Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Berzeh al-balad

Texte intégral

Page de la révolution syrienne. Ne m'impose pas de président, apprends-moi à choisir, 2014

Page de la révolution syrienne. Ne m'impose pas de président, apprends-moi à choisir, 2014

Pancarte. « Dans l'objectif d'un jeune de Berzeh », 2013. Photographie

Pancarte. « Dans l'objectif d'un jeune de Berzeh », 2013. Photographie

1Le quartier de Berzeh al-balad se trouve au nord-est de Damas. Il jouxte à l’ouest le quartier de Roukn al-Dine, au sud la ville de Qaboun, au nord celle de Ma‘raba, et à l’est la banlieue Assad, située à Harasta. L’appellation « Berzeh » (qui peut désigner une hauteur) fait référence au fait que ce quartier surplombe l’agglomération damascène 1. Le mot « al-balad », « centre-ville », le distingue de deux autres quartiers plus résidentiels : « Massaken Berzeh » et « Berzeh Musbaqat al-Sunu‘ ». Non loin se trouvent des habitations construites par le régime pour ses officiers, ainsi que le quartier d’habitat informel ‘Ich al-Warwar, qui abrite une population loyaliste au régime, dont la majorité est de confession alaouite.

2Le 15/03/2011 2, des activistes de Berzeh participent à la manifestation du souk Hamidiyeh à Damas. On les trouve également dans les marches de Douma. Le 25/03/2011, « vendredi de la fierté », a lieu la première manifestation dans le quartier. Sortie de la mosquée al-Salam, elle appelle à la liberté et à soutenir la population de Deraa. Puis les manifestations se succèdent chaque vendredi 3. La manifestation la plus nombreuse est celle du 22/04/2011 4, « Vendredi saint », qui rassemble des milliers de personnes. Un grand nombre d’entre elles sont arrêtées, et les forces du régime ouvrent le feu 5. Les cinq premiers martyrs du quartier tombent ce jour-là, parmi lesquels le martyr Kamal Barakat 6.

3La population continue à manifester de jour 7 et de nuit 8, exigeant la liberté 9 et la chute d’un régime qui n’hésite pas à recourir à la violence 10, aux armes 11 et aux campagnes d’arrestation.

4Le 01/07/2011, « vendredi Dégage ! », le régime autorise pour la première fois des journalistes de CNN 12 à couvrir une manifestation à Berzeh.

5Malgré les lourdes pertes humaines et tous les moyens mis en œuvre pour la répression 13, hommes 14, femmes 15 et écoliers 16 continuent à manifester 17 chaque vendredi tout au long de l’année 2011, exigeant la libération des prisonniers 18, et la liberté pour tous 19.

6En décembre 2011, les habitants du quartier participent à la grève de la dignité 20. Ils ferment leurs commerces 21 et sortent 22 massivement 23 dans la rue.

7La première incursion de l’armée a lieu en février 2012 24. Les tanks du régime envahissent le quartier, et des checkpoints apparaissent dans les rues. Débutent des rafles de grande ampleur. L’artillerie et les avions de combat bombardent 25 le quartier, détruisant les immeubles et poussant les habitants à l’exode 26. L’armée multiplie ses descentes 27, brûlant les commerces et pillant les maisons.

8Peu à peu, l’ASL commence à apparaître, dans l’objectif de protéger les manifestants. Le nombre de ses membres est limité, et la plupart sont originaires du quartier 28.

9Tout au long de l’année 2012, malgré les bombardements 29 et les invasions de l’armée, les habitants persistent à manifester 30, exigeant le départ d’Assad 31.

10Selon un rapport d’Human Rights Watch 32, les forces du régime ont anéanti environ 5,3 hectares de zones d’habitations aux alentours de l’hôpital militaire Tichrine, transformé en quartier général de l’armée. Ces destructions s’étalent sur deux périodes : celle d’octobre 2012 33, et celle allant de février à juillet 2013.

11Tout au long de l’année 2013, les forces du régime assiègent Berzeh al-balad 34, interdisant l’entrée de la nourriture et des médicaments. La situation humanitaire se dégrade considérablement, surtout pendant l’hiver. Il n’y a ni électricité ni combustibles. Les chars et les avions de combat bombardent le quartier quasi-quotidiennement. Les affrontements continuent entre les forces du régime et les factions d’opposition qui s’efforcent de pénétrer dans Damas par Berzeh al-balad 35.

12Au début de l’année 2014 36, un accord de trêve est passé. Il prévoit le retrait de l’armée, la libération des détenus, le retour des denrées alimentaires et des médicaments. Les factions d’opposition s’engagent à cesser leurs attaques sur les forces loyalistes, et à rouvrir les routes qu’elles ont coupées. Les deux parties forment des comités afin de négocier en cas de rupture de la trêve, ce qui contribue à son succès. La question des prisonniers reste cependant un point d’achoppement. En effet, aucun n’est libéré 37.

13Le 30/01/2014 38, le premier ministre du régime, Wael al-Halqi, visite le quartier détruit et promet de réparer les infrastructures. Il encourage les habitants à rentrer chez eux 39.

14Un conflit éclate entre différentes factions d’opposition - dont le front al-Nosra - autour d’un tunnel secret reliant Berzeh à la Ghouta orientale assiégée. Ce tunnel permettait de faire entrer dans la Ghouta du ravitaillement et du matériel médical. La discorde ayant révélé son existence, les combattants de l’opposition sont contraints de le dynamiter 40.

15Fin 2015, le quartier est toujours sous domination des factions d’opposition. La situation y est calme en raison de la trêve.

16Revenons aux débuts du mouvement pacifique. Afin d’organiser les activités révolutionnaires dans le quartier, les militants créent son Comité de coordination 41 et son Conseil local 42. Un centre médical 43 est également fondé. On forme une équipe de Défense civile (Casques blancs) 44 afin de donner les premiers secours aux blessés, de les évacuer pendant les bombardements et d’éteindre les incendies. Le Bureau humanitaire 45 travaille à améliorer les conditions de vie des habitants, et leur propose des emplois dans certains projets.

17Un bureau d’enseignement 46 est créé. Le groupe d’activistes « « Baladi » 47 (« mon pays ») propose des activités éducatives et ludiques 48. Afin de faire connaître la révolution par ses images, deux pages Facebook sont créées, celle du « Tagueur de Berzeh » 49, et celle des « Photos de la révolution syrienne » 50.

18Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 46 victimes 51 et 26 détenus 52 à Berzeh al-balad. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 426 victimes 53 pour la même période.

Notes

1 Wikipédia : http://bit.ly/2pb9OuM

2 Rapport sur la révolution à Berzeh : http://bit.ly/24upSVQ

3 Manifestation du 01/04/2011 : http://bit.ly/1PZAnqu

4 Manifestation du 22/04/2011 : http://bit.ly/214KR2q

5 Tirs sur les manifestants le 22/04/2011 : http://bit.ly/1Qr6sNq

6 Kamal Barakat, premier martyr, 22/04/2011 : http://bit.ly/1XRy9ia

7 Manifestation du vendredi « Azadi », 20/05/2011 : http://bit.ly/1RdPrDp

8 Manifestation nocturne « Va-t’en! », 22/06/2011 : http://bit.ly/24h2Xxd

9 Manifestation du 16/07/2011 : http://bit.ly/214Cp34

10 Crimes perpétrés contre les habitants, 24/06/2011 : http://bit.ly/1LguvqP

11 Tirs sur les manifestants, 03/05/2011 : http://bit.ly/1TrTldT

12 Reportage de CNN, 01/07/2011 : http://bit.ly/24hdpVs

13 « Message des citoyens libres de Berzeh : nous résistons » : http://bit.ly/2pFXtQN

14 Manifestation du 18/07/2011 : http://bit.ly/1oufufT

15 Manifestation de femmes, 07/07/2011 : http://bit.ly/1RTQV8b

16 Manifestation d’écoliers, 22/09/2011 : http://bit.ly/1SH8gSQ

17 Manifestation du 16/09/2011 : http://bit.ly/1PZACSt

18 Manifestation du 10/10/2011 : http://bit.ly/1LyGL69

19 Manifestation nocturne du 19/11/2011 : http://bit.ly/21fNXgz

20 La grève de la dignité : http://bit.ly/1XDHZUI

21 Grève de la dignité, magasins fermés, 11/12/2011 : http://bit.ly/1SHgU3w

22 Manifestation du 11/12/2011 : http://bit.ly/1SHhaQ6

23 Vendredi « Tous sur les places de la liberté », 30/12/2011 : http://bit.ly/1SY7p0w

24 « L’armée envahit Hama, et le quartier de Berzeh à Damas » : http://bit.ly/1RaBOT7

25 Obus lancés par les hélicoptères, 22/07/2012 : http://bit.ly/1pfVf6u

26 Vague de déplacés, 18/07/2012 : http://bit.ly/1TK6IYl

27 « Premiers détails sur l’attaque de Berzeh » : http://bit.ly/1TK5H2m

28 Des membres de l’ASL protègent une manifestation à Berzeh : http://bit.ly/1QucET6

29 Bombardement depuis le site des Recherches scientifiques, 29/08/2012 : http://bit.ly/1XRHlmx

30 Manifestation du 18/05/2012 : http://bit.ly/1Te9DZP

31 Manifestation du 27/06/2012 : http://bit.ly/1pfWMcx

32 Human Rights Watch : « une ville rasée » : http://bit.ly/2dicDW9

33 Destructions rue de l’hôpital Tichrine : http://bit.ly/1TeB6bP

34 « Berzeh, état de siège, bombardements et destructions quotidiennes » : http://bit.ly/1Lm2fZh

35 Berzeh, entre siège et combats : http://bit.ly/1Lm2C6d

36 « Berzeh est le premier quartier à bénéficier de la trêve avec le régime syrien » : http://bit.ly/1LD8Ixo

37 « Raisons du succès de la trêve à Berzeh » : http://bit.ly/1Lmveaa

38 « Al-Halqi à Berzeh » : http://bit.ly/1pgc2pR

39 Berzeh al-balad après la guerre, 2014 : http://bit.ly/1mrS1KV

40 « La trêve de Berzeh menace de voler en éclats » : http://bit.ly/1O2B406

41 Comité de Coordination de Berzeh : http://on.fb.me/1opCPQm

42 Conseil local de Berzeh : http://on.fb.me/1Tc4y3w

43 Centre de médical de Berzeh : http://on.fb.me/1SGAgGm

44 Equipe de Défense civile de Berzeh : http://on.fb.me/1WdTYa5

45 Bureau humanitaire de Berzeh : http://on.fb.me/1Lgwb3K

46 Bureau d’enseignement de Berzeh : http://on.fb.me/1Kas9Pi

47 L’équipe « Baladi » : http://on.fb.me/1mqHSOI « 

48 « Révolutionnaires, certes, mais nous aimons aussi la vie » : http://bit.ly/2oSNAuU

49 Le tagueur : http://bit.ly/1LlILE6

50 Photos de la révolution syrienne à Berzeh, Damas : http://on.fb.me/212h4SN

51 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2kKdN0N

52 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2lEgRuV

53 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/1VwmNyx

Table des illustrations

Titre Page de la révolution syrienne. Ne m'impose pas de président, apprends-moi à choisir, 2014
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12831/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 437k
Titre Pancarte. « Dans l'objectif d'un jeune de Berzeh », 2013. Photographie
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12831/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 524k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540