Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chroniques de la révolte syrienne

 | 
Mémoire créative de la révolution syrienne

Adra

Texte intégral

Diala Brisly. Grève de la faim, 2013. Dessin

Diala Brisly. Grève de la faim, 2013. Dessin

1La ville d’Adra est située 25 kilomètres au nord-est de Damas. Elle dépend administrativement du district de Douma, dans le gouvernorat de Rif Dimachq. Elle jouxte Douma à l’ouest et Dhmeir à l’est.

2Près de la ville se trouve une cité industrielle parmi les plus grandes de Syrie. Différentes industries sophistiquées, commerciales, chimiques et automobiles, y ont leurs usines. On y trouve également une usine de ciment et de gaz, et une zone de Duty Free. À proximité se situaient les logements des ouvriers, qui, par la suite, sont devenus une nouvelle agglomération, appelée « nouvelle Adra », ou bien Adra al-Oumaliyeh (ville ouvrière d’Adra).

3La ville tire son nom d’une plaine de la région, nommée « Adhra » (« la vierge ») et fut un centre historique chrétien à l’époque des Ghassanides 1

4La ville est délimitée à l’ouest par la « prison d’Adra » – prison centrale de Damas et l’une des plus grandes de Syrie – et à l’est par l’aéroport militaire de Dhmeir, ainsi que par un grand nombre de casernes et de terrains réservés à l’armée. 

5Lorsque la contestation pacifique voit le jour en mars 2011, cette géographie rend impossible toute participation de la ville au mouvement. 

6Le 12/12/2013 2, le Front islamique et le Front al-Nosra, présents dans la Ghouta orientale, parviennent à envahir Adra al‑Balad, ainsi que Adra al‑Sina‘iyeh (la ville industrielle) et Adra al-Oumaliyeh (la ville ouvrière), où le Front al-Nosra fait au moins dix victimes civiles. À partir du 15/03/2014 3, ils contrôlent l’ensemble de la région et les collines qui l’entourent. 

7Les forces du régime assiègent alors la ville 4. Elles y coupent l’électricité et les communications, y interdisent l’entrée des denrées alimentaires, commencent à la bombarder, ayant recours aux missiles et aux barils d’explosifs. Les infrastructures et les habitations sont en grande partie détruites. Beaucoup de gens se réfugient dans les localités plus sûres de la Ghouta orientale, comme Dhmeir. 

8Le 02/03/2014, les forces du régime lancent sur la zone des bombes contenant du gaz toxique. Le Centre de documentation des violations en Syrie 5 recense quatre victimes. 

  • 6 « Le président syrien s’enquiert de la situation des déplacés d’Adra » : http://bbc.in/1S3GF8R

9Le 12/03/2014, Bachar al‑Assad visite plusieurs écoles transformées en centre d’accueil à proximité d’Adra. Certains déplacés viennent de la ville ouvrière 6

10Le 25/09/2014 7, suite au repli du Front islamique dans la Ghouta orientale 8, les forces du régime reprennent la ville. Mohammed Cha‘ar, ministre de l’Intérieur, et Hussein Makhlouf, gouverneur du Rif Dimachq, s’y rendent alors en visite 9

11La prison d’Adra, quant à elle, est restée sous contrôle du régime tout au long de ces années. De nombreux rapports dénoncent la surpopulation carcérale qui s’y pratique. Selon un rapport du Centre de documentation des violations en Syrie 10, elle accueillerait fin 2015 plus de 10 000 11 détenus alors qu’elle est conçue pour en recevoir 2600. Les mauvais traitements y ont cours, surtout dans la section des femmes, où les prisonnières subissent des harcèlements de la part de leurs geôliers. Le 01/07/2013, en réaction à ces abus et pour protester contre leur maintien en détention arbitraire 12, les femmes détenues débutent une grève de la faim. 

  • 13 Allouche à « Syrie net » : « Nous n’avons pas libéré la prison d’Adra » : http://bit.ly/2dngZdc

12En septembre 2015, le Front islamique, dirigé par Zahran Allouche, prend le contrôle des collines entourant la prison 13. Le régime dispose alors ses forces tout autour du bâtiment.  

13Le Comité international de la Croix Rouge 14 visite pour la première fois la prison en 2015, et ses membres s’entretiennent avec des prisonnières.

14Fin 2015 Adra al‑Balad, Adra  al‑Sina‘iyeh et Adra al-Oumaliyeh sont toujours sous domination du régime, et seuls les résidents peuvent y pénétrer. 

15Pour revenir au mouvement pacifique à ses débuts, les habitants fondent un Conseil local 15, un centre médical 16 et un centre humanitaire 17 dépendant du bureau unifié de la Ghouta orientale.  

  • 18 « Non à la prison » : http://bit.ly/2rKaBFt
  • 19 « Solidarité avec les détenues d’Adra » : http://bit.ly/2sjoJ5X
  • 20 « Le Syrien Karabet raconte l’enfer des prisons dans son pays » : http://bit.ly/1MI5OzR
  • 21 « Voyage vers l’inconnu, mon journal des prisons syriennes », traduction française « Treize ans da (...)

16De nombreux artistes soutiennent la grève de la faim des prisonnières 18 et produisent des œuvres pour exprimer leur solidarité 19. Des témoignages de détenus à la prison d’Adra – parus avant 20 et pendant la révolution 21 –sont disponibles.

  • 22 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2lwD0J
  • 23 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2lwIjsh
  • 24 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/ (...)

17Depuis les débuts de la révolution jusqu’à la fin de l’année 2015, le Centre de documentation des violations en Syrie recense 391 victimes 22 et 97 détenus 23 originaires de Adra. La Base de donnée des martyrs de la révolution syrienne fait état, quant à elle, de 328 victimes 24 pour la même période.

Notes

1  Wikipédia : http://bit.ly/2sjtWua

2 « Des combattants islamistes tuent des civils à Adra » : http://bbc.in/25Q6hA9

3 « L’Armée de l’Islam parachève la libération d’Adra et de ses alentours » : http://bit.ly/1T2gGSl 

4 « L’armée syrienne assiège Adra » : http://bit.ly/1qGJirf

5 Centre de Documentation des Violations en Syrie, rapport spécial : http://bit.ly/1SkojjT

6 « Le président syrien s’enquiert de la situation des déplacés d’Adra » : http://bbc.in/1S3GF8R

7  « L’armée reprend le contrôle sur la ville ouvrière d’Adra » : http://bbc.in/1WFPKsD

8 « Motifs de la brusque chute d’Adra » : http://bit.ly/22iNQiV

9 « Une grande délégation officielle syrienne visite la ville ouvrière d’Adra » : http://bit.ly/22ubezp

10 « La prison pour femmes d’Adra se transforme en un centre de Sûreté comme un autre » : http://bit.ly/1Rxw3oF

11 Prison d’Adra, Wikipédia : http://bit.ly/2rw4FPR

12  « Ta grève est un cri de liberté » : http://bit.ly/2rq4KCg

13 Allouche à « Syrie net » : « Nous n’avons pas libéré la prison d’Adra » : http://bit.ly/2dngZdc

14  « Les prisonnières politiques sont une arme de guerre » : http://bit.ly/1Veeg6j

15 Conseil local d’Adra et de ses alentours : http://bit.ly/23pKY6u

16 « Réalité des points médicaux dans la Ghouta orientale » : http://bit.ly/1SFg5Dm

17 Bureau humanitaire unifié de la Ghouta orientale : http://bit.ly/22iCDiD

18 « Non à la prison » : http://bit.ly/2rKaBFt

19 « Solidarité avec les détenues d’Adra » : http://bit.ly/2sjoJ5X

20 « Le Syrien Karabet raconte l’enfer des prisons dans son pays » : http://bit.ly/1MI5OzR

21 « Voyage vers l’inconnu, mon journal des prisons syriennes », traduction française « Treize ans dans les prisons

syriennes » Aram Karabet, Actes Sud 2013 :http://bit.ly/2rK7jSI

22 Nombre de victimes selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2lwD0Jb

23 Nombre de détenus selon le Centre de documentation des violations en Syrie : http://bit.ly/2lwIjsh

24 Nombre de victimes selon la Base de données des martyrs de la révolution syrienne : http://bit.ly/2cLYT57

Table des illustrations

Titre Diala Brisly. Grève de la faim, 2013. Dessin
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/12813/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 401k

© Presses de l’Ifpo, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540