Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Atlas du Liban

 | 
Éric Verdeil
, 
Ghaleb Faour
, 
Mouin Hamzé

Partie 1 – Géopolitique : un pays bouleversé

L’implantation des réfugiés syriens au Liban

Fabrice Balanche et Éric Verdeil

Résumé

L’arrivée de plus d’un million de réfugiés syriens au Liban représente un bouleversement démographique, économique et social pour le Liban. Installés pour environ les deux tiers d’entre eux dans le Nord et la Bekaa, les réfugiés constituent une population plus jeune qui dans de nombreuses localités supplante la population résidente. Ils vivent dans des conditions d’une grande précarité même si les camps n’accueillent qu’à peine 20% d’entre eux.

Texte intégral

Un bouleversement démographique et spatial

1L’installation de réfugiés syriens au Liban s’est intensifiée à partir du début de l’année 2013. Un palier d’environ 1,2 millions de personnes enregistrées par le Commissariat des Nations Unis aux Réfugiés (UNHCR) est atteint en 2015, sachant que certains arrivants ne sont pas enregistrés (environ 200 000) et qu’il est estimé que 200 000 Syriens vivaient au Liban début 2011. Cette chronologie reflète l’intensification des combats en Syrie. Les réfugiés proviennent essentiellement des régions centrales de la Syrie, notamment celles touchées par les combats, de Deraa à Alep en passant par les banlieues de Damas, le Qalamoun, Homs et Idlib.

Figure I-10 : évolution du nombre de réfugiés syriens

Figure I-10 : évolution du nombre de réfugiés syriens

2Les principales régions d’installation au Liban sont la Bekaa centrale et l’Anti-Liban (Arsal), le Akkar et enfin le Mont-Liban. Toutefois, les réfugiés s’installent progressivement sur tout le territoire libanais, y compris vers le Sud, où leur nombre reste toutefois inférieur à celui des Palestiniens installés depuis 1948. Dans la Bekaa centrale, le nombre de réfugiés surpasse celui des résidents. On assiste donc à un véritable bouleversement spatial et social, l’apport de populations étant globalement de l’ordre de 30%, et pouvant aller jusqu’au double dans certaines localités.

Figure I-11 : répartition de la population au Liban

Figure I-11 : répartition de la population au Liban

3Les logiques d’implantation sont variables : les plus aisés des réfugiés s’installent à Beyrouth, où beaucoup de migrants disposent de liens familiaux ou de travail, comme dans la Bekaa ou le Akkar, zones de travail agricole saisonnier. Une préférence pour les zones sunnites est manifeste, comme le montre la carte des implantations au Akkar, mais on n’observe aucun caractère systématique des regroupements communautaires.

Figure I-12 : Implantation des réfugiés syriens dans le Akkar

Figure I-12 : Implantation des réfugiés syriens dans le Akkar

Le logement

4L’installation des réfugiés s’effectue dans une grande précarité. Fin 2014, près de 60% d’entre eux sont logés dans des appartements ou des maisons, et environ 40% dans des campements ou des chantiers, garages, entrepôts, etc. Avec la prolongation de la situation, le paiement de loyers est de plus en plus difficile. Les trois-quarts des familles, obligées de cohabiter, endurent surpeuplement et promiscuité.

Figure I-13 : le logement des réfugiés

Figure I-13 : le logement des réfugiés

5Les campements, majoritairement de petite taille, sont localisés principalement dans la Bekaa et dans le Akkar, grâce aux réseaux déjà construits par les migrants saisonniers qui avaient déjà l’habitude d’y résider. Les ONG et organisations internationales y installent, en coordination avec les municipalités, des infrastructures sanitaires minimales. L’alimentation en électricité, quand elle existe, se fait illégalement. Les incendies domestiques sont fréquents.

Figure I-14 : les camps de réfugiés syriens

Figure I-14 : les camps de réfugiés syriens

Table des illustrations

Titre Figure I-10 : évolution du nombre de réfugiés syriens
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/10741/img-1.png
Fichier image/png, 20k
Titre Figure I-11 : répartition de la population au Liban
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/10741/img-2.png
Fichier image/png, 108k
Titre Figure I-12 : Implantation des réfugiés syriens dans le Akkar
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/10741/img-3.png
Fichier image/png, 267k
Titre Figure I-13 : le logement des réfugiés
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/10741/img-4.png
Fichier image/png, 47k
Titre Figure I-14 : les camps de réfugiés syriens
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/10741/img-5.png
Fichier image/png, 247k

© Presses de l’Ifpo, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540