Version classiqueVersion mobile

La justice des mineurs au quotidien de ses services

 | 
Aaron Cicourel

Chapitre premier. Préliminaires : questions de théorie et de méthode

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En étudiant des agences locales de contrôle social – ayant autorité pour la prévention des désordres, l’incarcération et les sanctions pénales – je suis en mesure de livrer un cadre empirique sur la base duquel des questions fondamentales peuvent être abordées, cela en centrant l’attention sur le processus par lequel des « mineurs » en viennent à être étiquetés comme « délinquants ». De fait, la présente recherche sur la justice des mineurs découle d’intérêts plus généraux quant aux fondements d’une théorie du caractère socialement organisé de la vie sociale1. Mon intention est d’aller au-delà du cas des agences de contrôle social (telles que l’école, la police, les services de suivi et les cours de justice pour les mineurs) et d’interroger en quoi tous ces appareillages d’activités que nous désignons en général comme « bureaucratiques » (qu’ils soient punitifs ou pas) traitent, de manière routinière, des personnes. Je suppose que tout ensemble d’activités socialement organisées que...

© Éditions ies, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search