Version classiqueVersion mobile

La prévention en psychomotricité

 | 
Anne-Francoise Wittgenstein Mani
, 
Juliette Bourquin

En guise de conclusion

Anne-Françoise Wittgenstein Mani

Texte intégral

1Au terme de cet ouvrage, à travers l’ensemble des dispositifs décrits, nous le voyons, les interventions en psychomotricité ne s’arrêtent pas à la porte de la salle de psychomotricité. En complément d’activités cliniques ou de mesures d’éducation psychomotrices, des modalités nouvelles inscrivent l’expertise psychomotrice au sein de la collectivité. Cette position professionnelle représente l’opportunité de mettre au-devant de la scène la place du corps et du mouvement dans leurs dimensions d’expérience psychique qui s’ancre dans les relations à l’autre (Joly, 2011).

2Les articles présentés abordent surtout ces dimensions en soulignant la force de cette vision, plus particulièrement lorsqu’elle représente un objet de collaboration interprofessionnelle avec d’autres actrices et acteurs des politiques publiques ou institutionnelles. Les auteur-e-s montrent ainsi que, si la naissance d’un projet peut avoir de nombreuses sources, l’engagement qu’il suppose – autant celui des psychomotricien-ne-s que des partenaires et des enfants dans ces dispositifs – est gage de réussite. Kam Nakache Balmer et Varcher illustrent ainsi comment un projet de formation pratique mené durant des études en psychomotricité peut aboutir à un projet interprofessionnel à long terme par une volonté collective d’enrichir les moyens de soutenir la participation sociale ; Rudaz et Schäfer soulignent combien la psychomotricité pensée dans ses dimensions interculturelles peut représenter un espace de résilience pour une communauté vivant dans un contexte d’insécurité ; Wampfler-Bénayoun montre comment un mandat global en psychomotricité peut être construit avec des professionnel-le-s qui lui donnent corps, et comment il contribue à une nouvelle perception de l’identité d’une équipe ; De Monte présente la mise en place d’un projet issu de l’articulation entre la conception psychomotrice de l’enfant et un intérêt sportif ouvrant des perspectives de réalisation de soi à des enfants en situation de handicap, mais aussi de rencontres avec des enfants tout-venant ; enfin, les dépliants PAPRICA Petite enfance illustrent combien l’approche psychomotrice peut élargir les réponses aux besoins de la société, ouvrant des pistes de collaboration prometteuses entre les lieux de formation et des organismes publics.

3Les dispositifs présentés sont ainsi autant d’illustrations innovantes attestant que la psychomotricité a la potentialité de mettre au service des communautés scientifiques, professionnelles et culturelles, une expertise orientée vers le corps qui peut contribuer à ce que chacun-e, dans sa diversité, soit renforcé-e dans son estime de soi, son pouvoir d’agir, et trouve sa place, en termes de participation sociale. Ils présentent différentes manières de créer, à travers la collaboration interprofessionnelle et institutionnelle, des opportunités qui conduisent à des changements de représentations, de conceptions pour une personne, son entourage, un groupe, une collectivité, etc. Ces démarches sont autant de possibilités créant des conditions qui favorisent les processus de résilience, de développement, le sentiment de chacun-e de pouvoir élargir ses capacités d’agir.

4Alors même que le diplôme en psychomotricité a fêté ses 50 ans, cet ouvrage souligne ainsi la richesse des perspectives qui s’ouvrent pour le développement de cette profession tout comme celui des collaborations avec des partenaires s’inscrivant dans de multiples champs d’action.

Bibliographie

Joly, F. (2011) Le développement psychomoteur : un paradigme pour la psychopathologie du XXIe siècle. Contraste 2011/1, 34-35, 213-235.

Auteur

Thérapeute en psychomotricité CDIP et licenciée en psychologie, Anne-Françoise Wittgenstein Mani a travaillé dans le domaine de l’enseignement ordinaire et spécialisé. Professeure HES, elle est actuellement responsable de la filière Psychomotricité de la HETS-Genève et développe des activités sur l’expertise psychomotrice. Elle promeut notamment l’accompagnement de partenaires engagés dans des situations de vulnérabilité affectant les liens précoces et le développement de l’enfant.

© Éditions ies, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search