Version classiqueVersion mobile

L’Empire ottoman à l’âge des réformes

 | 
Odile Moreau

Glossaire

Texte intégral

Ağa : maître, titre donné à des personnalités de haut rang, notamment au commandant des janissaires ou au chef des eunuques du Palais.

Ahz-i ‘asker kanûnname-i Hümayûnu : loi de recrutement du service militaire.

Akademi : académie militaire.

Alay emîri : commandant du régiment.

Alay kumandant : commandant du régiment.

‘asakir-i muâvini : milices, forces auxiliaires.

Alaylı : officier sorti du rang.

‘asker : militaire, personnel assimilé aux militaires.

‘askerî idadi : collège militaire.

‘askerî mektepler ‘umûm müdürlügü : direction générale des écoles militaires.

‘askerî rüşdiye : école moyenne militaire.

‘âşâr : dîme.

‘aşiret : tribu.

‘aşiret binbaşısı : commandant tribal.

‘aşiret mektebi : école des tribus (1892-1907).

‘aşiret reisi : chef tribal.

‘ayân meclis-i : chambre haute des notables.

‘azab : soldat de l’infanterie irrégulière, soldat des troupes de marine.

Bab-i ‘Alı : « Sublime Porte », siège du gouvernement et office du grand vizir.

Babüssaade : porte de la Félicité (à Topkapı).

Baş-çavuş : sergent-chef.

Başı-bozuk : troupes volontaires.

Bayram : fête religieuse.

Baytâr : vétérinaire.

Bedel : taxe de rachat.

Bedel-i ‘askerî : taxe d’exemption du service militaire payée par les non-musulmans.

Bedel-i nakdî : taxe de rachat du service militaire.

Bedel-i Şahsî : remplacement au service militaire.

Binbaşı : commandant, major.

Birinci ferîk : premier divisionnaire, chef de corps d’armée.

Bölük : compagnie ou escadron pour la cavalerie.

Büyük ordu Kumanda : grand État-major.

Cihâd (djihâd) : guerre juste (du point de vue religieux).

Çerkes : Circassien.

Çete : bande.

Damad : gendre, notamment gendre impérial.

Dâr-i şurâ : conseil supérieur de la Guerre.

Defterdâr : directeur des finances.

Dîvân-i harb : cour militaire.

Efrad : simple soldat.

Ehl-i servet mazbatası : certificat de possession de richesse.

Erkan-i Harbiye : État -major.

Eyâlet : province.

Ferîk : général de brigade.

Fetvâ : sentence juridique prononcée par le cheikh ül-islam ou par un mufti.

Fevkalâde elçi : ambassadeur extraordinaire.

Fevkalâde komiser : commissaire exceptionnel.

Firka : division.

Gâzî : combattant de la foi.

Haîîdiye : qui a un rapport avec le sultan Abdülhamîd, désigne notamment la cavalerie des tribus établie en 1891.

Harbiye : École militaire (Mekteb -i harbiye).

Hân : entrepôt, caravansérail.

Harâc : taxe de capitation levée sur les non-musulmans.

Harbiye naziri : ministre de la guerre avant 1908. Après 1908, ministre de la défense.

Hareket ordusu : l’armée d’action de Mahmud Şevket Paşa lors du coup de force du 24 avril 1909.

Harp divanı : conseil de guerre.

Hassa ordusu : garde impériale.

Hatt : décret impérial.

Hatt-i Hûmayûn : rescrit impérial. En particulier le rescrit de 1856.

Hatt-i Şerîf : rescrit auguste. Désigne le rescrit de 1839, dit aussi rescrit de Gülhâne.

Havale : délégation sur les impôts à percevoir.

Hendese-i mülkiye mektebi : école civile de géométrie.

Hudûd nâme : traité de délimitation des frontières.

Hutbe (khotba) : prône prononcé à la grande prière du vendredi.

Hoca (hodja) : titre religieux.

İbtidaiye : école primaire.

‘idâdi-i ‘umûmî ‘askerî : école préparatoire militaire.

’idâdiye : école préparatoire.

İhtiyât : réserve d’active.

İl : département.

İlâve : troupes supplémentaires.

İltizâm : système de l’affermage des impôts ou de revenu du Trésor.

İmâm : aumônier.

İrade : rescrit impérial.

İttihâd-i islam : union de l’islam.

Kâdî : cadi, juge.

Kâdî’asker : l’un des rangs les plus élevés des docteurs de la Loi (religieuse).

Kânûnnâme : règlement organique.

Kapûdân : commandant d’un navire, commandant militaire.

Kâtib : secrétaire.

Kâymakâm : lieutenant-colonel ou sous-gouverneur à la tête d’un kaza.

Kazâ : circonscription administrative, arrondissement.

Khédive : titre porté par les vice-rois d’Égypte à partir de 1867.

Kılıç alayı : cérémonie au cours de laquelle le sultan ceint le sabre.

Kolağası : adjudant-major, vice-major.

Komitacı : membre d’une bande (dans les Balkans).

Konak : résidence, hôtel particulier.

Köşk : pavillon, « kiosque ».

Kuloğlu : « fils des serviteurs de l’État ottoman », descendant des janissaires ayant plus particulièrement fait souche en Afrique du Nord, mais aussi dans d’autres provinces de l’Empire (Kouloughli).

Kurban bayramı : fête du sacrifice.

Kuruş : monnaie équivalente à la piastre.

Küçük zâbit : sous-officier.

Lâyiha : rapport détaillé, projet de loi.

Laz : population des bords de la mer Noire orientale.

Livâ : général de brigade ou synonyme de sancak.

Mabeyn : chancellerie du Palais.

Mabeyn Başkâtibi : premier secrétaire de la chancellerie du Palais.

Mabeyn kâtibi : secrétaire de la chancellerie.

Mabeyn müşiri : maréchal du palais.

Mazbata : protocole, procès-verbal.

Mazuliyet maaşi : pension de disponibilité.

Mebusân meclisi : chambre haute des députés.

Meclis-i ‘askeriye : conseil militaire.

Meclis-i idare : conseil administratif.

Meclis-i mehamm-i harbiye : conseil des affaires importantes militaires.

Meclis-i ‘umûmî : conseil général.

Meclis-i vükelâ : conseil du cabinet.

Medrese : collège « traditionnel ».

Mekâtib-i ‘askeriye nezâreti : ministère des écoles militaires.

Mekteb : école.

Mekteb-i Erkan-i Harbiye : école d’État -major

Mekteb-i Harbiye : école de Guerre.

Mekteb-i ‘Osmâniye : école ottomane ouverte à Paris (1855-1875).

Mekteb-i Sibyan : école élémentaire.

Mektepli : diplomé, en particulier de l’école de Guerre.

Memalik-i mahruse : « domaines bien gardés », désigne l’Empire ottoman.

Memleket meclisleri : conseils de province créés à l’époque des Tanzîmât.

Menşe-i muallimin : école des professeurs.

Merkez : district de recrutement.

Meşveret : consultation.

Mevlevi : confrérie religieuse (les « derviches tourneurs »).

Millet : communauté ethnico-religieuse, nation.

Mîralay : colonel.

Mîrlivâ : général de brigade.

Mizrakli süvari alayı : régiment des lanciers.

Muavin sinif : classe des forces auxiliaires.

Muvazzaf : qui doit le service militaire.

Muhâcir : émigré.

Muharrem : premier mois de l’année musulmane.

Muinli : soldats aptes au service militaire, avec soutien de famille.

Muinsiz : soldats aptes au service militaire, sans soutien de famille.

Mulazim evvel : lieutenant en premier.

Mulazim sânî : lieutenant en second.

Mustahfiz : armée territoriale.

Mutasarrif : gouverneur d’un département.

Müfettiş : inspecteur.

Müfti : haut dignitaire religieux pouvant rendre une fetvâ.

Mühendishâne-i Berrî Hümâyûn : école impériale d’ingénieurs de l’armée de terre.

Mühendishâne-i Bahrî Hümâyûn : école impériale d’ingénieurs de la marine.

Mülhak zâbit : officier supplémentaire.

Mülkiye : école d’administration.

Mültezim : fermier.

Müsteşâr : sous-secrétaire d’État au ministère de la Guerre.

Müşîr : maréchal.

Na’îb : adjoint du kâdî.

Nişan : décoration.

Nişancı : chef de la chancellerie.

Nizâm : armée régulière.

Ocak : corps d’armée des janissaires.

Odacı : garçon de bureau.

Ordu : armée.

Padişah : souverain.

Para : monnaie.

Redîf : armée de réserve.

Redîf mukaddem : premier ban de réserve.

Redîf tâlî : deuxième ban de réserve.

Redîf sâlis : troisième ban de réserve.

Rüşdiye : école moyenne.

Sadr-i a’zâm : grand vizir.

Salnâme : annuaire.

Sancak : drapeau, circonscription administrative, département.

Sancak-i şerif : étendard du prophète.

Saye ocak : hommes de l’ocak des janissaires ayant conservé leur titulature après son abolition.

Selâmlık : cérémonie accompagnant la venue du sultan à la grande prière du vendredi.

Ser’asker : ministre de la défense après 1908.

Serdâr-i ekrem : commandant en chef d’une expédition.

Sıpâhî : cavalier.

Sıpâhîlik : tenure d’un sıpâhî.

Softa : étudiant en théologie.

Şeker bayramı : « fête des sucreries », fête de clôture du ramadan.

Şerî’â : loi religieuse.

Şerîf : descendant du prophète Muhammad.

Şeyh : cheikh, chef d’une confrérie ou d’une tribu.

Şeyh ül-islam : (cheikh ül-islam) : chef de la hiérarchie religieuse, appelé aussi « grand mufti ».

Tabiye : organisation militaire.

Tabur : bataillon.

Tahrir : registre.

Takim : section.

Ta’lîmâtnâme : règlement.

Tanzîmât : « réordonnancement », désigne les réformes entreprises après 1839.

Tarikât : confrérie religieuse.

Teğmen : lieutenant.

Tekke : couvent de derviches.

Tensikât : réorganisation administrative impliquant l’élimination des anciens cadres.

Terbiye ve tedrisat-i ‘umûmiye mûfettişliği : inspection générale de l’éducation et de l’enseignement.

Tezkere : sauf-conduit.

Timâr : terre dont le revenu est attribué à un timariote, militaire ou administrateur civil.

Topçu : canonnier.

Tugay : brigade.

Tuğra : monogramme du sultan.

Tüfekçi : armurier.

Tümen : division.

Türbe : mausolée.

Ulemâ : docteurs de la loi coranique.

Üsteğmen : lieutenant en second.

Vakıf : fondation pieuse, bien de mainmorte.

Vâlî : gouverneur général de province.

Valide sultan : sultane mère, mère du sultan régnant.

Vekîl : suppléant.

Veliahd : prince héritier.

Vilâyet : province.

Vükelâ : le Cabinet.

Yalı : résidence au bord de l’eau ; à Istanbul, palais au bord du Bosphore.

Yaver : aide de camp.

Yaver-i ekrem : premier aide de camp de SMI (Sa Majesté Impériale).

Yazıcı : commis aux écritures.

Yüzbaşı : capitaine.

Zâbit : officier.

Zaptiye : police.

Zâviye : établissement religieux, couvent.

© Institut français d’études anatoliennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search