Version classiqueVersion mobile

Ville à vendre

 | 
Christine Auclair

Troisième partie. Les citadins Madrasi dans la mouvance “libérale” : Vers de nouvelles stratégies d’appropriation de l’espace

Glossaire

Texte intégral

1 Traduction et signification des termes employés dans le texte (marques par : *). La plupart des termes sanskrits, hindis, tamouls, anglais, sont employés indifféremment dans le parler indien madrasi.

2Acre : unité de surface égale à 4048,86 m2.

3Adi-dravida : néologisme désignant les intouchables.

4Agraharam : quartier de résidence réservé aux Brahmanes.

5Broker : courtier. Dans le secteur foncier et immobilier, agent intermédiaire entre les propriétaires et les futurs acheteurs.

6Builder : opérateur privé du secteur de la construction, à la fois réalisateur, maître d’œuvre et maître d’ouvrage des projets. Il se distingue du promoteur (promoter), qui ne se constitue pas maître d’œuvre.

7Bungalow : terme d’origine anglo-indienne (de bangla, “du Bengale”), décrivant à l’origine une habitation du Bengale, maison basse entourée de verandas. Par extension, habitation de plain-pied (voir King A.D. The Bungalow : the Production of a Global Culture. London, Routledge à Kegan Paul, 1984, 310 p.).

8Bustee : bidonville, dans le nord de l’Inde.

9Cantonment : terme militaire britannique désignant le lieu d’habitation des troupes. Par extension, lieu d’habitation des colons.

10Chawl : bidonville ou habitat taudifié, dans la région de Bombay.

11Cheri (ou ceri, tamoul) : hameau des intouchables. A l’origine, le terme a un sens plus restreint ; cheri s’oppose à ur, la ville, et désigne un habitat adjacent à la ville ou au village. Les cheri des périodes anciennes et médiévales sont devenus des villes et villages (tout en gardant parfois, dans leur noms de ville ou village, la racine ceri tels Puducceri, Mananjeri, Kuduvanjeri, ou Pondichéry), et les quartiers où résident les intouchables sont dès lors appelés cheri (voir Rajamanickam M. “Ceris”, pp. 182-183. in : NAMBIAR (P.K.) Census of India 1961 ; Slums of Madras City. New Delhi, Government of India, 1965).

12Colony (colonie) : terme générique désignant des périmètres d’habitat (maisons individuelles le plus souvent) planifié par la puissance publique sous forme de lotissements acquis et aménagés par des particuliers ou des groupements (coopératives) de propriétaires. La définition du terme colony de la période coloniale est donnée ainsi par MURAY en 1888 (cité par King (A.D.) Colonial Urban Development, 1976) : “un district ou quartier habité par un ensemble de personnes ayant la même occupation, implanté parmi d’autres”.

13Contractor : entrepreneur du bâtiment de manière générale. Il existe plusieurs types de contractor : le main-contractor, qui se charge de l’ensemble des opérations de la construction d’un ouvrage ; le labour-contractor, dont la tâche est uniquement d’assurer la gestion du travail sur le chantier : le petty-contractor, un intermédiaire chargé de mobiliser des équipes de main-d’œuvre non qualifiée.

14Crore : unité de mesure indienne Egale à cent lakh ou dix millions.

15Dubash (ou bashi) : désigne littéralement une personne qui parle deux langues ou un interprète, et contient, en connotation, le rôle d’intermédiaire ou de messager. Ce terme a disparu au début du xixème siècle pour être remplacé par les termes plus administratifs de interpreter, accountant, secretary, manager (voir Neild-Basu (Susan) “The Dubashes of Madras”, Modern Asian Studies, vol. 18, part no 1, February 1984, pp. 1-31).

16Flat : appartement indépendant d’une ou plusieurs pièces, situé dans une construction et pourvue de services domestiques tels que l’eau, le bain et les latrines, qui sont utilisés exclusivement par le ménage ou partagés avec d’autres familles. On inclut aussi les pièces indépendantes avec ou sans services domestiques. Le vocable “flat” (ou flett) est davantage employé qu’“appartement” (apartment). Il désigne à l’origine (britannique) l’intérieur d’une habitation (15ème siècle), puis l’étage d’une habitation (18eme siècle). Le terme appartement est employé plus volontiers pour désigner un flat de “haut de gamme”.

17Gopuram : tour élevée d’un temple hindouiste.

18Ground (angl.) : unité de surface égale à 2.400 pieds carrés ou 223 m2.

19Habitation (census house) : définition du recensement indien : “un bâtiment ou une partie de bâtiment ayant une entrée principale séparée sur la rue, un escalier ou une cour commune, utilisé et reconnu comme une unité séparée. Elle peut être habitée ou vacante et être utilisée à but de résidence ou autre. Le nombre de maisons recensé inclut donc aussi des entrepots, magasins, garages, etc. ou résident des ménages. Les maisons inhabitées ne sont pas recensées.

20Harijan : nom donné par le Mahatma Gandhi aux intouchables, qui signifie “enfant de Dieu”.

21I.A.S : (Indian Administrative Service) : désigne un corps de personnel gouvernemental de l’Union indienne équivalent à l’E.N.A. française.

22Jati : système des catégories sociales ou professionnelles au sein du système des castes, mais incluant les intouchables, distinct cependant de la caste ou varna originelle.

23Katcha : se dit d’une habitation dont les murs et le toil sont faits de briques crues, de bambous, de feuillages, de roseaux ou de chaume

24Khadi : textile de coton traditionnel indien.

25Lok Sabha : chambre basse du parlement indien (la chambre haute est le Rajya Sabha), composée de 525 membres des circonscriptions et de 20 membres des territoires de l’Union.

26 Line : terme anglo-saxon d’origine militaire désignant un rang dans un campement. Par extension, il sert à décrire un rang d’habitations civiles (civil line).

27Ménage : (census household), définition du recensement indien : “un ménage est un groupe de personnes qui vivent communément ensemble et partagent leurs repas dans une pièce commune. Il peut être composé de un ou plusieurs membres (Gupta (D.B.) Urban Housing in India. Washington D.C., World Bank, 1985).

28Mirasdar : détenteur d’un patrimoine, dans le système mirasi.

29Mirasi : système de droit foncier traditionnel en Inde du sud.

30Nadu, nad : (tamoul) : pays, région.

31Nagar (tamoul) : ville ou partie de ville.

32Panchayat : circonscription administrative regroupant plusieurs villages.

33Paracheri (ou paraceri) : cheri habité par des Parayar.

34Pucca : Un habitat pucca est construit en matériaux durables : murs en briques cuites, pierres, blocs de ciment, etc., toiture en tuiles, fibro-ciment, tôle, etc..

35Quarter : tonne d’origine coloniale qui désigne les logements attribués à certaines catégories de personnels administratifs (railways quarter, police quarter, etc.) ou militaires, et aux domestiques (servants quarter).

36Real estate : bien foncier ou immobilier.

37Rickshaw : tricycle (motorisé ou non) utilise pour le transport des passagers.

38Semi-pucca : qui n’est ni exclusivement pucca*, ni katcha*. Généralement, une structure semi-pucca comprend des murs en matériaux pucca et un toit en matériau katcha.

39Slum : le vocable slum, d’origine britannique (1812) est très couramment employé dans le parler indien moderne, pour désigner indifféremment les bustee*, chawl*, cheri*, etc... Il est défini, dans le Oxford English Dictionary, comme “une (ou un certain nombre de) rue(s), allée(s), cour(s), située(s) dans un quartier surpeuplé d’une ville, habité par des gens de basse classe ou très pauvres” (Oxford, Clarendon Press, 1989, seconde édition, vol. XV).

40Varna : “couleur”, castes traditionnelles de la société brahmanique au nombre de quatre : les Brahmanes, les Kshatriya, les Vaishya et les Shudra.

41Zamindar (hindi) : seigneur du sol chargé de collecter l’impôt agraire.

© Institut Français de Pondichéry, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search