Version classiqueVersion mobile

Anthropologie des faits religieux dans l’intervention sociale

 | 
Daniel Verba

Deuxième partie. Faits religieux, faits sociaux

Chapitre 5. L’islam en questions

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« – C’est important, reprend l’assistante sociale, de lui donner un prénom qui reflète votre volonté de vous intégrer ici. Vous avez déjà pensé au prénom ?
 – Omar, dit Yema, ou Leïla. […]
 – Et pourquoi pas Mireille ? demande l’assistante en faisant semblant de ne pas avoir entendu. Ou Guy ?
 – Parce qu’on ne cache pas le soleil avec un tamis, répond Yema. »
Alice Zeniter, L’art de perdre (2017, p. 202)

Migrations et religions

Si, comme le dit le géohistorien Vincent Capdepuy : « Les migrations, c’est toute l’histoire de l’humanité » (2018), alors on ne peut traiter du religieux sans l’inscrire dans le contexte des mouvements de population. Il y a en effet un lien étroit entre les migrations dans le monde et les pratiques religieuses. D’une part en raison d’une mondialisation de certaines religions qui ont réussi à rassembler des centaines de millions de fidèles, comme le christianisme ou l’islam, et d’autre part parce que chaque nouveau contexte de déplacement affecte durablement les...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search