Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Idlib

Testo integrale

Moussa Ajaoui. Idlib, le choix fatal, 2017. Caricature

Moussa Ajaoui. Idlib, le choix fatal, 2017. Caricature

Ammar Abdallah. Camp de déplacés dans le faubourgs d'Idlib, 2016. Photographie

Ammar Abdallah. Camp de déplacés dans le faubourgs d'Idlib, 2016. Photographie

1Centre du gouvernorat éponyme, la ville d’Idlib se situe au nord‑ouest de la Syrie. Elle fut une étape importante sur la route de la soie, point de rencontre des caravanes commerciales qui arrivaient d’Antioche et se dirigeaient vers Alep – distante de 60 kilomètres – et vers Apamée. Terre d’oliviers, on l’appelle « Idlib la verte ».

2« Idlib » vient de l’agencement du mot « adad » - dieu araméen de la tempête et du tonnerre, également connu sous le nom « Hadad » - et « Lib », qui désigne en araméen l’essence d’une chose. « Idlib » signifie donc « le centre d’Adad » 1.

3De par ses vestiges et son histoire séculaire – qui s’étend sur cinq mille années – le gouvernorat d’Idlib est considéré comme l’un des plus riches de Syrie. La ville est construite sur le site de l’ancienne cité éblaïte Luban, qui reliait l’univers méditerranéen à celui de l’Extrême‑Orient. La région recèle un tiers des sites patrimoniaux du pays 2.

4Le 20/04/2011 se déroule la première manifestation d’Idlib, au sortir de la mosquée Rawda 3. Malgré le maillage des services de la Sûreté 4, d’imposantes manifestations 5 se succèdent ensuite dans tous les quartiers 6. Le 03/06/2011, des jeunes gens brûlent pour la première fois des photos de Bachar al‑Assad 7.

5Les agents de la Sûreté et les Chabbihas8 se répandent partout dans la ville, ce qui n’empêche pas les habitants de continuer à sortir dans la rue. Les manifestations deviennent encore plus nombreuses et véhémentes. On commence à organiser des marches nocturnes. Le 16/06/2011, au soir, se déroule une première manifestation de femmes 9 dans cette ville connue pour son conservatisme. D’autres suivront.

6Le 15/07/2011, vendredi des « Prisonniers de la liberté » 10, la Sûreté tire à balles réelles sur les manifestants. Tombe le premier martyr de la ville, le jeune Mohammed Saïd Issa. La grève générale 11 est déclarée le lendemain et des milliers de manifestants marchent aux funérailles du jeune homme12. Ils saccagent le portrait de Bachar al‑Assad dressé sur le toit du gouvernorat 13.

7Malgré la répression, les habitants persistent à manifester en grand nombre 14. Les forces de la Sûreté et les Chabbihas tirent à balle réelle sur les cortèges et arrêtent un grand nombre de personnes 15.

8Le 25/07/2011, sur la route allant d’Idlib à al‑Mastoumeh, un Chabbiha ouvre le feu sur une voiture 16 qu’il soupçonne d’abriter des hommes en armes. Une femme est tuée et l’un de ses fils blessé. Le lendemain, pour les funérailles de la victime 17, d’énormes manifestations 18 se poursuivent jusqu’au soir 19. Les participants exigent la chute du régime et proclament leur solidarité avec les villes ravagées par la répression 20, dénonçant l’usage des armes contre les civils.

9Malgré la violence effrénée du régime, les gens d’Idlib continuent à se rassembler en grand nombre 21. Le 04/08/2011 22, plus de quatre mille femmes organisent un sit-in devant le palais de justice pour demander la libération de leurs enfants détenus. Le 06/08/2011 23, cinq d’entre elles sont arrêtées, ce qui suscite la colère populaire. Les habitants organisent manifestations et rassemblements 24 pour exiger leur libération. La Sûreté ouvre le feu et tue plusieurs personnes. Parmi les victimes identifiées se trouvent les deux jeunes gens Ibrahim Chahoud et Ala al‑dine Machlah. La ville décrète à nouveau la grève générale, et se remplit de manifestations pour les funérailles des victimes. Le 07/08/2011 25 se déroulent les plus grandes manifestations qu’ait jamais vues la ville. Mais les forces de la Sûreté ouvrent à nouveau le feu 26, faisant encore de nouvelles victimes 27.

10Le 02/10/2011 28, des hommes en armes tirent sur le véhicule de Saryat Hassoun, fils d’Ahmad Hassoun, Mufti de la république. On l’emmène à l’hôpital national d’Idlib où il décède.

11Le rythme des manifestations s’intensifie. Pas un jour ne se passe sans cortèges, rassemblements et protestations 29.

12La ville participe à la grève de la dignité. Les appels et les manifestations 30 débutent et rencontrent un écho positif chez les habitants 31, pour aboutir à la grève générale partout dans la ville 32. Le 30/12/2011, vendredi « Tous sur les places de la liberté », les forces du régime tirent sur les manifestants. Il n’y a que des blessés 33.

13Le 11/01/2012, les habitants d’Idlib accueillent les observateurs de la Ligue arabe 34 avec des rassemblements, des manifestations 35 et des refrains révolutionnaires 36.

14Tout au long de l’année 2012, défiant 37 le déploiement massif de la Sûreté 38, ils continuent à manifester, de jour 39 comme de nuit 40, en soutien aux villes et villages assiégés du pays.

15La répression conduit à des désertions toujours plus nombreuses au sein de l’armée. Ceux qui refusent l’ordre de tuer 41 s’organisent en katibas (bataillons) 42 de l’ASL. Ils se donnent pour mission de protéger les manifestants 43.

16Le 10/03/2012 44, les forces du régime assiègent la ville 45 et la bombardent, faisant plus de 60 victimes civiles. En effet, les combattants d’opposition – après s’être retirés de Baba Amr et de Jisr al‑Choughour – se sont retranchés en plein cœur d’Idlib 46. L’ASL parvient à abattre un hélicoptère et à détruire six chars 47.

17Le jour suivant, les forces du régime débutent l’invasion de la ville 48. De violents affrontements ont lieu avec l’ASL, surtout à Hayy al‑Dhoubat (quartier des officiers) et à la faculté des lettres. Les hommes de la Sûreté séquestrent une vingtaine de civils dans une mosquée puis les passent par les balles. Treize autres civils succombent au bombardement de l’artillerie 49.

18Au troisième jour de l’invasion, les forces du régime arrêtent 24 civils qui essaient de s’enfuir, et les exécutent tous 50. Les bombardements font 13 victimes. Le quatrième jour, 63 civils sont tués. Quarante d’entre eux ont été rassemblés au prétexte d’aller reconnaître des corps aux alentours de la mosquée Bilal ibn Rabah, puis ont été fusillés. Ce soir‑là, après quatre jours de combat, l’ASL annonce son retrait de la ville 51. La Sûreté y fait alors son entrée et commence à ratisser les maisons une à une 52.

19Le 30/04/2012 53, deux explosions ciblent les sièges des Moukhabarâts de l’armée de l’air et des Moukhabarâts militaires, tuant un certain nombre d’entre eux 54.

20Le régime dissémine partout Chabbihas et agents de la Sûreté 55. Par les balles, il met un terme aux manifestations 56. Le vendredi, il place des « barrages volants » 57 à proximité des mosquées afin d’empêcher que des cortèges en sortent. Il recouvre une domination totale sur la ville.

21Au cours de l’année 2014, l’opposition bombarde plusieurs fois la ville aux obus de mortier. Le 30/06/2014, ces derniers font plus de 10 victimes 58. L’opposition tente plusieurs fois d’entrer dans Idlib. Le 27/10/2014, le Front al-Nosra envahit la ville à partir de trois axes. Lors d’un combat autour du gouvernorat, il capture des soldats du régime, puis se retire 59.

22Le 26/12/2014, le Front al‑Nosra coupe l’eau et l’électricité à Idlib 60 et menace de soumettre la ville à un siège total si le régime ne libère pas un groupe d’étudiantes de la région. Ces dernières ont été enlevées alors qu’elles se rendaient en bus à l’université d’Alep. Le régime libère les jeunes filles qui étaient détenues par les Moukhabarâts de l’armée de l’air d’Idlib. Elles sont accueillies au barrage du Comité islamique, à la périphérie de la ville 61.

23Au début de l’année 2015, la scène militaire change du tout au tout. Les grandes factions d’opposition présentes dans le gouvernorat annoncent la formation d’un centre d’opérations militaires pour libérer la ville. Elles proclament leur unification sous le nom d’Armée « al‑Fath » 62 (armée de la conquête), et, le 22/03/2015, annoncent le début de la bataille pour la libération d’Idlib 63. L’armée al‑Fath lance son assaut depuis l’est, le nord et l’ouest, détruisant rapidement les défenses du régime. Les militaires et les Moukhabarâts s’enfuient vers le camp d’al‑Mastoumeh, tandis que les responsables civils gagnent Jisr al‑Choughour. Le 27/03/2015 64, l’armée al-Fath a entièrement pris le contrôle d’Idlib. Avant de quitter la ville, les forces du régime massacrent tous les prisonniers présents au centre de la Sûreté militaire 65. Au centre de la Sûreté d’État, les prisonniers sont libérés 66. Il y a quelques femmes parmi eux.

  • 67 « Les avions de combat bombardent la ville d’Idlib après sa libération » : https://www.youtube.com (...)
  • 68 Bombardements aux barils sur la ville d’Idlib : http://bit.ly/1dOp6xt
  • 69 Rapport spécial autour des bombardements des civils et des quartiers d’habitation aux barils d’exp (...)

24Après leur retrait, les forces du régime continuent à bombarder intensément la ville, ayant recours à l’aviation 67 et aux barils d’explosifs 68. Human Rights Watch confirme que, durant les mois d’avril et mai 2015, le régime a lancé des barils contenant des produits chimiques. Le 15/06/2015 69, le régime jette deux barils d’explosifs sur le musée de mosaïques de la ville, y occasionnant de grands dommages.

  • 70 « L’armée syrienne, avec le soutien russe, réalise une avancée contre l’opposition à Idlib » : htt (...)
  • 71 Victimes du bombardement d’un hôpital à Idlib par les Russes : http://bit.ly/2f2PR3h
  • 72 Bombardement russe sur la ville d’Idlib : http://bit.ly/2eSzsNQ

25Le 11/10/2015 70, l’aviation russe se joint au régime et bombarde un dispensaire situé dans les faubourgs 71. Le 20/12/2015 72, elle commet un nouveau massacre. Environ cinquante personnes sont tuées et l’on compte de nombreux blessés.

26Fin 2015, la ville d’Idlib est toujours sous contrôle exclusif de l’opposition, et subit le pilonnage des aviations syrienne et russe.

27Revenons au mouvement pacifique à ses débuts. Les activistes créent le Comité de coordination d’Idlib 73 et son Conseil local 74. Leur mission est de coordonner le mouvement révolutionnaire et d’aider les citoyens à gérer leur vie quotidienne.

28L’« Agence d’information d’Idlib » 75 est fondée, ainsi qu’« Idlib Press » en arabe 76 et en anglais 77. À cela, s’ajoute le groupe « Dans l’objectif d’un jeune d’Idlib » 78, qui documente en images les différentes étapes de la révolution. Plusieurs radios voient également le jour, dont Radio Fresh 79 et Radio Alwane 80. Citons encore la revue Zeytoun (L’olive) 81, le journal Naba’ (La nouvelle) 82. Tous ces médias traitent de sujets variés, en rapport avec la société et la révolution.

29Lors du premier anniversaire de la révolution, en 2012, la série « Timbres de la révolution syrienne » 83 en dédie un à Mohammed Ahmed Abd al‑Wahab. Cet habitant du gouvernorat d’Idlib s’était écrié « Je suis un être humain, pas un animal », parole devenue célèbre. Lors du deuxième anniversaire, en 2013, une campagne de graffiti 84 est lancée. Les murs de la ville détruite sont couverts de dessins et de slogans 85. Lors du quatrième anniversaire, en 2015, l’action « Nous voulons apprendre » 86, vise à rescolariser les enfants, malgré le bombardement des écoles 87.

30Certains livres voient le jour 88, inspirés d’événements ayant marqué la mémoire de la ville. Parmi eux, « Le vaccin de la mort » 89 de Mohammed Diab al‑Loueys. L’ouvrage fait allusion à des vaccins périmés ayant entrainé le décès d’une trentaine d’enfants. La responsabilité du drame avait été attribuée à la Coalition Nationale Syrienne, accusée de négligence.

31Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 1973 victimes 90 et 52 détenus 91 à Idlib. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 2314 victimes 92 pour la même période.

Note

1 Wikipédia : http://bit.ly/2n6Ixuh

2 Wikipédia : http://bit.ly/2poJ2he

3 La première manifestation à Idlib :  http://bit.ly/1KlboMn

4 L’armée déployée pour réprimer les manifestations : http://bit.ly/1EvGxrB

5 Manifestations à Idlib : http://bit.ly/1FNoemU

6 Manifestations à Idlib : http://bit.ly/1F8MpHE

7 On brûle des photos de Bachar al-Assad : http://bit.ly/1BnzpNM

8 Déploiement de la Sûreté et des Chabbihas : http://bit.ly/1dvqUex

9 Manifestation de femmes : http://bit.ly/1cY8Gl8

10 Premier martyr dans la ville d’Idlib : http://bit.ly/1esAdvX

11 Grève à Idlib : http://bit.ly/1J3QxhU

12 Funérailles du premier martyr d’Idlib : http://bit.ly/1HK0m33

13 Destruction du portrait de Bachar al-Assad : http://bit.ly/1IYJ5WQ

14 Manifestations du vendredi « Les descendants de Khaled Ibn Walid » : http://bit.ly/1cyjhCy

15 Bataille à Idlib : http://bit.ly/1FuYabN

16 Une femme tuée à Idlib : http://bit.ly/2nzaGWb

17 Funérailles de la martyre Rafah Abadi : http://bit.ly/1QqMfBK

18 Manifestations à Idlib : http://bit.ly/1ALaCbS

19 Condoléances : http://bit.ly/1KNyleE

20 Manifestations nocturnes en soutien aux autres villes syriennes : http://bit.ly/1BKYOBb

21 Rassemblement à Idlib : http://bit.ly/1cYA1DC

22 Rassemblement de femmes devant le palais de justice : http://bit.ly/1AsGNfT

23 Arrestation de femmes à Idlib : http://bit.ly/1SB2wYS

24 Sit-in devant la mosquée Saad : http://bit.ly/1KyCmn6

25 Manifestations-funérailles en l’honneur des deux martyrs : http://bit.ly/1LEOdgc

26 Dispersion d’une manifestation-funérailles : http://bit.ly/1HK0m33

27 Tirs sur les manifestants : http://bit.ly/1eteyUl

28 Mort du fils d’Ahmad Hassoun, Mufti du régime : http://bit.ly/1KF6j1M

29 Manifestation étudiante : http://bit.ly/1Hvcfap

30 Manifestations lors de la grève de la dignité : http://bit.ly/1ALgmSV

31 Manifestation appelant à la grève de la dignité : http://bit.ly/1EXLfOT

32 La grève générale : http://bit.ly/1AOHmk5

33 Blessés dans les manifestations : http://bit.ly/1Bo7bCI

34 La délégation des observateurs de la Ligue arabe visite Idlib : http://bit.ly/1dwg4Vv

35 Manifestations pour accueillir la délégation des observateurs de la Ligue arabe : http://bit.ly/1SB9I79

36 Chant en manifestation : http://bit.ly/1HK8h0g

37 Les révolutionnaires dans la ville : http://bit.ly/1dfy7Pb

38 Manifestation de soutien à l’ASL : http://bit.ly/1FNUYfW

39 Manifestation matinale dans la ville : http://bit.ly/1GIt1Ow

40 Manifestation nocturne à Idlib : https://www.youtube.com/watch?v=6Eg2oOBUYqg

41 Formation de la katiba (bataillon) de l’ASL « Omar al-Mokhtar » : https://www.youtube.com/watch?v=Jg6XItI5n9s

42 Katiba (bataillon) « Ansar al-Haqq » : http://bit.ly/1leESLS

43 Katiba (bataillon) « al-Furqân » : http://bit.ly/1cyuvXQ

44 Invasion d’Idlib : http://bit.ly/1KyjRzc

45 Invasion d’Idlib : http://bit.ly/1FVGAUA

46 Wikipédia : http://bit.ly/1eQIyLI

47 Affrontements entre l’ASL et l’armée du régime : http://bit.ly/1RIWtpz

48 Affrontements à l’intérieur de la ville : http://bit.ly/1BnUqrB

49 Wikipédia : http://bit.ly/2qdxSf5

50 Invasion d’Idlib : http://bit.ly/1FCcB0V

51 Retrait de l’ASL : http://bit.ly/1LEupKj

52 Invasion d’Idlib : http://bit.ly/1Asu3Gf

53 Deux explosions à Idlib : http://bit.ly/1FVPtgY

54 Explosions à Idlib : http://bit.ly/1LEyvC8

55 Déploiement de la Sûreté à Idlib : http://bit.ly/1Bo7kWE

56 Tirs à balles réelles sur les manifestations : http://bit.ly/1SB92yD

57 « Barrages volants » du régime http://bit.ly/1FvpHcZ

58 Tirs d’obus de mortier sur Idlib : http://bit.ly/1dgtVyB

59 « Al-Nosra capture des soldats à Idlib » : http://bit.ly/1SXGyzo

60 « Al-Nosra menace d’assiéger la ville d’Idlib » : http://bit.ly/1FVxKmV

61 Arrivée du premier groupe d’étudiantes libérées : http://bit.ly/1HM0Va6

62 Annonce de la formation d’un centre d’opérations militaires unifié : http://bit.ly/1EY8rwm

63 Début de l’assaut sur la ville d’Idlib : http://bit.ly/1EY8qJ2

64 Prise de contrôle de la ville d’Idlib : http://bit.ly/1APni13

65 Massacre au centre de la Sûreté militaire : http://bit.ly/1G8tYI0

66 Libération des prisonniers du centre de la Sûreté d’Etat : http://bit.ly/1KOoqWb

67 « Les avions de combat bombardent la ville d’Idlib après sa libération » : https://www.youtube.com/watch?v=QggeD7TK4TI

68 Bombardements aux barils sur la ville d’Idlib : http://bit.ly/1dOp6xt

69 Rapport spécial autour des bombardements des civils et des quartiers d’habitation aux barils d’explosifs : http://bit.ly/2e2TL9y

70 « L’armée syrienne, avec le soutien russe, réalise une avancée contre l’opposition à Idlib » : http://bbc.in/2eYwZnS

71 Victimes du bombardement d’un hôpital à Idlib par les Russes : http://bit.ly/2f2PR3h

72 Bombardement russe sur la ville d’Idlib : http://bit.ly/2eSzsNQ

73 Comité de coordination d’Idlib : http://on.fb.me/1Kpu8h6

74 Conseil local d’Idlib http://on.fb.me/1elaxBx

75 Agence d’informations d’Idlib : http://on.fb.me/1Hn6iwb

76 Idlib Press : http://on.fb.me/1ELITZS

77 Idlib Press en anglais : http://on.fb.me/16ywh8H

78 « Dans l’objectif d’un jeune d’Idlib » : http://on.fb.me/1K9SXu1

79 Radio Fresh : http://bit.ly/2qlRKfc

80 Radio Alwane : http://bit.ly/2oSiio1

81 Revue Zeytoun : http://bit.ly/2pFC8Hh

82 Journal Naba’ : http://bit.ly/2qedDRp

83 Le timbre « Je suis un être humain » : http://bit.ly/2oDRnAn

84 Campagne de graffiti : http://bit.ly/1BHlmYX

85 « On la reconstruira » : http://bit.ly/2oPfSWy

86 Action « Nous voulons apprendre » : http://bit.ly/2qe3SCJ

87 « Sur les bancs de l’école » :http://bit.ly/1SrnKBA

88 « Idlib est libre… et après ? » : http://bit.ly/1F7oDNK

89 « Le vaccin de la mort » : http://bit.ly/2oPeWBr

90 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2fle1cA

91 Nombre des détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2fuUcid

92 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/1VwmNyx

Indice delle illustrazioni

Titolo Moussa Ajaoui. Idlib, le choix fatal, 2017. Caricature
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12876/img-1.jpg
File image/jpeg, 41k
Titolo Ammar Abdallah. Camp de déplacés dans le faubourgs d'Idlib, 2016. Photographie
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12876/img-2.jpg
File image/jpeg, 268k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540