Version classiqueVersion mobile

La justice des mineurs au quotidien de ses services

 | 
Aaron Cicourel

Chapitre IV. Les agencements sociaux au fil des conversations

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Proposer une théorie de l’organisation sociale implique que l’on soit capable de clarifier ce qu’il en est des agencements d’actions sociales qui ont pour effet de cadrer des phénomènes comme autant d’instances « routinières », « normales », ou « communes » d’événements ou d’objets avec lesquels des acteurs participants sont aux prises. Cette clarification des traits de sens commun, ici, propres aux pratiques des services de la police et du contrôle judiciaire, est essentielle pour toute tentative visant à donner toute sa signification à ce qu’opère le sociologue quand il décide que des arrangements structurels sont, simplement, identifiables : ces traits structurels qui « valent pour » des jeux d’actions sociales, pas forcément observées par le chercheur, mais qui sont pris comme allant de soi, dès lors qu’il utilise quelques scories telles que procès verbaux d’arrestation, ventilations des types d’infractions et taux (de délinquance, ndt), le tout rapporté à des populations se com...

© Éditions ies, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search