L'Hevsel à Amida-Diyarbakır

Études et réhabilitation de jardins mésopotamiens

Martine Assénat (dir.)
Patrimoines au présent

Présentation

Cette publication collective est consacrée aux jardins de l’Hevsel à Diyarbakır, admis le 4 juillet 2015 avec la muraille antique de la ville sur la liste du patrimoine mondial de l'Humanité. Les textes réunis ici sont ceux d’un workshop international, premier d’une série de travaux qui s’appuient sur un programme de recherches AMIDA - relevant lui-même des programmes MISTRALS/ENVI-Med/CNRS – auquel participent de nombreux partenaires, issus des universités, du monde de la recherche, des institutions ou associations de la société civile, et qui s’est tenu les 14 et 15 octobre 2014 à Montpellier dans le cadre d’un concours organisé par la Maison des Sciences de l’Homme. Ces rencontres ont été conçues comme un espace de dialogue visant à favoriser des synergies pluridisciplinaires, inter-institutionnelles et internationales entre les acteurs impliqués dans la recherche et/ou dans l’élaboration du dossier de candidature. Ces partenaires nous ont permis d'interagir avec les représentants de la société civile ou directement avec les populations concernées par la réhabilitation du patrimoine mésopotamien.

© Institut français d’études anatoliennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540