Versión clásicaVersión móvil

Un espace indécis au cœur d’Istanbul

 | 
Franck Dorso

Annexe : Chronologie de la muraille

Texto completo

IIIe siècle : 330 :

le rempart de Septime Sévère ;

rempart élevé par Constantin, empereur byzantin, à environ 1,2 km à l’est du mur actuel ;

358 :

important tremblement de terre, de grands dégâts dans toute la ville ;

413 :

construction de la muraille par Théodose II ; 26 janvier 447 : fort séisme, 57 tours de la muraille sont détruites ;

533-558 :

la terre tremble continuellement, le dôme de Sainte Sophie s’effondre en 558 ; XIIe siècle : construction du Palais des Blachernes et d’une portion de mur rejoignant le Palais de Tekfur ;

1204 :

conquête et sac de Constantinople par les croisés ;

1453 :

conquête de Constantinople par Mehmet le Conquérant ;

1509 :

séisme, la muraille et plusieurs tours sont endommagées ;

1592 :

séisme, la muraille autour de la porte de Topkapı s’effondre ;

1718 :

violent séisme qui touche durement la muraille à Edirnekapı et à Yedikule ;

11 mai 1766 :

violent tremblement de terre qui dure deux minutes et affecte l’ensemble de la ville ; XIXe siècle : accroissement du développement urbain ;

1857 :

première mairie de quartier (Beyoğlu) ;

1870 :

percement du mur au sud de Topkapı dû à la construction d’une voie ferrée vers la Thrace ;

1930-1960 :

projets de planification urbaine, appel à des urbanistes étrangers ; pour la muraille : Elgötz et Agache en 1930, projet de Prost (entre 1936 et 1951) : zone non constructible vouée aux espaces verts, de 500 mètres à l’ouest et de 80 à 100 mètres à l’est, règle de la « cote 40 » (aucune construction de plus de 3 étages à partir de la cote 40) ;

années 50 :

percement des grands axes de circula­tion, pénétrante d’Edirnekapı, route longeant la mer de Marmara (Yedikule) ; Vatan et Millet Caddesi.

1958-1970 :

rénovation de Yedikule ;

1964 :

projet d’aménagement de l’intérieur de la muraille, projet de Prost réac­tualisé, Bureau d’Urbanisme de la municipalité d’Istanbul ;

1985 :

inscription d’Istanbul au patrimoine de l’humanité, campagne interna­tionale de sauvegarde de la muraille initiée par l’Unesco, projet de rénovation par la municipalité d’Istanbul ;

1986 :

rénovation de la Belgradkapı, de la Silivrikapı, de la Mevlânakapı, et des sections entre elles ;

1990 :

après un siècle de présence, les tanneries quittent le secteur de Yedikule ;

1991-1993 :

restauration archéologique des tours 2,3 et 4, et de la section T2-T3 ;

17 août 1999 :

violent séisme de 45 secondes et de magnitude 7,9, la muraille est touchée.

Le travail de rénovation se poursuit depuis.

© Institut français d’études anatoliennes, 2003

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Leer

Open access

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search