Version classiqueVersion mobile

Étudiants du Sud et internationalisation des hautes écoles : entre illusions et espoirs

 | 
Ibrahima Guissé
, 
Claudio Bolzman

Remerciements

Texte intégral

1Le travail qui suit a été possible grâce à une collaboration de plusieurs acteurs institutionnels et individuels.

2Nous exprimons notre gratitude et reconnaissance :
au Centre d'études de la diversité culturelle et de la citoyenneté dans les domaines de la santé et du social (CEDIC) de la HES-SO pour le développement de compétences qu’il a mené autour des nouveaux défis de la migration et pour le soutien financier qui a permis ces recherches ;

3à la Direction de la Haute école de travail social de Genève pour le cadre de travail nécessaire à la réalisation de l’étude ;

4au Programme global Migration et Développement de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) pour son intérêt pour la thématique et sa contribution financière ;

5à tous les acteurs individuels et institutionnels qui ont accepté de collaborer à cette étude et participé généreusement à nos enquêtes : hommes politiques, responsables de l’Office cantonal de la population de Genève, responsables des hautes écoles et étudiants africains et latino-américains ;

6à Antonio Fernandez, qui s’est beaucoup investi pour mener à bien et transcrire les entretiens avec des étudiants du Sud et qui a également contribué à l’analyse de ces entretiens.

© Éditions ies, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search