Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Joyce Blau l'éternelle chez les Kurdes

 | 
Hamit Bozarslan
, 
Clémence Scalbert-Yücel

Joyce

Gérard Chaliand

Texte intégral

1tu as connu plusieurs mondes, dans le temps et dans l’espace et j’ai entrevu, au cours de l’été 1956, entre la nationalisation du canal et l’intervention anglo-française, l’Égypte cosmopolite encore dans laquelle tu es née. Les minorités chrétiennes étaient encore là, à Alexandrie et au Caire. On lisait en ce temps-là, quand on était étranger, Lawrence Durrell et Constantin Cavafi. Des juifs avaient quitté le pays après 1949, vers l’Europe surtout. D’autres, qui se sentaient chez eux, étaient restés. J’en ai rencontré en 1965, tandis que je fréquentais les gens du HADETO créé par Henri Curiel.

2Tu es issue de ce monde-là, me semble-t-il. Ces hommes et ces femmes qui avaient épousé l’idée révolutionnaire, opposés aux régimes conservateurs ou tyranniques. Tu étais de ceux qui se sentaient du côté des masses ouvrières ou paysannes et qui regardaient vers l’étoile de la révolution mondiale.

3Cette étoile qui a suscité tant d’enthousiasme puisque tant de gens ont consenti à mourir pour elle et tant de déceptions pour tant de ceux qui l’avait suivie, les yeux au ciel.

4Mais comme Henri Curiel, tu n’étais pas de ceux ou de celles qui renoncent aisément.

5Tu es de cette génération où l’on s’appelait camarade, au-delà des patriotismes locaux.

6De cette génération où la place des juifs a été si importante parce qu’ils voulaient changer un monde comme figé dans ses préjugés et ses conservatismes et pour lesquels l’engagement politique était tout naturel.

7À travers les tribulations que tu as connues, Henri Curiel reste comme une référence, tant dans le contact premier avec l’émir Kamuran Bedir Khan, alors professeur à l’école des Langues Orientales et représentant de la cause kurde que pour le combat clandestin auprès du FLN contre le colonialisme. C’est pour toi comme pour lui le même combat pour l’émancipation, le droit à l’autodétermination, le refus de l’injustice.

8Pour moi, ta vie de militante tenace fondée sur la fidélité à certains principes, le travail et le courage est dans cet itinéraire qui fait de toi une des figures que les Kurdes saluent comme une compagne de lutte.

9Merci d’être ce que tu es,

10Amitié sincère

Auteur

Géostratège

© Institut français d’études anatoliennes, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter