Version classiqueVersion mobile

La ville, la maison

 | 
Robert Dulau

Préface

Texte intégral

1La ville, la rue, la maison autant de mots ordinaires qui désignent les espaces familiers, le chemin tant de fois traversé, le lieu singulier que l’on habite et qui s’enrichit de tout le poids de notre passé et vibre de nos paroles et de notre présence.

2Aller à leur rencontre, c’est montrer qu’il existe dans la ville une infinité de paysages, et ces paysages fragiles, qui parfois peuvent disparaître, sont susceptibles de s’adresser à nous, de nous éclairer sur l’histoire et l’évolution de notre culture. Les lieux sont donateurs de sens. La ville, la maison, comme la langue maternelle constituent une part de notre mémoire vivante.

3Sans être un guide ni un répertoire de monuments ni même une introduction à l’histoire de Pondichéry, ces pages, où l’on trouvera quelques éléments d’analyse pour une meilleure appropriation du paysage urbain, se voudraient être une invitation personnelle destinée à entrer davantage en sympathie avec l’esprit des lieux.

© Institut Français de Pondichéry, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search