Version classiqueVersion mobile

Les légendes çivaïtes de Kāñcipuram

 | 
R. Dessigane
, 
P.Z. Pattabiramin
, 
Jean Filliozat

37 – Muppurārikōṭṭam ou Muppurārīcam (Voir Planche XXII. Fig. 2)

Texte intégral

1Parmi les habitants de Muppuram (Tiripuram), seuls CutaNmaN, CucīlaN et Cuputti restèrent fermes dans leur culte civaïte, sans se laisser tromper par les doctrines bouddhistes. Sans éprouver aucun mal, ils sortirent indemnes de l’incendie dont fut l’objet le Muppuram. (st. 1-2)

2Umaipākan (Civa) leur demanda ce qu’ils souhaitaient. Ils lui répondirent qu’ils désiraient devenir gardiens de son temple. Il leur accorda cette faveur et leur conseilla d’aller d’abord à Kaccimānakar (Kāñcipuram) et de l’adorer dans cette ville. (st. 3)

3Les trois fidèles se rendirent à ce lieu sacré. Ils y installèrent à l’ouest de Caruvatīrttam, un liṅkam qu’ils appelèrent Muppurārikōṭṭam ou Muppurārīcam et le révérèrent. (st. 4)

4L’incendiaire de Tiripuram les prit ensuite à son service et les plaça comme gardiens, à la porte de son temple. (st. 5)

5La sincérité de leur dévotion leur fit valoir cet honneur. (st. 6-10)

© Institut Français de Pondichéry, 1964

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search