Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Banias

Texte intégral

Activistes de Banias Attention ! Tu es à Banias, pas en Israel !  2011, Graffiti

Activistes de Banias Attention ! Tu es à Banias, pas en Israel !  2011, Graffiti

La liberté syrienne. Banias, 2011, Photograph

La liberté syrienne. Banias, 2011, Photograph

1La ville de Banias se situe au nord-ouest de la Syrie, sur la mer Méditerranée, à une quarantaine de kilomètres au nord de Tartous, dont elle dépend administrativement. Son site remonte à la préhistoire. Ville phénicienne appartenant au royaume d’Arwad, elle abritait un port important. À l’époque grecque, elle fut appelée « Balania », qui signifie « les bains ». Ce nom a ensuite évolué jusqu’à devenir « Banias » 1

2On y trouve d’importants sites archéologiques et historiques. Le plus éminent est la citadelle de Marqab dont la construction remonte au cinquième siècle de l’Hégire. Dominant la mer, les collines et les hauteurs voisines, elle jouit d’une position stratégique avantageuse et a joué un rôle important dans toutes les guerres et campagnes militaires dont la région a été témoin.

3Banias est connue comme centre d’industrie pétrolière. On y trouve une raffinerie, et le premier port pétrolier du pays, qui exporte la production syrienne vers les marchés internationaux 2

4Durant le soulèvement de 1982, les commerçants de Banias se mettent en grève pour protester contre le massacre de Hama et les autres campagnes militaires menées contre les civils par le régime de Hafez al‑Assad. Ils se font arrêter en masse par les services de la Sûreté. Une personnalité locale, le cheikh Abdessalam Ayrout, se joint alors aux protestations. Il est enlevé et transféré dans la ville de Lattaquié. Sa destinée reste inconnue depuis ce jour 3. À cette période, le régime parvient à étouffer la contestation. 

5Le 18/03/2011 4, « vendredi de la dignité », Banias fait partie des toutes premières villes 5 à se soulever dans le contexte de la révolution syrienne. Le cortège sort de la mosquée al‑Rahman après un sermon enflammé du cheikh Anas Ayrout. Il invoque la nécessité pour le régime de faire cesser l’injustice. 

6Le nombre des participants atteint les cinq mille. Au son des appels à la liberté, ils marchent en direction de la place al‑Mahatta, non loin de la mosquée, et l’occupent plusieurs heures 6. Les habitants de Banias continuent ensuite à sortir massivement 7 dans les rues pour exiger la chute du régime 8

7Un mois plus tard 9, la révolution s’est solidement ancrée dans la ville. Les rues se remplissent de manifestants de plus en plus nombreux 10. Le 10/04/2011, le jeune Oussama al‑Cheikha tombe sous les balles de la Sûreté 11. C’est le premier martyr de Banias, et de grandes manifestations accompagnent ses funérailles 12

8Le jour suivant, 11/04/2011 13, des Chabbihas font une descente au village de Bayda, situé dans les environs de Banias. Ils arrêtent tous les hommes et les rassemblent sur la place principale, où ils leur infligent supplices et humiliations 14 tout en les forçant à acclamer Bachar al-Assad 15. Une vidéo montrant ces scènes se répand par la suite, captant l’attention des médias internationaux et créant un choc profond un peu partout dans le monde. Le régime tente alors de repousser l’accusation, prétendant que ces crimes ont eu lieu en Irak et non dans la campagne de Banias. Mais des photos, des témoignages et d’autres vidéos démentent cette version 16. Pour apaiser la colère internationale, le régime démet de ses fonctions Amjad Abbas, président du département de la Sûreté politique à Banias, qui apparait dans les vidéos en train d’orchestrer la torture 17.

9Les forces du régime se retirent du village deux jours plus tard, et stationnent à ses abords. Elles ont enlevé plus de deux cent hommes, pillé les magasins et les habitations 18.

10Le 13/04/2011 19, plus de cinq-mille femmes de Bayda manifestent, agitant des roses et demandant la libération de leurs hommes 20. Cette marche féminine est la plus massive de la révolution syrienne. Elles coupent l’autoroute internationale Tartous‑Lattaquié 21.  

11Le lendemain, 14/04/2011 22, un accord est passé entre le régime et les cheikhs de Banias. Les prisonniers doivent être libérés, l’armée ne doit pénétrer qu’en des points précis de la ville et des villages, et ne pas s’en prendre aux manifestants pacifiques. Les responsables des abus doivent rendre des comptes. 

12Bien que la ville soit soumise à un siège impitoyable - prélude à une invasion de l’armée - les habitants sortent à nouveau dans la rue par milliers.  Des affrontements ont lieu avec la Sûreté le 15/04/2011 23, « vendredi de la détermination », et le 22/04/2011 24, « Vendredi saint ».

13L’invasion de Banias commence au matin du 03/05/2011 25. Les forces de la Sûreté entrent dans la ville 26 et procèdent à des rafles. Les habitants tentent de bloquer les rues et les accès des quartiers 27. À la fin du premier jour, les opérations ont fait six victimes. Parallèlement, quatre femmes sont tuées par balles 28 et bien d’autres blessées dans une manifestation féminine au village d’al‑Marqab, évènement bientôt connu comme « massacre de la citadelle Marqab ». À la fin de la semaine, 450 personnes ont été arrêtées. La moitié seront relâchées ultérieurement. Après une coupure de sept jours, l’eau et l’électricité reviennent dans la ville 29

14Le 13/05/2011, le régime annonce la fin des opérations militaires et le début de son retrait 30. La ville est pleine de checkpoints. Environ vingt bâtiments sont occupés par l’armée et transformés en casernes. Des dizaines de personnes sont encore en détention, et des membres de la Sûreté sont disséminés partout. La ville est désormais découpée sur une base confessionnelle. Les habitants, qui ont l’habitude de pratiquer la chasse, n’en ont plus le droit. Tout cela provoque un effondrement de leur niveau de vie. 

15Suite aux persécutions subies par la population tout au long de l’année 2012, un certain nombre de jeunes hommes commencent à former des groupes armés. Le 18/03/2013 31, ils annoncent la formation des katibas (bataillons) Nasr al‑Islam. Ces dernières réalisent de petites opérations, comme l’attaque du barrage de Ras al‑Naba‘ 32, et celle du commissariat de Sahm al‑Bahr 33.

16Le 02/05/2013, les forces du régime, assistées par les Chabbihas et les membres de la Défense Nationale, envahissent le village de Bayda et le quartier de Ras al‑Naba‘ à Banias. Des dizaines d’enfants, de femmes et de vieillards sont froidement égorgés à l’arme blanche 34, puis rassemblés et brûlés 35. Certains sont brûlés vifs. Le nombre de victimes déclaré, morts et blessés confondus, atteint les 200 personnes 36. La ville est bombardée à l’artillerie 37, et de nombreux quartiers ‑ dont al‑Rahman, al‑Taqwa, et al‑Qalaa ‑ subissent eux aussi des invasions. Des centaines de personnes s’enfuient 38. Le massacre est largement condamné au niveau international. Le régime se justifie par la perte de sept soldats dans une attaque qu’aucun groupe de l’opposition n’a revendiqué. Les seuls médias à avoir évoqué ces faits sont les siens 39

17Tout au long des années 2014 et 2015, le régime reprend un contrôle absolu sur la ville. La réalité démographique de la région 40 - composée d’habitants alaouites et sunnites - ne permet pas la poursuite de l’élan populaire qui avait marqué les débuts. 

18Pour revenir aux débuts du mouvement pacifique, les activistes lancent un certain nombre d’initiatives. Parmi elles, on peut citer le Comité de coordination de Banias 41, son Bureau de la communication 42, ainsi que le groupe « Dans l’objectif d’un jeune de Banias » qui documente les évènements en images 43

19Bien des artistes ont produit des œuvres évoquant le massacre de Banias. Parmi eux, Delawer Omar 44, Wissam al‑Jazairi 45, Alice al‑Khatib 46, Dima al‑Malika 47. Un graffiti apparu sur les murs de la ville proclame « Attention ! Tu es à Banias, pas en Israël ! » 48. La série des « Timbres de la révolution syrienne », lancée par Ammar al‑Bek, en consacre un à Ahmad al-Bayassi 49. Cet homme, témoin des évènements de Bayda, avait eu le courage de démentir la version du régime, selon laquelle ces scènes de torture s’étaient déroulées en Irak. 

  • 50 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2kXKOl
  • 51 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2mke72F
  • 52 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/ (...)

20Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 11 victimes 50  et 5 détenus 51 à Banias. La Base de données des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 98 victimes 52 pour la même période.

Notes

1  Wikipédia : http://bit.ly/2oDZDjU

2  « Banias, ville et histoire » : http://bit.ly/1nBtrc3

3 Wikipédia : http://bit.ly/2oDZDjU

4 La manifestation du 18/03/2011 à Banias : http://bit.ly/2paRvGm

5 La première manifestation à Banias : http://bit.ly/1QM92w5

6 « Journal de la révolution à Banias » : http://bit.ly/1Vw5Vro

7 « La révolution à Banias, les manifestations » : http://bit.ly/1SOOpAO

8 Manifestations à Banias : http://bit.ly/1PFMkXI

9 Manifestations à Banias : http://bit.ly/1SOOpAO

10 « Manifestations des linceuls » : http://bit.ly/1Vwd1w5

11 Martyrs de Banias : http://bit.ly/2qe3uRO

12 Funérailles du martyr Oussama al-Cheikha : http://bit.ly/1QMt2i8

13 Assaut des Chabbihas sur les villages de Banias : http://bit.ly/1FNnwrH

14 Torture des habitants de Bayda : http://bit.ly/1PFQwWQ

15 Tirs à feu nourri sur le village de Bayda : http://bit.ly/1HqOv7m

16 Démentis apportés à la version du régime : http://bit.ly/1LzgRAc

17 Destitution du responsable des évènements de Bayda : http://bit.ly/1KflWN5

18 Récit d’un témoin des évènements à Bayda : https://www.youtube.com/watch?v=H2wxwJC8SMQ

19 Manifestation pacifique des femmes de Bayda : http://bit.ly/1L2wlq9

20 « Les femmes de Bayda demandent la libération des détenus » : https://www.youtube.com/watch?v=Zku0JqWGI_8

21 La plus grande manifestation féminine en Syrie : http://bit.ly/1SxOhnA

22 Accord de Banias : http://bit.ly/1HDuHD4

23 « Vendredi de la détermination, Banias » : http://bit.ly/23z5Ucb

24 « Vendredi saint » : http://bit.ly/1SpRBkU

25 Siège de Banias, Wikipédia : http://bit.ly/2pFFKsR

26 Assaut de Banias : http://bbc.in/1WSIfPf

27 « L’armée syrienne envahit Banias » : http://bbc.in/1KghsKS

28  « Martyres de la liberté, citadelle de Marqab » : http://bit.ly/1Po75VG

29 « Libération des prisonniers et retour de l’électricité » : http://f24.my/1NGoKCC

30 « L’armée syrienne annonce la fin des opérations à Banias » : http://bit.ly/1QMxVrD

31 Formation des katibas Nasr al-Islam : http://bit.ly/1cVgN1N

32 Attaque des checkpoints à Banias : http://bit.ly/1FJEWUc

33 Attaque d’un commissariat à Banias : https://www.youtube.com/watch?v=CTub35W4TnU

34 Massacre de femmes et d’enfants : https://www.youtube.com/watch?v=mohqgSDFQ-Q

35 « Les corps sont rassemblés puis brûlés »: https://www.youtube.com/watch?v=6aJFR3_Yjgg

36 Massacres à Banias : http://bit.ly/1RRIvPa

37 Bombardement de Banias : http://bit.ly/1Abklrz

38 Fuite des habitants de Banias : http://bit.ly/1PKAITg

39 Soldats tués à Banias : http://bit.ly/1HrddEJ

40 Réalité démographique de Banias : http://bit.ly/20yBHHQ

41 Comité de Coordination de Banias : http://on.fb.me/1nUWeIH

42 Bureau de la communication de Banias : http://on.fb.me/1nEL9LQ

43 « Dans l’objectif d’un jeune de Banias »  : http://on.fb.me/20dIMRb

44 « Banias a appelé au secours… »  http://bit.ly/2oPBO3S

45 « Les noces de Banias » : http://bit.ly/2oSvPff

46 Œuvre de l’artiste Alice al-Khatib : http://bit.ly/2pbaY9y

47 Massacre de Banias : http://bit.ly/2oEaTwQ

48 Graffiti : http://bit.ly/2oPyuWo

49 « Le martyr de la vérité » : http://bit.ly/2qeeLSm

50 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2kXKOlu

51 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2mke72F

52 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/2kXInPR

Table des illustrations

Titre Activistes de Banias Attention ! Tu es à Banias, pas en Israel !  2011, Graffiti
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12825/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 482k
Titre La liberté syrienne. Banias, 2011, Photograph
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12825/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 467k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540