Version classiqueVersion mobile

La nébuleuse Hizbullah

 | 
Gilles Dorronsoro

Conclusion

Texte intégral

1Quelle est la situation du Hizbullah aujourd’hui ? Les opérations de police continuent et la presse annonce régulièrement l’arrestation de mili­tants. En 1996, après la mort de Mansur Güzelsoy - le leader religieux du Menzil - Mollah Zekeriya Ay aurait été désigné comme son successeur, mais le groupe ne semble plus avoir d’activité. Le İlim a survécu avec de nouveaux leaders, notamment İsa Altsoy qui vivrait à l’étranger et Mehmet Beşir Varol. Il n’y a plus d’opérations violentes significatives dans le Sud-Est à l’ini­tiative du mouvement. La dernière opération d’envergure attribuée au Hizbullah est l’assassi­nat du chef de la police de Diyarbakır début 2000. À moins d’un changement radical des équilibres au sein des institutions, en particu­lier le retour des réseaux qui étaient aux affaires au début des années 90, il est peu probable que le Hizbullah, dans un contexte de moindre vio­lence et de retour de l’État, puisse redevenir un acteur majeur dans le Sud-Est.

2Les attentats de novembre 2003 à Istanbul montrent que des militants anciennement liés au Hizbullah faisaient partie de la cellule orga­nisatrice. Plutôt qu’une renaissance de l’organi­sation, on peut y voir la confirmation de la disparition de celle-ci et la disponibilité de certains anciens militants pour d’autres types d’action.

© Institut français d’études anatoliennes, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search