Version classiqueVersion mobile

Le geste de Fernand Deligny

 | 
Françoise Tschopp

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Etre libre c’est aussi être en exil. La dépendance est de souche comme l’appartenance est prénatale. Nous sommes originairement des êtres contenus. Il faut trouver un modus vivendi entre appartenance et égarement. Il faut trouver " une maison " entre nationalisme et errance. »
Pascal Quignard, Mourir de penser, 2014, p. 212

« Dans nos pratiques, quel est l’objet ? Tel ou tel enfant, sujet " psychotique " ? Certes pas. L’objet réel qu’il s’agit de transformer, c’est nous, nous là, nous proches de ces " sujets " qui, à proprement parler, ne le sont guère, et c’est pourquoi ils sont là. »
Fernand Deligny, Lettre à Louis Althusser, septembre 1976, dans Correspondance des Cévennes (2018), p. 565

« Chacun est devenu la norme. Et si chacun devient la norme, il n’y a plus de norme. »
Françoise Héritier, Une pensée en mouvement, 2013, p. 366

Deligny occupe une place singulière dans le monde de l’éducation spécialisée. Me trouvant régulièrement questionnée par des professionnels à la recherche ...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search