Version classiqueVersion mobile

La Cappadoce méridionale de la Préhistoire à l'époque byzantine

 | 
Aksel Tibet
, 
Olivier Henry
, 
Dominique Beyer

Préface

Dominique Beyer

Texte intégral

Olivier Pelon (1934-2012)

Olivier Pelon (1934-2012)

Cliché C. Boni

  • 1 Brigitte Le Guen-Pollet et Olivier Pelon, éd., La Cappadoce méridionale jusqu’à la fin de l’époque (...)

1Il y a environ 25 ans, Olivier Pelon organisait à l’Institut Français d’Études Anatoliennes d’Istanbul un colloque destiné à faire l’état des recherches sur la Cappadoce méridionale jusqu’à la fin de l’époque romaine. Ce colloque avait pu être publié quelques années plus tard par les soins des Éditions Recherche sur les Civilisations1. La publication groupait dix communications — trois des participants n’ayant pas remis leurs textes — et une annexe. Quatre grandes périodes y étaient alors représentées :

  • L’époque préhistorique, avec une communication sur les fouilles de Köşk Höyük par son directeur d’alors, U. Silistreli, malheureusement disparu peu après ;

  • La protohistoire et le début de l’âge du Fer, plus fournie avec quatre contributions, la première sur les trouvailles céramiques du district minier du Bolkardağı (B. Aksoy), les trois autres concernant la fouille de Porsuk, avec une communication de son directeur, O. Pelon, sur l’occupation hittite et le début de l’âge du Fer, les deux autres (S. Dupré et Fr. Blaizot) évoquant la découverte d’un squelette du Bronze Récent. Il faut y ajouter, à propos de Porsuk, le contenu de l’annexe, avec une recherche de M. Coindoz sur les voies de communication entre la Tyanitide et les Portes Ciliciennes ;

  • L’époque « phrygienne », avec la publication de l’important matériel funéraire du tumulus de Kaynarca (M. Akkaya) et les observations sur les inscriptions paléo-phrygiennes de Tyane (E. Varinlioglu et Cl. Brixhe) ;

  • L’époque romaine enfin, avec une définition territoriale de la Cappadoce (D. French) et une étude sur l’activité des fonctionnaires territoriaux au Haut-Empire d’après les inscriptions (B. Rémy).

2Un quart de siècle après ce premier colloque, il était intéressant de faire un nouveau point sur l’avancée des recherches dans cette Cappadoce méridionale, de la préhistoire à la période byzantine. On doit aux compétences et au dynamisme d’Olivier Henry d’avoir conçu et organisé ce nouveau colloque, placé cette fois encore sous l’égide de l’Institut Français d’Etudes Anatoliennes — que son directeur, Jean-François Pérouse, en soit vivement remercié — et intégré à la série des Rencontres d’archéologie de l’IFEA.

3Les communications ont été au nombre de vingt-trois, ce qui témoigne du développement des recherches et de leur diversification.

  • 2 Seul un texte en revanche nous a été remis pour publication. Aliye Öztan, qui avait repris la direc (...)
  • 3 Un problème de communication particulièrement regrettable nous a privés de la participation de notr (...)

4Si les périodes néolithique et chalcolithique ont été particulièrement bien représentées2, ce qui témoigne bien de l’importance de cette phase de la préhistoire cappadocienne, liée aux gisements d’obsidienne des Melendiz Dağları, et du dynamisme de nos collègues turcs de l’Université d’Istanbul, on soulignera en revanche l’absence presque totale du Bronze Ancien. Cette phase est en effet peu représentée dans l’archéologie locale, et on regrettera d’autant plus d’avoir manqué une contribution consacrée aux trouvailles majeures du site de Göltepe et de la mine d’étain de Kestel3.

5La même remarque peut s’appliquer au Bronze Moyen. On pouvait espérer la participation de notre collègue Aliye Öztan (cf. note 2), responsable des fouilles du riche site d’Acemhöyük, qui aurait pu combler cette lacune, même si son site, l’un des plus représentatifs de la période des comptoirs assyriens de Cappadoce, était situé nettement plus à l’ouest que les autres.

6La fin du Bronze Moyen, fort heureusement, est représentée à Porsuk, de même que le Bronze Récent qui bénéficie, depuis peu, tout comme l’Âge du Fer, du démarrage fructueux des fouilles de Kınık Höyük. L’équipe de Porsuk, bien représentée dans ce colloque (du Bronze à l’époque romaine), attend d’ailleurs beaucoup des contacts scientifiques et amicaux entre nos deux missions, de même que des liens tissés également, mais depuis plus longtemps, avec nos amis de la fouille italienne de Kemerhisar-Tyane. L’Antiquité tardive et Byzance ont pu être ainsi représentées, principalement autour de Tyane, ce qui n’avait pas pu être le cas lors du premier colloque.

7En octobre 2012, quelques semaines avant la tenue de la Rencontre, on apprenait malheureusement le décès brutal et inattendu d’Olivier Pelon, ancien directeur de la mission de Porsuk (jusqu’en 2002) et organisateur de ce premier colloque cappadocien. C’est bien en hommage à sa mémoire que notre Rencontre cappadocienne de 2012 et sa publication ont été naturellement dédiées. Sa communication générale sur Porsuk a pu être malgré tout présentée à Istanbul par Françoise Laroche-Traunecker.

8Il nous reste à présenter à nouveau tous nos remerciements à Olivier Henry pour son investissement, mais aussi pour son infinie patience devant nos propres manquements. Merci aussi à Aksel Tibet, responsable des publications de l’IFEA et pilier de la mission de Porsuk, pour son dévouement et sa vaste expérience en matière éditoriale.

Notes

1 Brigitte Le Guen-Pollet et Olivier Pelon, éd., La Cappadoce méridionale jusqu’à la fin de l’époque romaine, Etat des recherches, Actes du Colloque d’Istanbul, Institut Français d’Etudes Anatoliennes, 13-14 avril 1987, Editions Recherche sur les Civilisations, Paris, 1991.

2 Seul un texte en revanche nous a été remis pour publication. Aliye Öztan, qui avait repris la direction des fouilles du néolithique récent de Köşk Höyük, n’a malheureusement pas pu répondre favorablement à notre invitation.

3 Un problème de communication particulièrement regrettable nous a privés de la participation de notre estimée collègue Aslıhan Yener. Elle n’a pas pu, par la suite, nous fournir à temps un texte sur ces découvertes fondamentales.

Table des illustrations

Titre Olivier Pelon (1934-2012)
Crédits Cliché C. Boni
URL http://books.openedition.org/ifeagd/docannexe/image/3207/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 215k

© Institut français d’études anatoliennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

amazon.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search