Versione classicaVersione mobile

L’horloger du sérail

Aux sources du fantasme oriental chez Jean-Jacques Rousseau

« Mon père, après la naissance de mon frère unique, partit pour Constantinople où il était appelé, et devint horloger du Sérail », lit-on dans les Confessions de J.-J. Rousseau. Artisan spécialisé dans le « rhabillage » des horloges, Isaac Rousseau séjourna à Istanbul de 1705 à 1711, à une époque où la civilisation ottomane s’apprêtait à se laisser aller à L’ivresse de l’époque des tulipes. Il y rejoignit d’autres Genevois qui se consacraient au commerce et à la réparation des « montres tu...


Leggi il seguito
  • Editore : Institut français d’études anatoliennes
  • Collana : Rencontres d’Istanbul
  • Luogo di pubblicazione : İstanbul
  • Anno di pubblicazione : 2006
  • Pubblicato su OpenEdition Books : 24 février 2016
  • EAN (edizione cartacea) : 9782706819315
  • EAN digitale : 9782362450518
  • DOI : 10.4000/books.ifeagd.1491
  • Numero di pagine : 196 p.

© Institut français d’études anatoliennes, 2006

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Questa pubblicazione digitale è stata realizzata tramite il riconoscimento ottico dei caratteri automatico (OCR).

Acquista

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search