Version classiqueVersion mobile

Liban, espaces partagés et pratiques de rencontre

 | 
Franck Mermier

Témoignages

La paix à la libanaise, ou l’art de la réconciliation sans modération !

Lokman Slim
Traduction de Candice Raymond

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je commencerai par le commencement – celui de mon histoire de l’obsession des Libanais pour la réconciliation, et non le commencement de l’Histoire, celle des Libanais, dont je ne prétends pas posséder une connaissance suffisante pour m’habiliter à en parler1.

Cela vous surprendra peut-être que mon histoire ait un commencement précis dans le temps – mais même précis au jour près, et peu s’en faut pour que j’en dise l’heure. C’était il y a presque dix ans jour pour jour, le 11 octobre 19952, dans la cohue de ce que l’on a appelé les réconciliations de la Montagne. Ce jour-là, pour une raison quelconque, j’étais en train de décortiquer le Nahâr – peut-être était-ce une journée d’octobre ensoleillée et je prétextais cette lecture approfondie du journal pour faire durer mon exposition au soleil matinal – je disais : j’étais en train de décortiquer le Nahâr quand je suis tombé sur la déclaration d’un député de la Montagne qui anticipait la réconciliation programmée pour les jours suivants...

Auteur

Éditeur, écrivain
Candice Raymond (Traducteur)

© Presses de l’Ifpo, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search