un grand cortège marche à leurs funérailles. C’est la première manifestation dans la ville.

5A partir de cette date, les manifestations 5 se succèdent chaque vendredi. On y appelle à la liberté 6, à la chute du régime 7, à la solidarité avec les villes qui subissent la répression. Quelques manifestations nocturnes 8 ont également lieu.

6La Sûreté et les Chabbihas, déployés partout dans la ville 9, arrêtent des centaines de personnes. Ils tirent à balles réelles sur les manifestants, faisant un grand nombre de morts et de blessés 10. Cela ne dissuade pourtant pas les protestataires – y compris les écoliers 11 – de poursuivre leur mouvement.

7Les habitants participent à la « grève de la dignité ». Une grande manifestation 12 a lieu, et la grève générale 13 est déclarée. Les forces du régime envahissent alors Irbine pour la première fois, le 22/12/2011 14, et arrêtent de nombreuses personnes. Elles se retirent ensuite, laissant derrière elles de nombreux checkpoints, dans le but de séparer les quartiers les uns des autres. Elles coupent l’électricité et les communications. Cependant, les habitants continuent à manifester en grand nombre 15. Au début de l’année 2012, malgré la présence des checkpoints, des cellules de l’ASL se constituent dans la ville, se donnant pour mission de protéger les manifestants. Le régime envahit alors Irbine une seconde fois le 01/02/2012 16.

8Le 18/04/2012, une délégation d’observateurs internationaux 17 visite la ville. La population les accueille par une grande manifestation, sur laquelle les forces du régime tirent à balles réelles 18.

9Le 20/07/2012, l’ASL prend totalement le contrôle d’Irbine. Les forces du régime 19 se retirent, concentrant leur présence dans le « carré sécuritaire » situé entre Irbine et Harasta, qui comprend entre autres l’Administration des véhicules militaires, la section des Moukhabarâts de l’armée de l’air et l’état‑civil. À partir de cette date, le régime débute des bombardements intenses sur la ville 20. De nombreuses habitations sont détruites 21, ainsi que l’unique dispensaire 22.

10Le siège d’Irbine continue. Au début, les civils peuvent encore entrer et sortir. Mais par la suite, le régime ferme tous les points de passage.

11Fin 2012, l’ASL tentent de prendre le contrôle de l’Administration des véhicules militaires, que le régime utilise comme base pour bombarder la Ghouta orientale. Malgré des tentatives répétées, elle n’y parvient pas 23. En février 2013 24, lors d’une attaque nommée « Printemps des combattants » et dirigée par la faction Ansar al‑Islam (Partisans de l’Islam), l’opposition met la main sur plusieurs bâtiments situés dans le périmètre.

12Le 25/06/2013 25, quatre obus – tirés par le régime depuis l’Administration des véhicules militaires – tombent sur Irbine, tuant huit personnes et faisant des dizaines de blessés. L’évènement prend le nom de « massacre du quartier Sénno ».

13Lors de l’attaque chimique 26 du 21/08/2013 27, Irbine fait partie des villes de la Ghouta orientale bombardées au gaz Sarin.

14Le 17/11/2013 28, des factions d’opposition dirigées par le Liwa’ dar’ al‑‘assima - (Brigade « Bouclier de la capitale »)   dynamitent entièrement l’Administration des véhicules militaires. Elles ont creusé un tunnel sous le site, qu’elles ont bourré d’explosifs. C’est la plus grosse opération militaire réalisée dans la Ghouta orientale. Des dizaines de militaires sont tués, dont le brigadier vice‑président du site 29.

15Tout au long de l’année 2013, la population vit une crise humanitaire aigüe. La nourriture et le matériel médical manquent en raison du siège. Celui‑ci s’accompagne de violents bombardements 30, causant massacres et destructions 31.

16Le siège d’Irbine - ainsi que des autres localités de la Ghouta orientale - se poursuit en 2014 et 2015. La situation humanitaire empire constamment 32. Les avions larguent missiles et bombes à vide 33. Le 05/06/2014 34 et le 09/06/2014 35, la ville est à nouveau bombardée aux gaz toxiques. Les barils d’explosifs causent de grandes destructions, font des dizaines de morts et de blessés. Le 09/10/2014 36, l’aviation commet un massacre en bombardant un marché populaire. Le siège tue lui aussi. Dix personnes, dont huit enfants, succombent à la faim 37.

17De nombreuses tentatives sont menées pour aboutir à une trêve dans la Ghouta orientale 38, entre le régime et les factions d’opposition dirigées par l’Armée de l’Islam. Plusieurs fois, des trêves sont envisagées à Irbine, prévoyant un cessez‑le‑feu en échange de l’ouverture d’un couloir humanitaire vers la Ghouta. Mais toutes ces tentatives échouent 39. Tout au long de l’année 2015, le régime continue à bombarder la ville 40, perpétrant plusieurs massacres 41. En décembre 2015, l’aviation russe la bombarde à son tour 42.

18Fin 2015, Irbine est toujours sous le contrôle du Front islamique et du Front al‑Nosra. Le siège imposé par le régime depuis juillet 2012 est toujours en cours.

19Revenons au mouvement pacifique à ses débuts. Les activistes lancent le Comité de coordination d’Irbine 43, puis son Conseil local 44, son Conseil médical 45 et son dispensaire, afin de proposer des services aux civils. Le groupe « Jeunes d’Irbine pour le changement » 46 couvre les évènements qui s’y produisent et organise des actions pacifiques. On assiste encore à la création du Bureau de la communication 47, ainsi que des groupes « Dans l’objectif d’un jeune d’Irbine » 48 et « Dans l’objectif d’un jeune de la Ghouta » 49. « Un œil sur Irbine » 50, revue mensuelle, s’intéresse à la vie quotidienne dans la ville.

20Pour les deux ans de la révolution, la série « Timbres de la révolution syrienne » consacre un timbre à une enfant tuée au cours du « massacre d’Irbine », en juillet 2013 51.

21Le 11/02/2015 52, certains membres du Comité de coordination d’Irbine sont enlevés par l’Armée de l’Islam et conduits en un lieu inconnu.

22Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 91 victimes 53 et 5 détenus 54 à Irbine. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 1475 victimes 55 pour la même période.

Notes

1 Wikipédia : http://bit.ly/2qL4EmO

2 Irbine, funérailles des deux premiers martyrs, 03/04/2011 : http://bit.ly/1zkGNaA

3 « Douma, une révolution infatigable » : http://bit.ly/1uQBFJa

4 Première manifestation à Irbine, 03/04/2011 : http://bit.ly/1DrcmEx

5 Manifestation du 08/04/2011 : http://bit.ly/1LOjk8z

6 Manifestation du 20/05/2011 : http://bit.ly/1DYwUFv

7 Manifestation du 22/04/2011, « vendredi saint » : https://www.youtube.com/watch?v=gIKa357huR0

8 Manifestation nocturne, 03/07/2011 : http://bit.ly/1GyK0sT

9 Manifestation du 25/11/2011 : http://bit.ly/1GyPFPE

10 Vendredi « Prémisses de la victoire », 19/08/2011 : http://bit.ly/1DYwUFv

11 Manifestation d’écoliers : http://bit.ly/1G0lWl9

12 Manifestation du « vendredi de la dignité », 09/12/2011 : http://bit.ly/17zuvVa

13 Grève générale à Irbine : http://bit.ly/1M1elU1

14 Les forces du régime envahissent Irbine, 22/12/2011 : http://bit.ly/1GyPJyG

15 Manifestation du 02/03/2012 : http://bit.ly/1GyPYtK

16 Invasion d’Irbine, 01/02/2012 : http://bit.ly/1wD5UL5

17 Visite de la délégation des Nations Unies, 18/04/2012 : http://bit.ly/1EEW10A

18 Tirs sur les manifestants : http://bit.ly/1K73TN7

19 « Le régime se retire d’Irbine » : http://bit.ly/1ChjKV2

20 Bombardement d’Irbine, 27/08/2012 : http://bit.ly/1DJ5C4T

21 Photos d’Irbine le 19/11/2012 : http://bit.ly/1EJF7fi

22 « A propos du dispensaire d’Irbine » : http://bit.ly/1wCYasI

23 Tentative d’invasion de l’Administration des véhicules militaires, 07/12/2012 : http://bit.ly/1AQ68hB

24 Résumé des nouvelles du jour, 01/03/2013 : http://bit.ly/2c6YhJw

25 Rapport sur le massacre du quartier Sénno, 25/06/2013 : http://bit.ly/1E79BcF

26 Bombardement chimique sur Irbine, 21/08/2013 : http://bit.ly/1AQ3gkL

27 Bombardement d’Irbine aux gaz toxiques, 21/08/2013 : http://bit.ly/1vS57VX

28 Dynamitage de l’Administration des véhicules militaires : https://www.youtube.com/watch?v=VOgNE8BE7IA

29 « Mort de 56 soldats et de 4 officiers dans le dynamitage de l’Administration des véhicules militaires, à Harasta » : http://bit.ly/1CWCL05

30 Bombardement des Mig, 07/10/2013 : http://bit.ly/1Gc4M4b

31 Destructions à Irbine, 16/04/2013 : http://bit.ly/1FOnCKW

32 « À Irbine, les habitants résistent », 04/03/2014 : http://bit.ly/1aALiZT

33 Lancement de bombes à vide sur Irbine, 06/10/2014 : http://bit.ly/1EGkjHD

34 Bombardement d’Irbine aux gaz toxiques, 05/06/2014 : http://bit.ly/1wDasRI

35 Bombardement d’Irbine aux gaz toxiques, 09/06/2014 : http://bit.ly/1M3CgSB

36 « Massacre du marché populaire, 09/10/2014 » : http://bit.ly/1AsFVRr

37 « Le siège et la faim tuent dix personnes à Irbine » : http://bit.ly/1w3V1vW

38 « Les accords de trêve en Syrie, jeu tactique ou réel besoin ? » 19/01/2014  : http://bit.ly/17KOL6n

39 Trêve d’Irbine, 22/01/2015 : http://bit.ly/1K8H9fQ

40 Massacre du 21/02/2015 : http://bit.ly/1ChMoFH

41 Massacre du 18/07/2015 : http://bit.ly/2cxuaYe

42 « Six morts dans un bombardement russe sur la Ghouta de Damas » : http://bit.ly/2c0ngNo

43 Comité de coordination d’Irbine : http://on.fb.me/1zT1H1L

44 Conseil local : http://on.fb.me/17LwZ37

45 Conseil médical : http://on.fb.me/1zT2IXz

46 Groupe « Jeunes d’Irbine pour le changement » : http://on.fb.me/1Bzx6uB

47 Bureau de la communication d’Irbine : http://on.fb.me/1wLRB1s

48 « Dans l’objectif d’un jeune d’Irbine » : http://on.fb.me/1F2mMu4

49 « Dans l’objectif d’un jeune de la Ghouta » : http://on.fb.me/1EapP6p

50 La revue « Un œil sur Irbine » : http://bit.ly/2rJyE7x

51 « La belle endormie d’Irbine » : http://bit.ly/2rvdMjE

52 « L’Armée de l’Islam arrête les membres du Comité de coordination à Irbine » : http://bit.ly/18E8aXN

53 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2lqv3qM

54 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2mmA6pI

55 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/2d1ohGl

Table des illustrations

Titre Souhair Siba'i. La belle endormie d'Irbine, 2014. Peinture
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12879/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 532k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540