Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Atlas du Liban

 | 
Éric Verdeil
, 
Ghaleb Faour
, 
Mouin Hamzé

Partie 6 – Urbanisme, aménagement et gouvernance territoriale

La coopération internationale au secours du développement local

Jihad Farah et Wassim Abdelsater

Résumé

Le Liban dépend fortement de l’aide internationale, qui est de plus en plus investie dans le développement local, à travers de multiples acteurs, canaux et registres d’intervention (coopération décentralisée, aide au développement, aide d’urgence…). Cette diversité exprime la compétition et la complémentarité des bailleurs de fonds dans un pays jugé stratégique.

Texte intégral

1De nombreuses municipalités libanaises entretiennent des relations avec des collectivités locales sur les cinq continents. Souvent protocolaires et assez anciennes, elles reflètent la géographie de l’émigration libanaise (Amérique Latine, Australie, États-Unis…) ou les affinités culturelles (pays francophones : France, Belgique). Les approches traduisant la volonté d’un soutien plus ambitieux au développement local ont émergé récemment, dans le contexte de l’essor de l’action municipale au Liban, alors que les institutions internationales voient dans la coopération décentralisée un potentiel levier de développement pour les Suds. Si les relations interpersonnelles jouent un rôle décisif dans les coopérations, les réseaux de collectivités territoriales comme MedCities et Cités et gouvernements locaux unis, ainsi que les services nationaux de coopération internationale (surtout pour la France et l’Italie) fournissent un cadre incitatif au développement de ces coopérations décentralisées à travers leurs campagnes de communication et les moyens en faveur de la mise en réseau.

2Comme le montrent les coopérations décentralisées franco-libanaises, les échelons territoriaux impliqués et les secteurs d’intervention concernés peuvent être très variés. Ainsi du côté français, on retrouve des conseils régionaux et généraux, des communes et des intercommunalités, du côté libanais des municipalités et unions municipales. Si les échanges culturels constituent un pan important des coopérations, le développement des capacités institutionnelles, l’aménagement du territoire, la fourniture des services de base et le développement agricole et rural s’affirment. En raison du savoir-faire et des capacités techniques requis, les programmes et projets de coopération décentralisée les plus divers concernent surtout les grandes villes libanaises et les unions municipales les plus dynamiques.

3Outre la coopération décentralisée, nombre d’agences et de programmes liés à l’ONU et l’Union Européenne ainsi que des agences nationales de coopération lancent des actions locales, dans des domaines très diversifiés. Les régions rurales et périphériques sont ici les plus concernées.

Figure VI-15 : Géographie de la coopération décentralisée française

Figure VI-15 : Géographie de la coopération décentralisée française

4Ce foisonnement d’interventions de développement soutenues par des financements extérieurs au Liban pose la question de leur cohérence. De fait, la géographie de l’intervention des acteurs internationaux indique autant des logiques de complémentarité que de compétition. La cartographie des projets de développement au niveau municipal et des villages de USAID, de l’Union Européenne et du Fond Koweitien de Développement depuis 2005 montre une répartition territoriale de fait entre ces trois acteurs : les superpositions des interventions concernent moins de 9% des municipalités et villages. Cette géographie prioritaire cible les besoins urgents : le Sud après la guerre de 2006 et les régions rurales très défavorisées du Akkar et de Danniyé. La concentration dans le caza de Jezzine s’explique davantage par le dynamisme de l’union municipale et les liens qu’elle entretient avec les agences de développement et les bailleurs de fonds. Les actions menées privilégient le soutien au développement des services de base municipaux (plus de 77% des projets), le reste concernant la participation de la population aux décisions locales (15%) et le développement institutionnel (6%).

Figure VI-16 : Géographie de l’aide au développement au niveau municipal de USAID de l’Union Européenne et du Fond Koweitien de Développement

Figure VI-16 : Géographie de l’aide au développement au niveau municipal de USAID de l’Union Européenne et du Fond Koweitien de Développement

5Plus récemment, en réponse au défi du flux considérable de réfugiés syriens, la coordination inter-agences du Haut Commissariat aux Réfugiés de l’ONU est devenue un vecteur essentiel de l’intervention d’un grand nombre d’acteurs internationaux, qui concerne ici autant l’aide d’urgence que l’aide au développement. La nécessité du soutien aux communautés hôtes s’est imposée, autant pour l’amélioration de l’aide aux réfugiés que pour renforcer la stabilité du pays. La coordination inter-agences identifie les zones prioritaires d’intervention grâce à la classification des « unités cadastrales vulnérables ». Ces localités reçoivent les plus forts contingents de refugiés inscrits auprès de l’agence et concentrent une proportion élevée de population pauvre. La carte des unités cadastrales vulnérables signale celles qui ont bénéficié de l’intervention d’une ou plusieurs agences jusqu’en juillet 2015. La répartition des localités vulnérables diffère sensiblement de la géographie d’intervention des agences de développement. Les régions rurales du Nord et de la Bekaa sont les principales bénéficiaires, car c’est là que se concentrent les camps provisoires (tentes et matériaux précaires) des réfugiés. Mais les zones urbaines, qui reçoivent également de nombreux réfugiés, sont aussi concernées.

Figure VI-17 : Unités cadastrales vulnérables et interventions des agences liées à la coordination inter-agences du HCR

Figure VI-17 : Unités cadastrales vulnérables et interventions des agences liées à la coordination inter-agences du HCR

Table des illustrations

Titre Figure VI-15 : Géographie de la coopération décentralisée française
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/10986/img-1.png
Fichier image/png, 137k
Titre Figure VI-16 : Géographie de l’aide au développement au niveau municipal de USAID de l’Union Européenne et du Fond Koweitien de Développement
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/10986/img-2.png
Fichier image/png, 216k
Titre Figure VI-17 : Unités cadastrales vulnérables et interventions des agences liées à la coordination inter-agences du HCR
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/10986/img-3.png
Fichier image/png, 310k

© Presses de l’Ifpo, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540